Mercure

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher

MERCURE

Trois sujets seront abordés sur cette page :
Le mercure (natif), le mercure (élément-métal), la planète Mercure

Mercure (natif)
[[Image:{{#if:mercure-1-hbt.JPG|mercure-1-hbt.JPG|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Mercure natif, Mine almaden, Ciudad Real, Castille, Espagne|Mercure natif, Mine almaden, Ciudad Real, Castille, Espagne|}}
Origine du nom du nom du messager des dieux, dont il a la mobilité.
Localité type Éphèse, Selcuk, Turquie.
Auteur(s) de la description Alchimistes
Date de la publication 1386
Référence de la publication
Classe chimique I ÉLÉMENTS NATIFS.
Sous-classe chimique Eléments et combinaisons intermétalliques
Formule chimique Hg
Système cristallin Trigonal (= rhomboédrique) en dessous de -39°C.
Classe de symétrie -32/m holoèdrie rhomboédrique en dessous de -39°C.
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R
Dureté "Mohs" liquide jusqu'à - 39°C.
Densité 13,6
Clivages liquide jusqu'à - 39°C
Cassures liquide jusqu'à - 39°C

Le Mercure (natif)

  • Statut : minéral agréé par l'I.M.A., il n'est appelé mercure que depuis le XIVe siècle, son ancienne dénomination, vif argent, n'est plus usité qu'en littérature. Son symbole, Hg, provient d'un autre de ses anciens noms, hydrargyre, du grec hudôr, eau, et arguros, argent.
  • Propriétés optiques et autres : Opaque. Liquide à température ambiante , il se solidifie à -39°C. Température d'ébulition 356,9°C. Excellent conducteur de l'électricité (contacteurs à ampoule de mercure).
  • Couleur : blanc argenté, blanc d'étain.
  • Éclat du minéral : vif éclat métallique.
  • Trace :
  • Critères de détermination : Entièrement volatile à 360°C. Il est attaqué complètement par l'acide nitrique.
  • Morphologie des cristaux : Liquide (goutelette, sphérique, globulaire) ; rhomboédrique.
  • Macles :
  • Morphologie des agrégats :
  • Conditions de formation et/ou de gisement : C'est un minéral qui se rencontre associé au cinabre et près des volcans.
  • Utilisations : Minerai de mercure, utilisé en médecine, dans les amalgames d'or et d'argent, pour peindre les bateaux.
  • Échantillons de collection : En Allemagne à Moschellandsberg, Palatinat. En Espagne, Almaden. En Italie, Monte Amiata.
En France, il avait été trouvé en petite quantité aux Chalanches, Isère...

Une photo d'un échantillon vous est proposée un peu plus bas.


Retour à la liste des Fiches minéraux


Le Mercure (élément-métal)

Élément métallique, de numéro atomique Z = 80, de masse atomique 200,59 ; symbole : Hg

Métal de couleur blanc argenté brillant ; liquide à température ordinaire ; de densité élevée : 13,6 ; il se solidifie à - 39°C : 1 875°C, et bout à 367°C.

Le mercure natif peut apparaître dans certaines mines de cinabre (le principal minerai du mercure). Le plus souvent, le mercure se trouve sous forme de sulfures, beaucoup plus rarement, sous forme de chlorures, ou d'oxydes…

Utilisations : utilisé comme fluide barométrique et thermométrique ; en éclairage (lampes " à vapeur de mercure ") ; utilisé en atmosphères dangereuses pour obtenir des contacts électriques de puissance, sans étincelle ( " ampoules " de mercure) ; pour amalgamer l'or (manipulé sans précautions, le mercure devient source de gravissimes pollutions).

Mercurifère : qui contient du mercure.

Mercuriel : contenant du mercure.

Mercure : L'Hermès des Grecs est assimilé au Mercure des Romains. Dieu latin du commerce, il tire son nom de merx, mercis, marchandise.


Retour à Liste alphabétique des éléments naturels


Mercure natif sur cinabre, Mine Almaden, Ciudad Real, Castille, Espagne.

La planète MERCURE

Voir à Mercure


Retour à Exogéologie : objets et vocabulaire