Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Calcite

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Calcite
Calcite

Calcite, scalénoèdre aplati, Embrun, 05, France
Origine du nom du latin calcis, ou du grec khalx, chaux.
Localité type localité type inconnue.
Auteur(s) de la description Freiesleben.
Date de la publication 1836
Référence de la publication
Classe chimique V CARBONATES
Sous-classe chimique Carbonates anhydres sans anion étranger
Formule chimique CaCO3
Système cristallin Rhomboédrique (ou Trigonal).
Classe de symétrie 3 2 m Hémimorphie hexagonale
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R
Dureté "Mohs" 3
Densité de 2,6 à 2,8
Clivages Facile et parfait selon les faces du rhomboèdre
Cassures Spathique à conchoïdale

Calcite  :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
On connaît des modifications polymorphes de CaCO3, comme l'aragonite (orthorhombique), la vatérite (hexagonale), et d'existence douteuse, l'élatérite (phase de haute pression et de haute température) ; par chauffage, elles se transforment en calcite stable.
  • Variétés : La calcite peut contenir en solution solide divers cations, tels le fer, le manganèse, le zinc, le magnésium, le strontium, auxquels correspondent : ferrocalcite, manganocalcite, zincocalcite, magnésiocalcite ou dolomie, strontianocalcite (ou strontiocalcite), variétés dont les caractères sont intermédiaires entre ceux de la calcite et ceux des carbonates purs correspondants. Autres variétés : Spath d’Islande (variété " optique "), Calcite de Fontainebleau (variété incluant une proportion de sable siliceux), plumbocalcite, etc.
  • Propriétés optiques et autres : Transparente, ou translucide, ou opaque. Certaines variétés sont fluorescentes à l'ultraviolet (dans le rouge, jaune, rose ou le bleu), et souvent thermoluminescentes. Iridescente selon la direction. Haut pouvoir biréfrigent (la calcite a permis la découverte de la bi-réfringence). Voir Réfraction.
  • Couleur : Les colorations de la calcite sont très variées, incolore ou blanche, elle prend les teintes bleues, roses, rouges, jaunes, vertes ou autres selon la présence d’impuretés.
  • Éclat du minéral : vitreux à nacré
  • Trace : incolore.
  • Critères de détermination : Infusible, mais se dissocie au chalumeau en donnant de la chaux et de l'anhydride carbonique. Soluble dans l'acide chlorhydrique dilué à froid, avec une vive effervescence. Le clivage, facile et parfait selon les faces du rhomboèdre.
  • Morphologie des cristaux : plus d'une centaine de formes cristallines différentes, cristaux rencontrés le plus souvent en rhomboèdres aigus ou non, en prismes allongés, en tablettes très aplaties, ou en scalénoèdres divers souvent très modifiés.
  • Macles : Fréquentes et selon plusieurs lois (voir : macles).
  • Conditions de formation et/ou de gisement :
  • Utilisations : construction (pierres de parement, marbres, ciment), décoration, optique.
  • Échantillons de collection : Monde entier, minéral très commun. Itseberg, Etats-Unis ; Cumberland, Grande Bretagne ; Mexique ; Cavnic, Roumanie ; etc.

Quelques photos d'habitus de la Calcite

Calcite sableuse, Fontainebleau, France
Calcite sableuse, Fontainebleau, France
Calcite, Mine Sweetwater, Reynolds Co, Missouri, USA
Calcite, Mine Sweetwater, Reynolds Co, Missouri, USA
Macle de calcite, Glageon, Nord (59). collection musée ferme de l'orme.
Macle de calcite, Glageon, Nord (59). collection musée ferme de l'orme.
Scalénoèdres de calcite en association avec de la sphalérite, Mine Elmwood, Carthage, Tennessee, USA.
Scalénoèdres de calcite en association avec de la sphalérite, Mine Elmwood, Carthage, Tennessee, USA.
Rhomboèdres de calcite sur duftite, Tsumeb, Namibie.
Rhomboèdres de calcite sur duftite, Tsumeb, Namibie.
Sphérules de calcite, carrière Campomorto, Latium, Italie.
Sphérules de calcite, carrière Campomorto, Latium, Italie.
Calcite "dents de cochon", Iraï, Brésil.
Calcite "dents de cochon", Iraï, Brésil.
Tablettes hexagonales aplaties de calcite sur galène, Ukraine
Tablettes hexagonales aplaties de calcite sur galène, Ukraine
Prismes courts de calcite, carrière de Trèves, Cévennes, Gard (30), France.
Prismes courts de calcite, carrière de Trèves, Cévennes, Gard (30), France.
Prisme long de calcite, mine de Sweetwater, Missouri, USA.
Prisme long de calcite, mine de Sweetwater, Missouri, USA.


Les colorations de la calcite sont très variées, incolore ou blanche, elle prend les teintes bleues, roses, rouges, jaunes, vertes ou autres selon la présence d’impuretés. A permis la découverte de la bi-réfringence. Fluorescence courante.

Calcite dite " diamant ", Pau, Pyrénées-Atlantiques (64), France.
Calcite dite " diamant ", Pau, Pyrénées-Atlantiques (64), France.
Calcite et pyrite, Pérou.
Calcite et pyrite, Pérou.
Calcite et réalgar, Chine.
Calcite et réalgar, Chine.
Manganocalcite, Pérou.
Manganocalcite, Pérou.
Calcite, Chihuahua, Mexique.
Calcite, Chihuahua, Mexique.
Cobaltocalcite, Katanga, République Démocratique du Congo.
Cobaltocalcite, Katanga, République Démocratique du Congo.
La calcite se clive toujours en rhomboèdres.
La calcite se clive toujours en rhomboèdres.
Double réfraction dans un rhomboèdre de clivage.
Double réfraction dans un rhomboèdre de clivage.

Retour à la liste des fiches minéraux


Retour à Préfixes et suffixes employés en géologie, minéralogie, volcanologie, paléontologie, etc.‎

Modifier
Dernière modification de cette page le 19 novembre 2015 à 14:39.
  Cette page a été consultée 44 531 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements