Feldspath

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
FELDSPATH
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Origine du nom de l'Allemand Feld = champ et spath
Localité type localité type ?
Auteur(s) de la description Abraham Gottlob Werner
Date de la publication circa 1790
Référence de la publication
Classe chimique VIII SILICATES
Sous-classe chimique tectosilicates
Formule chimique Voir la fiche de chaque minéral, membre du groupe
Système cristallin idem
Classe de symétrie idem
Réseau de Bravais idem
Dureté "Mohs" idem
Densité idem
Clivages idem
Cassures idem

Feldspaths :

Nom d'un GROUPE de 19 Silicates dont neuf sont monocliniques, six sont tricliniques, deux sont orthorhombiques et un est hexagonal.

Les feldspaths se répartissent en deux sous-groupes : feldspaths potassiques et feldspaths sodicalciques (ou plagioclases) ; mais on peut les subdiviser plus finement, en :

Constituants majeurs de la majorité des roches magmatiques et métamorphiques, les feldspaths sont abondants dans les roches sédimentaires.

Macles des feldspaths

Les perthites, dont le nom vient de la ville de Perth, sont des structures associant des feldspaths potassiques et des feldspaths sodipotassiques avec, en inclusions de fines lamelles, plus ou moins parallèles, ou des fuseaux de feldspath albite. De telles structures sont le résultat de la syncristallisation des deux minéraux, ou d'une recristallisation, ou d'une exolution. Les perthites à orthose dominante, sont appelées perthites si elles sont visibles à l'œil nu, microperthites si elles sont visibles au microscope ordinaire, cryptoperthites si elles ne sont visibles qu'au microscope électronique, ou si elles ont été mises en évidence par diffractométrie.

Les antiperthites sont beaucoup plus rares, ce sont des cristaux de plagioclases contenant des lames et îlots de type orthose. Elles sont distinguées selon la même terminologie que les perthites.


Iridescence des feldspaths (voir iridescence à " Luminescence et minéraux ") : La pierre de lune est un feldspath iridescent, utilisé comme gemme. C’est à l’apparition de lamelles de démixtion entre deux feldspaths miscibles à haute température, mais immiscibles à basse température, qu’est due cette iridescence.


Altérations des feldspaths ((page en cours))


Orthose, Santec, Finistère (29). collection musée ferme de l'orme

Retour à la liste des fiches minéraux