Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Dolomite

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Dolomite
DOLOMITE

Dolomite rosée, Anduze, Gard (30), France
Origine du nom Dédié au minéralogiste et géologue français Déodat de Gratet de Dolomieu (1750-1801) qui différencia ce carbonate en 1792.
Localité type Stubaier Alps, à l'ouest du col Brenner, entre Salsbourg et Sterzing, Tyrol, Autriche; ou, Vitipeno, Valle Isarco, Bolzano, Trentino-Alto Adige, Italie.
Auteur(s) de la description Théodore de Saussure.
Date de la publication 1792
Référence de la publication
Classe chimique V CARBONATES. Groupe d'appartenance : Dolomite.
Sous-classe chimique Carbonates anhydres sans anion étranger
Formule chimique CaMg(CO3)2
Système cristallin rhomboédrique
Classe de symétrie -3 tétartoèdrie hexagonale rhomboédrique -
Réseau de Bravais hexagonal rhomboédrique R -
Dureté "Mohs" De 3,5 à 4 (fragile)
Densité De 2,85 à 2,95
Clivages {10-11} excellent
Cassures subconchoïdale, conchoïdale ; minéral fragile et cassant

Dolomite :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
La dolomite forme 2 séries, l'une avec l'ankérite, l'autre avec la kutnahorite. Ce minéral, qui lui fut dédié par Théodore de Saussure, le fils d'Horace-Bénédict de Saussure, fut étudié et distingué par Dolomieu, lors de l'un de ses nombreux voyages d'étude…
Variétés : ferrodolomite (inclusions de fer) ; manganodolomite (inclusions de manganèse).
  • Propriétés optiques et autres : Translucide, transparent. Luminescent, fluorescent, triboluminescent.
  • Couleur : incolore, blanc, grisâtre, verdâtre, gris verdâtre, brun pâle, rose, rougeâtre, jaune brun.
  • Éclat du minéral : vitreux, nacré, mat.
  • Trace : blanche.
  • Critères de détermination : Avec de l'acide chlorhydrique dilué l'effervescence ne sera vive qu'à chaud. Luminescence orange, jaune, blanche, crème, vert clair, brunâtre.
  • Morphologie des cristaux : rhomboédriques, prismatiques, octaèdriques, tabulaires, courbes, en selles.
  • Macles : fréquentes sur le pinacoïde {0001} ; macles sur les prismes trigonal {10-10} et hexagonal {11-20}, macles lamellaires sur le rhomboèdre {02-21}.
  • Morphologie des agrégats : selliformes, massifs, fibreux, grenus, pisolitiques et oolithiques, etc.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : C'est un minéral commun. Présent dans de nombreux filons dans les terrains sédimentaires. C'est aussi le constituant principal des calcaires dolomitiques. Il se rencontre aussi dans les filons hydrothermaux.
  • Utilisations : Pour les revêtements des fours de fusion et de calcination. Production de sels de magnésium.
  • Échantillons de collection : Eugui, Navarre, en Espagne ; Val de Binn, Valais, en Suisse... .
En France, Pesay, Savoie ; La Mure, Isère ; Lartigues, Landes ; Framont, Ht-Rhin ; Salies, Ariège…
Dolomie, Anduze, Gard (30). Collection musée ferme de l'orme.
Dolomie, Anduze, Gard (30). Collection musée ferme de l'orme.
Dolomite et sidérite, La Mure, Isère (38), France.
Dolomite et sidérite, La Mure, Isère (38), France.
Dolomite, Saillant du Gua, Vif, Isère (38), France.
Dolomite, Saillant du Gua, Vif, Isère (38), France.
Dolomite, Eugui, Esteribar, Navarre, Espagne.
Dolomite, Eugui, Esteribar, Navarre, Espagne.

Retour à la liste des fiches minéraux

Modifier
Dernière modification de cette page le 21 novembre 2011 à 14:39.
  Cette page a été consultée 15 273 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements