Bismuth

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Bismuth natif
[[Image:{{#if:Bi87StLN.JPG|Bi87StLN.JPG|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Bismuth natif, Mine de Puy-les-Vignes, Haute-Vienne (87)|Bismuth natif, Mine de Puy-les-Vignes, Haute-Vienne (87)|}}
Origine du nom Du grec psidymos, blanc d'argent ; de l'arabe bi ismid = ayant les propriétés de l'antimoine ; de l'allemand wismuth, incertain, dérivé de Wiszmad ärtz (forme déjà utilisée en 1539 de Weiss Made Erz, " minerai ver blanc ").
Localité type Localité type inconnue.
Auteur(s) de la description Georg Bauer, dit Agricola.
Date de la publication 1546
Référence de la publication
Classe chimique I ÉLÉMENTS NATIFS. Groupe d'appartenance : Arsenic.
Sous-classe chimique Semi-minéraux et non-métaux.
Formule chimique Bi. Impuretés, traces : Fe, Te, As, S, Sb.
Système cristallin Trigonal (rhomboédrique).
Classe de symétrie -3 2 m Hémimorphie hexagonale.
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R.
Dureté "Mohs" de 2 à 2,5.
Densité de 9,7 à 9,83.
Clivages {0001} parfait.
Cassures ? Minéral fragile, cassant, friable.


Bismuth natif et bismuth élément naturel

Bismuth natif

  • Statut : minéral agréé par l'I.M.A.
  • Propriétés optiques et autres : Opaque. Conducteur de l'electricité.
  • Couleur : blanc d'argent, rosâtre, irisé, rose, blanc rose, brun orange, blanc rougeâtre. Reflets rougeâtres, puis, par oxydation, multicolores.
  • Éclat du minéral : métallique. Pouvoir réflecteur : 64,9 à 66,2 %.
  • Trace : blanc d'argent, gris de plomb.
  • Critères de détermination : Copeaux détachables au couteau. Densité élevée, dureté faible.
  • Morphologie des cristaux : Rhomboédrique, pseudocubique, squelettique. Les cristaux sont rares.
  • Macles : Macles possibles
  • Morphologie des agrégats : Grenu, feuilleté, folié, réticulé, lamellaire, parallèle, dendritique, arborescent, massif.
  • Utilisations : recouvrements minces, etc. (voir ci-dessous)
  • Échantillons de collection : La Paz, Bolivie ; Schneeberg, Allemagne ; …
En France : Meymac, Corrèze ; … .



Bismuth élément naturel

Bismuth élément chimique naturel (métalloïdes)

Symbole chimique : Bi

Origine du nom : Du grec psidymos, blanc d'argent ; de l'arabe bi ismid = ayant les propriétés de l'antimoine ; de l'allemand wismuth, incertain ; dérivé de Wiszmad ärtz (forme déjà utilisée en 1539 de Weiss Made Erz ", minerai ver blanc "). Bismuth (n.m.) (en anglais : bismuth).

Élément chimique de numéro atomique : 83 ; masse atomique : 208,98 ; ion 3+ de rayon 0,086 nm. Clarke : 0,2 gramme par tonne. Métal de densité 9,8 ; qui fond à 271°C et bout aux alentours de 1 560°C.

Le bismuth élément métal pur, blanc-gris, légèrement rosé, fragile, cristallin, relativement lourd : d = 9,780, et qui cristallise facilement. De la série des métaux pauvres, du groupe des pnictogènes. (Voir dans le Tableau périodique des éléments).
Il est le second métal plus mauvais conducteur de la chaleur après le mercure. Le seul isotope naturel du bismuth, 209Bi, est radioactif.

Le bismuth a été identifié en 1753 par Claude Geoffroy le Jeune, mais il était déja signalé comme métal par Agricola au XVième siècle. Il est obtenu à partir de son minerai (le bismite).
Outre le bismuth natif, on trouve du bismuth dans une bonne vingtaine de minéraux (dont le nom rappelle sa présence dans leur composition)…

C'est un sous-produit de l'extraction du plomb, du cuivre, de l'étain, de l'argent et de l'or.

Utilisations :

dans l'industrie (fabrication d'alliages très fusibles) ;
en électricité et électronique pour sa résistance électrique (fusibles) ;
en pharmacopée (le Ministère de la Santé a finalement interdit le bismuth à haute dose dans les médicaments) certains de ses composés permettaient de soigner les infections intestinales ;
pigment blanc dans la peinture, le verre et la céramique.

C'est un métal dont tous les sels et les vapeurs sont toxiques.


  • Bismuth (n.m.) minéral natif.
  • Bismuthinite (n.f.) sulfure naturel de bismuth.
  • Bismuté (adj) qui contient du bismuth.
  • Bismuthisme (n. m.) intoxication au bismuth.
Bismuth natif, Mine de Puy-les-Vignes, St Léonard de Noblat, Haute-Vienne (87)

Retour à la liste des fiches minéraux


Retour à Liste alphabétique des éléments naturels