Albite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Albite
[[Image:{{#if:Albit.jpg|Albit.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Albite, Saint-Véran (05)|Albite, Saint-Véran (05)|}}
Origine du nom Du latin albus, blanc ; en allusion à sa couleur caractéristique.
Localité type localité type inconnue.
Auteur(s) de la description Gahn et Berzelius.
Date de la publication 1815
Référence de la publication
Classe chimique VIII SILICATES. Groupe d'appartenance : Feldspaths (plagioclases).
Sous-classe chimique Tectosilicates
Formule chimique Na Al Si3 O8
Système cristallin Triclinique
Classe de symétrie -1 Holoédrie triclinique
Réseau de Bravais Centré C
Dureté "Mohs" de 6 à 6,5
Densité de 2,6 à 2,65
Clivages Parfait sur {001}, bon sur {010}, imparfait sur {110}.
Cassures Irrégulière, conchoïdale ; minéral fragile, cassant.

Albite (, albitisation, albitophyre, voir au bas de la page)

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
L'albite est le pôle sodique de la série des feldspaths plagioclases, dont l’anorthite constitue le pôle calcique. Dans cette série, l’albite correspond à : Ab 90-100 % An 0-10 % , (où Ab = albite, et An = anorthite]]). Sa teneur en silice en fait un plagioclase acide.
La cleavelandite, dédiée à Parker Cleaveland (1780-1858), auteur de An Elementary Treatise on Mineralogy and Geology, publié en 1816, est une variété d'albite dont les cristaux montrent un habitus tabulaire très marqué.
  • Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide, opaque. Luminescent, fluorescent.
  • Couleur : Incolore, blanc, bleuâtre, gris, rougeâtre, verdâtre, rose.
  • Éclat du minéral : Vitreux, nacré.
  • Trace : Blanche.
  • Critères de détermination : L'habitus, les macles. Elle est insoluble dans HCl. Fond difficilement au chalumeau en colorant la flamme en jaune et en donnant un verre incolore.
  • Morphologie des cristaux : Tabulaire, lamellaire, cristaux rarement allongés. Faces striées.
  • Macles : Très communes !
    • La plus fréquente, la macle de l'albite, selon {010}, est généralement polysynthétique et forme des lamelles parallèles ressemblant aux feuilles d'un livre et souvent très minces.
    • La macle du péricline, généralement polysynthétique, avec l'axe b comme axe de macle.
    • Les autres macles sont celles selon les lois de Carlsbad, de Manebach, de Baveno, du Roc Tourné.
  • Morphologie des agrégats : Massifs, grenus, courbes, divergents, laminaires.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Dans de nombreux types de roches… Présent aussi dans des météorites.
  • Utilisations :
  • Échantillons de collection :
En France : Le Roc Tourné, Le Bourget, Haute-Maurienne, Savoie ; et nombreux autres sites dans les Alpes, l'Oisans, la Corse alpine ; …
Albite et quartz, le Plan du Lac, St Christophe-en-Oisans, Isère (38). Collection musée ferme de l'orme.
Albite, Côte Sauvage, le Pouliguen, Loire-Atlantique (44). Collection musée ferme de l'orme.
Albite, Saint-Véran, Hautes-Alpes (05). Collection musée ferme de l'orme.

Retour à la liste des fiches minéraux


Albitisation (n. f.) ; en anglais albitization : Processus conduisant à la formation d'albite dans une roche métamorphique, ou dans une roche magmatique. Au terme de ce processus, l'albite est devenue l'unique feldspath de la roche albitisée…

Albitophyre (n. m.) de albite, et de porphyre ; en anglais albitophyre, albitite : Roche magmatique effusive, l'albite est le seul feldspath entrant dans sa composition ; il est accompagné par des ferromagnésiens hydratés (épidote, chlorite, amphibole, serpentine)• Ces ferromagnésiens sont peu nombreux dans les kératophyres, alors qu'ils abondent dans les spilites.



Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Liste roches par taille des grains | Articles de géologie générale