Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Sédimentation

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Sédimentation

Sommaire

Sédimentation

Sédimentation (n. f.) : Ensemble des processus qui conduisent à la formation de sédiments.

  • Modes divers :
    • sédimentation marine, littorale ou côtière, océanique, bathyale, abyssale, … ;
    • sédimentation lagunaire, dans des zones séparées de la mer par un cordon littoral ;
    • sédimentation continentale, éolienne, fluviatile, deltaïque, lacustre, glaciaire, … .

Sédimentaire (adj.) : Qualifie ce qui se rapporte aux sédiments, à leurs genèses, à leurs zones de formation, etc.
Sédiment (n. m.) du latin sedimentum, dépôt, de sedere, être assis - séjourner (dont découle aussi sédentaire).

Sédiments

Des particules plus ou moins grosses, ou des matières précipitées qui ont, séparément, subi un certain transport (par le vent, l'eau, ...), peuvent se rassembler et constituer un ensemble appelé " sédiment ". Leurs matériaux peuvent provenir de l'érosion de roches plus anciennes, de transports de divers matériaux meubles ou fluides, ou être les résultats d'activités organiques diverses. Selon son origine, le sédiment peut être marin, fluviatile, lacustre ou glaciaire. Après son dépôt, il peut subir une diagenèse et devenir une roche sédimentaire.

Bien qu'il soit usité pour faire allusion à un mode de formation, le mot " sédiment " désigne le dépôt récent, encore meuble, se trouvant encore sur son lieu de formation et souvent, encore gorgé d'eau. Lorsqu'il a été induré, qu'il a subi compactation et perte d'eau d'inbibition originelle, on parle de roche sédimentaire

Alluvions

Alluvion (n. f.) du latin alluvio, débordement ; (en anglais : alluvium) : Sédiment transporté et/ou déposé par les cours d'eau. Selon, l'intensité du courant et les régions drainées et traversées, la composition des alluvions va différer, galets, graviers, sables, et dans les zones inondables, argile et limons. Le transport-dépôt des alluvions correspond à une sorte de tri mécanique débouchant sur la concentration de substances utiles et débouche donc sur des possibilités d'exploitations artisanales ou industrielles de matières qui, généralement sont rares dans leurs roches mères. On aura des alluvions aurifères or, diamantifères, gemmifères (gemmes diverses), stannifères étain, etc. (voir placer).

Alluvial, Alluviale, Alluviaux (adj.) : Produit par les alluvions ; exemple : glacis alluvial, terrasse alluviale, vallée alluviale (en anglais : alluvial slope, alluvial terrace, alluvial valley.
Alluvionnaire (adj.) : Contenu dans les alluvions ; exemple : or alluvionnaire ; gîte alluvionnaire.
Alluvionné, Alluvionnée (adj.) : Qualifie ce qui est recouvert d'alluvions.
Alluvionner (vb.)
Alluvionnement (n. m.) ; (en anglais : alluviation)

Couvertures

Dépôts
  • Dépôt (n. m.) du latin depositum, dépôt ; en anglais deposition : Accumulation de substances sur un substratum (voir : Sédimentation.
  • Dépôt (n. m.) du latin depositum, dépôt ; en anglais deposit : Ensemble de matériau résultant de l'accumulation précédemment évoquée (voir : Sédiment).
Déposé, déposée (adj.) en anglais laid down - settled :
Déposer (se) (v.) en anglais to settled - to deposit :
Dépôts superficiels (g.n. m.pl.) en anglais su(pe)rficial deposits et, désignant plus spécialement les dépôts glaciaires et fluvioglaciaires, drift : Ce terme général, désigne les formations quaternaires, continentales (limons, alluvions, moraines, éboulis, etc.)
Synonyme : Formations superficielles.

Limons
L'origine peut être :
fluviatile ;
lagunaire (voir lagune) ;
éolienne.
On distingue :
limon continental ;
limon des plateaux ;
loess.
Limoneux, limoneuse (adj.)

Boues
  • Boue (n. f.) (en anglais, mud = boue plastique ou semi-liquide, et slush = boue liquide) : On désigne ainsi tout dépôt gorgé d'eau, pouvant s'écouler facilement, et ayant un grain caractéristique montrant son appartenance à la classe des lutites.
  • Boue (n. f.) (en anglais, ooze) : Boues plastiques ou semi-liquides, avec, généralement, abondance d'argiles, constituant les dépôts des bassins océaniques. On les caractérise d'après leur nature :
Boues siliceuses, à radiolaires et diatomées ;
Boues calcaires, à globigérines ;
Boues " rouges des grands fonds ", à 85 % d'argiles, 0 à 5 % de calcaire, 2 à 3 % de silice, poussières volcaniques, granules métalliques (fer, manganèse, etc.) ;
Taux moyen de sédimentation = 1 à 10 mm par millénaire.
Boueux, Boueuse (adj.)
voir aussi : mud cracks et : mudstone

Roches sédimentaires

Roches sédimentaires ou roches exogènes, c'est-à-dire, formées à la surface de la Terre. Elles représentent seulement 5 % du volume de la croûte terrestre continentale et océanique, mais s'étalent sur 75 % de sa surface. Leur genèse étant très variée, elles présentent elles-mêmes une très grande variabilité, fonction de la nature initiale des matériaux désagrégés et altérés, des types d'altérations, des modes de transport, de la nature des zones de dépôts, des modalités et de l'intensité de la diagenèse

C'est sous la forme de dépôts stratifiés en lits superposés (strates), qu'elles nous apparaissent. On les distingue en roches sédimentaires :

Détritiques
  • Détritiques (ou clastiques, ou deutogènes). Ce sont les plus abondantes, elles représentent des assemblages de débris variés issus de roches magmatiques, métamorphiques, sédimentaires préexistantes ; débris généralement unis par un ciment d'origine chimique ou biochimique. Dans cette catégorie, on distingue :

Biogènes
  • Biogènes (ou physico-chimiques ou protogènes), non formées à partir de roches préexistantes. Elles témoignent d'équilibres chimiques réalisés aux conditions externes - de la surface des continents au fond des océans - de température et pression.


(Pour voir le tableau en grand : Roche image).

Bassin sédimentaire

Bassin sédimentaire : dépression à fond évasé, aux flancs en pente douce, peu accidentée, de dimensions très variables, qui est, ou a été, un lieu de sédimentation. Exemples français : le Bassin Parisien, le Bassin d'Aquitaine.

Cycle sédimentaire

(page en cours)


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique Fiches_de_présentation_des_roches | Termes miniers | Détermination des roches
Modifier
Dernière modification de cette page le 18 décembre 2010 à 22:38.
  Cette page a été consultée 17 694 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements