Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

La Commission des Sciences et des Arts

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> La Commission des Sciences et des Arts

La Commission des Sciences

et des Arts

L'Expédition d'Egypte...



Ce qui donne à cette expédition un caractère extraordinaire et dont il n’existe peut-être pas d’autre exemple dans l’histoire, ce n’est pas la rapidité des préparatifs, ni la hardiesse du projet ! C'est qu’il ne s’agissait pas seulement de conduire sur les bords du Nil une flotte et une armée, mais d’y amener également :

- des savants: ingénieurs, chimistes , physiciens, astronomes, géomètres, minéralogistes, archéologues ;
- des artistes: architectes, peintres, dessinateurs, graveurs, sculpteurs ;
- des lettrés, des imprimeurs... afin d’y étudier les ressources du pays ainsi que les fabuleux vestiges de son lointain passé...

Revenons quelques temps plus tôt...

- De retour en France après la légendaire campagne d’Italie, Bonaparte désireux de faire partie de la communauté scientifique, est élu, le 5 Nivôse An VI - lundi 25 décembre 1797, par 305 votes, contre 166 au citoyen Duilon et 123 au citoyen Montalembert, membre de « l’Institut National de France » , à la grande satisfaction de Gaspard Monge et de Claude Berthollet avec lesquels il s’était lié d’amitié en Italie... Cette élection lui permettant, par une présence assidue aux séances, de mieux connaître et de tisser des liens avec l’élite de la communauté scientifique...

Si bien que lorsque le Directoire Exécutif, fit appel au volontariat, le 26 Ventôse An VI - vendredi 16 mars 1798, parmi les grands établissements de l’État, les scientifiques et artistes de renoms pour constituer « La Commission des Sciences et des Arts », en publiant un arrêté prescrivant au ministre de l’intérieur : « de mettre à la disposition du général en chef Bonaparte, des ingénieurs, savants et artistes… » - arrêté complémentaire à celui du 23 Germinal An VI - jeudi 12 avril 1798, relatif à la formation de « l’Armée d’Orient » - il se produisit un extraordinaire engouement qui se propagea dans tous les milieux scientifiques Français de l’époque...
Malgré le mystère qui entourait les raisons à tant de préparatifs, l’incertitude de la destination finale et du résultat, tous ceux à qui la proposition fût faite acceptèrent avec empressement de faire partie de cette commission scientifique et de l’expédition que le général Bonaparte allait entreprendre à bord de « l’Orient », vaisseau amiral de la flotte expéditionnaire le 20 Floréal suivant, mercredi 9 mai 1798 - 20 Floréal An VI...

- Parmi eux, des hommes jouissant d’une grande renommée comme le chimiste Claude Berthollet qui effectuera des études sur le natron, minéral composé de carbonate de sodium naturel hydraté : Na2CO3,10(H2O), découvreur de " l’Équilibre chimique " ; le mathématicien Gaspard Monge , auteur notamment de la géométrie descriptive et cofondateur de l’École de Polytechnique ; mais aussi le minéralogiste Guy Dolomieu professeur de l’Ecole des Mines, membre de l’Institut et ami de Berthollet ; le chimiste et minéralogiste Hippolyte-Victor Collet-Descotils et ses travaux sur les sels de platine décomposables (iridium et rhodium ou palladium), futur directeur de l’École des Mines.


  - Guy Trancrède Grasset de DOLOMIEU 1750 ~ 1801
- Guy Trancrède Grasset de DOLOMIEU
1750 ~ 1801
  - Claude-Louis BERTHOLLET - 1748 ~ 1822
- Claude-Louis BERTHOLLET -
1748 ~ 1822
   - Gaspard MONGE -  Conte de PELUSE - 1748 ~ 1818
- Gaspard MONGE - Conte de PELUSE -
1748 ~ 1818

Mais aussi Nicolas-Jacques Conté directeur de l’école d’aérostation de Meudon et inventeur entre-autre de la mine de crayon ; Pierre-Simon Girard, ingénieur des ponts et chaussées et physicien, c’est lui qui effectuera les études sur le Nil et les moyens d’irrigation grâce à ses connaissances sur l’eau… auteur en 1811 de la fontaine du château d’eau à Paris, pourvoyant en eau potable les quartiers du Temple et du Marais ; le physicien Etienne-Louis Mallus et ses travaux sur la lumière, les systèmes géométriques, sa théorie de la double réfraction (1810) ; Geoffroy de Saint-Hilaire, professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, où il a fait appeler son ami Cuvier ; le dessinateur Dominique Vivan-Denon futur directeur des musées impériaux, parti en avant garde de la flotte à bord de la frégate « la Junon », il sera l'un des tous premiers à apercevoir la terre des pharaons !


 Membres de la Commission des sciences et des arts prenant les relevés de la grande pyramide de Kéops et du du Sphinx... Savants et artistes recueilleront de précieuses informations tout au long de leur séjour en Egypte - parfois au prix de tous les dangers - Tout membre s'écartant de la colonne était presque immanquablement porté disparu le lendemain....
Membres de la Commission des sciences et des arts prenant les relevés de la grande pyramide de Kéops et du du Sphinx... Savants et artistes recueilleront de précieuses informations tout au long de leur séjour en Egypte - parfois au prix de tous les dangers - Tout membre s'écartant de la colonne était presque immanquablement porté disparu le lendemain....

- Citons également le minéralogiste Pierre-Louis-Antoine Cordier, diplômé de l’école des mines qui succédera à l'abbé René Just Haüy section minéralogie en 1822... Jean-Marie-Joseph Coutelle, capitaine des aérostiers, attaché à l’expédition pour fabriquer des aérostats, en raison de ses compétences acquises avec les frères Montgolfier, il participera avec l’ingénieur des mines et minéralogiste François-Michel de Rozière à une expédition scientifique au Sinaï, et mettra au point un système de transport pour les obélisques qui sera largement réemployé pour transporter celui de Louxor à Paris...
L’ingénieur des mines et minéralogiste Victor Dupuy, ce dernier effectura différentes explorations du Fayoum et de la Haute-Egypte en compagnie de son confrère de Rozière... Pierre François-Xavier Bouchard lieutenant des aérostiers et découvreur de la « pierre de Rosette » qui permettra à Jean-François Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes...


 - Jean-François CHAMPOLLION - 1790 ~ 1832    Passionné d'Egypte, il sera le premier à percer le mystère de l'écriture hiérogliphique.
- Jean-François CHAMPOLLION -
1790 ~ 1832

Passionné d'Egypte, il sera le premier à percer le mystère de l'écriture hiérogliphique.
-  Pierre de ROSETTE -Elle fut découverte par Pierre BOUCHARD - 1771 ~ 1822 - près de " Rosette " lors de travaux de fortification (Photo Hans Hillewaert)
- Pierre de ROSETTE -
Elle fut découverte par Pierre BOUCHARD - 1771 ~ 1822 - près de " Rosette " lors de travaux de fortification (Photo Hans Hillewaert)
-  Stèle Djed-Konsou-iouefankh -    Le musicien Djedkhonsouiouefânkh-ânkh joue de la harpe devant le dieu Rê-Horakhty.  Stèle en bois stuqué.
- Stèle Djed-Konsou-iouefankh -
Le musicien Djedkhonsouiouefânkh-ânkh joue de la harpe devant le dieu Rê-Horakhty. Stèle en bois stuqué.


Sans oublier l’ingénieur des ponts et chaussées et historien Edouard de Villiers du Terrage, ou Devilliers, qui nous a légué un fabuleux récit de sa vie au jour le jour sous la forme d’un Journal et souvenirs sur l’Expédition d’Egypte, 1798~1801. » il participera à de nombreuses expéditions et études scientifiques avec Girard notamment sur le Nil, les différents systèmes d’irrigations, il effectura également en compagnie des minéralogistes de Rozière, Dupuy, d’importants rélevés en haute-Egypte...Ni le général de brigade Caffarelli du Falga, commandant le génie du corps expéditionnaire, passionné de sciences ce dernier participera activement à la création de « l’Institut d’Egypte » installé au palais d'Hassan-Kachef... Amputé d'une jambe et surnommé « le Père la Béquille »... Il parcourait les rangs pour montrer aux troupes les dernières trouvailles ! Partout où il y avait trace d’Antiquité les savants s'y arrêtaient et faisaient des fouilles... au mépris de tous les dangers... un grenadier lui dit un jour « Pardi mon général vous vous en moquez vous avez toujours un pied en France ! » Il mourra de ses blessures au siège de Saint-Jean-d'Acre...


  Le Général Bonaparte accompagné du Général Kléber examinant un sarcophage en compagnie de membres de la Commission... Notons que la tenue portée par ces membres sera très rapidement composée d'un pantalon blanc "à l'orientale" en toile de coton, d'une veste courte vert clair et d'un bicorne feutre noir à plumet vert... Ils seront armés de l’indispensable gourde portée en baudrier...
Le Général Bonaparte accompagné du Général Kléber examinant un sarcophage en compagnie de membres de la Commission... Notons que la tenue portée par ces membres sera très rapidement composée d'un pantalon blanc "à l'orientale" en toile de coton, d'une veste courte vert clair et d'un bicorne feutre noir à plumet vert... Ils seront armés de l’indispensable gourde portée en baudrier...

- Outre les savants et artistes... un très important matériel sera également embarqué à partir de différents ports, Toulon, Ajaccio, Civitavecchia, Gênes.., notamment des forges, des boussoles, des machines pneumatiques, des hygromètres, des instruments de chirurgie, mais également un observatoire, un cabinet de chimie, un laboratoire de physique, un établissement aéronautique (dont un aérostat, embarqué à bord du « Patriote »), 3 presses françaises, une orientale, une grecque1 et plus de 550 ouvrages sélectionnés par le citoyen J.B. Say, hormis les livres scientifiques choisis par Bonaparte lui-même. Une grande partie de ce matériel sera fourni par l’Ecole Polytechnique ainsi qu’une quarantaine de ses membres...

Arrêtons là cette trop sommaire énumération...

- Cette Commission comptait 167 membres civils ou militaires (à l'origine 187) répartis ainsi :
21 mathématiciens, 3 astronomes, 15 naturalistes et ingénieurs des mines, 5 minéralogistes, 17 ingénieurs civil, 15 géographes, 4 architectes, 3 élèves ingénieurs constructeurs, 8 dessinateurs, 1 sculpteur, 10 artistes mécaniciens, 3 poudres et salpêtres, 10 hommes de lettres et secrétaires, 15 consuls et interprètes, 9 officiers de santé, 9 lazarets, 22 imprimeurs et 2 artistes musiciens... Ils accompagneront l’Armée en haute-Egypte, durant l'expédition de Syrie et partout où ils seront susceptibles d'exercer leur talents...


 Départ d'un corps expéditionnaire de scientifiques en mission d'exploration en haute-Egypte... Savants explorant et effectuant des relevés au temple d'Abou-Simbel... Certains d'entre-eux voyageaient isolément...  mais la plupart travaillaient soit par deux, soit en groupe protégés par une escorte militaire...
Départ d'un corps expéditionnaire de scientifiques en mission d'exploration en haute-Egypte... Savants explorant et effectuant des relevés au temple d'Abou-Simbel... Certains d'entre-eux voyageaient isolément... mais la plupart travaillaient soit par deux, soit en groupe protégés par une escorte militaire...

Voici donc les noms de ces braves et pacifiques personnages faisant partie de « La Commission des Sciences et des Arts » ainsi que les différentes sections qui la composèrent :

  • Section Géométrie :
    - Monge*, Fourrier*, Costaz*, Mallus*, Say*, Charbaud, Moret, Corancez, Fuseau, Bringuet, Bouchard.
  • Section Chimie :
    - Berthollet*, Hippolyte-Victor Collet-Descotils* (dit Descotils), Champy* (père), Samuel, Bernard, Champy (fils), Potier, Regnault.
  • Section Minéralogie :
    - Dolomieu*, Cordier, Dupuy, de Rozière (reprendra les fonctions de Dolomieu, après que ce dernier ait quitté l’Egypte pour raison de santé).
  • Section Ingénieurs des Pont et Chaussées :
    - Le Père* Jacques-Marie (aîné), Girard*, ingénieurs en chef ; Faye, Le Père (Gratien), Saint-Genis, Lancret, Fèvre, Chabrol, Jollois, Raffeneau, Delile, Arnolet, Favier, Dudois-Aymé, Devilliers (Villiers du Terrage), Moline, Martin, Bodard, Duval, Thévenot.
  • Section Ingénieurs - Géographes :
    - Testevuide, Jacotin, ingénieurs en chef, Directeurs ; Simonel, sous-chef ; Schouani, La Thuille, La Feuillade, Bertre, Lescene, Bourgeois, Leduc, Dulion, Faurie, Lévêque, Laroche, Jomard (aîné), Coraboeuf.
  • Section Ingénieurs de la Marine, Constructeurs :
    - Bouché, Chaumont, Greslé, puis arrivé plus tard à bord le la frégate « l’Egyptienne »: Vincent, Bonjean.
  • Section Ingénieurs Mécanicien Hydraulique :
    - Cécile.
  • Section Ingénieurs en instruments de mathématique :
    - Lenoir (fils).
  • Section Astronomie :
    - Beauchamp, Nouet*, Quesnot*, Méchain.
  • Section Mécanique et Aérostats :
    - Conté* directeur ; Coutelle, Hassenfratz jeune, L’Homont, Adnès (père), Adnès (fils), Sirop, Couvreur, Aimé, Collin, Hérault, Plazanet.
  • Section élèves de l‘Ecole Polytechnique :
    - Caristie, Duchanoy, Jomard (jeune), Vincent, Viard, Alibert.
  • Section Botanique :
    - Nectoux, Delile*, Coquebert.
  • Section Zoologie :
    - Geoffroy-Saint-Hilaire, Savigny*, Gérard.
  • Section Chirurgie :
    - Dubois* (père), Pouqueville, Labate, Lacipière, Dubois (fils), Bessières, Daburon, Dewèvres. (Desgnettes* chirurgien chef et Larrey* étant à l'état-major).
  • Section Pharmacie :
    - Boudet, Rouyer, Roguin (pharmacien en chef Roger - état-major, Boudet lui succèdera).
  • Section Antiquités :
    - Pourlier, Ripault, Panuzen.
  • Section Architectes :
    - Norry, Balzac, Protain, Lepère, Démoulin.
  • Section Peintres :
    - Redouté*, Joly, Rigo*.
  • Section Dessinateurs :
    - Dutertre*, Denon*, Portal, Caquet, Péré.
  • Section Economie Politique:
    - Bourienne, Regnault de Saint-Jean-d’Angely, Gloutier, Tallien*.
  • Section Horlogerie :
    - Lemaître.
  • Section Sculpteur :
    - Casteix.
  • Section Graveur :
    - Fouquet.
  • Section Littérateurs :
    - Arnault, Lerouge, Parseval de Grandmaison*, Bénaben.
  • Section Musiciens :
    - Villoteau, Rigel*.
  • Section Interprètes :
    - Venture*, Magallon, Lhomaca, Jaubert, Raige, Bregevich, Belleste, de Laporte.
  • Section Imprimerie Orientale et Française :
    - Marcel, directeur général ; Puntis, Galland, protes et sous-chefs ; Baudoin, Besson, directeurs divisionnaires.

- Ajoutons que leur travail ne sera pas de tout repos... comme le précisera, à juste titre, le minéralogiste Déodat Gratet de Dolomieu, chargé par ses confrères de transmettre leurs doléances à Bonaparte « il fallu plus d’une fois disputer le terrain que l’on avait à explorer !... » Sans parler des terribles conditions : marche à travers les sables brûlant par 45° de chaleur et plus... sera pour ces savants une épreuve nouvelle et terrible, qu'ils surmonteront assez rapidement... stimulés par les extraordinaires découvertes qu'ils vont y faire !


Après plus d'un mois d’inactivité, les hommes vont terriblement souffrir de la canicule pendant la traversée du désert... Tenues inadaptées, manque d'eau... On est au début de l'été en Egypte !
Après plus d'un mois d’inactivité, les hommes vont terriblement souffrir de la canicule pendant la traversée du désert... Tenues inadaptées, manque d'eau... On est au début de l'été en Egypte !


« Loin, toujours plus loin la mer morte des sables
S'étalait sans limites, et rien ne remuait
Sous l'immobilité des flots infranchissables
Sous l'immobilité de l'air lourd et muet...
au couchant violet et pâle
Dans l'ombre claire
Du reflux crépusculaire
Flotte un reflet couleur opale »


Cette campagne scientifique aura l’inappréciable avantage de mettre en évidence le travail de ces savants, ingénieurs et artistes n'hésitant pas un seul instant à braver tous les dangers et à sacrifier leur vie (Joly, peintre ; Duilon, ingénieur géographe ; Champy fils, chimiste...) afin d’apporter leur contribution à la réalisation d'une oeuvre monumentale... vaste étude de l'archéologie, de la topographie, de la minéralogie et de l'histoire naturelle de l'Egypte en plusieurs volumes comprenant des planches, des cartes, des essais savants... - qui durera près de huit années - et que le monde entier nous envie : « La Description de l’Egypte » ou « Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'Armée française »


 - Description de l'Egypte - Editition Impériale tirée entre 1809 et 1828. Elle fut en partie rédigée   par la baron Dominique Vivant-Denon (1747 ~ 1825).
- Description de l'Egypte -
Editition Impériale tirée entre 1809 et 1828. Elle fut en partie rédigée par la baron Dominique Vivant-Denon (1747 ~ 1825).
- Planche 8. Variétés de Porphyre - Planche appartenant à la section Minéralogie, dont l'étude fut réalisée par le chimiste et minéralogiste François-Michel de Rozière (1775 ~ 1842).
- Planche 8. Variétés de Porphyre -
Planche appartenant à la section Minéralogie, dont l'étude fut réalisée par le chimiste et minéralogiste François-Michel de Rozière (1775 ~ 1842).

 - Frontispice -  De la Description de l'Égypte, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Imprimerie Impériale, Paris, 1809-1828,
- Frontispice -
De la Description de l'Égypte, publié par les ordres de Sa Majesté l'Empereur Napoléon le Grand. Imprimerie Impériale, Paris, 1809-1828,

- L'ouvrage, intitulé « Description de l'Égypte » ou « Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'Armée française » , se compose de 23 volumes :
. 1 volume grand format 74x57 ;
. 9 volumes de texte ;
. 10 volumes de planches 974 planches grand format 74x57, dont 74 en couleur ;
. 3 volumes de planches très grand format 110x72.


- Général  Napoléon BONAPARTE - 1769 ~ 1821  De retour en France Napoléon autorisa dès 1802 la publication  des résultats de la Commission des Sciences et Arts puis de l'Institut d'Egypte dans une œuvre monumentale en plusieurs volumes...
- Général Napoléon BONAPARTE -
1769 ~ 1821
De retour en France Napoléon autorisa dès 1802 la publication des résultats de la Commission des Sciences et Arts puis de l'Institut d'Egypte dans une œuvre monumentale en plusieurs volumes...
- Général Jean-Baptiste KLEBER - 1753 ~ 1800 C'est lui qui succèdera après le départ de Bonaparte à la tête de l'Armée d'Orient. Il contribuera à la préparation de cette vaste publication...  sera assassiné « Place Ezbeykieh », au Caire le 14 juin 1800.
- Général Jean-Baptiste KLEBER -
1753 ~ 1800
C'est lui qui succèdera après le départ de Bonaparte à la tête de l'Armée d'Orient. Il contribuera à la préparation de cette vaste publication... sera assassiné « Place Ezbeykieh », au Caire le 14 juin 1800.
 - Jean Antoine CHAPTAL -  1756 ~ 1832  Paralèllement à ses activité de savant, de chimiste et d'industriel, il sera officiellement nommé par Napoléon Ministre de l'intérieur le 21 janvier 1801. On lui doit notamment la création des arrondissements de Paris
- Jean Antoine CHAPTAL -
1756 ~ 1832
Paralèllement à ses activité de savant, de chimiste et d'industriel, il sera officiellement nommé par Napoléon Ministre de l'intérieur le 21 janvier 1801. On lui doit notamment la création des arrondissements de Paris


- Le 18 février 1802, Jean-Antoine Chaptal, ministre de l'Intérieur, désigne parmi les savants ayant participé à cette expédition, huit membres chargés de réunir et de publier tout le matériel scientifique recueilli en Egypte. La première édition, « l'Édition Impériale » originale commença à paraitre dès 1809...
Réalisée entre 1802 et 1830 et publiée en livraisons qui s’étalèrent entre 1809 et 1828, elle fut tirée à 1000 exemplaires offerts aux institutions sur papier vergé au filigrane « Égypte ancienne et moderne ». Ajoutons pour conclure que plus de 80 artistes et 400 graveurs furent engagés pour ce projet gigantesque. Les dimensions des planches exceptionnellement grandes nécessitèrent la création d'une presse spéciale et d'un meuble spécifique pour les conserver... Comme je l'ai précédemment souligné le baron Dominique Vivant-Denon, a largement participé à sa rédaction avant d'être nommé directeur général du Musée Napoléon au Louvre.

- « Si la fortune devait un jour nous enlever cette belle contrée, elle ne pourrait du moins nous enlever les conquêtes que la Science y saurait faire » - Bonaparte -


Sources :
- Archives du Service Historique de l’Armée de Terre de Vincennes (S.H.A.T.) :
-Effectifs des personnels au moment de l’embarquement et état des pertes de la Commission des sciences et des Arts - (côte B6/189 bis).
- Liste des officiers de l'état-major de l'expédition - (côte B6/189)
- « Correspondance de l'ordonnateur en chef Daure » (côte B6/148)
- Archives du Musée Naval de Toulon:

- Etat des effectifs embarqués à Toulon et liste des vaisseaux en départ du port de Toulon, aimablement communiqués,
par Madame Astorkia (Conservatrice du Musée).

- « Correspondance de Napoléon 1e - Campagne d'Italie et d'Egypte » .
-
« L’expédition d’Egypte » par Clément de la Jonquière, chef d’escadron d’artillerie. (1904)
- « Journal et souvenirs sur l’Expédition d’Egypte 1798~1801 » Edouard de Villiers du Terrage (1899).
- Revue Art Militaire : « Etat-major de l’expédition d’Egypte »
par JL. T. N° 1/ novembre 1989.
- Revue Gazette des Uniformes: « l’Institut d’Egypte »
par JL. T. N° 141 avril 1993.

* Savants , ingénieurs... qui feront ensuite parti de « l’Institut d’Egypte », créé par le général Bonaparte le 5 Fructidor An VI - 22 août 1798, qui se trouvait au Caire, plus précisement « Place Ezbeykieh »
- Outre les membre déjà désignés « l’Institut d’Egypte » était également composé des citoyens Bonaparte, Caffarelli, Andréossy, Le Roy, Gloutier, Sucy (ordonnateur en chef), Sulkolwski, Poussielgue, Norry et d'un prêtre grec.
1)
- Si le débarquement débuta le 2 juillet, ces dernières ne seront déchargées qu'à partir du 19 Messidor - 7 juillet, sur ordre du général en chef Bonaparte


Retour à Liste des personnalités
Modifier
Dernière modification de cette page le 3 janvier 2014 à 21:18.
  Cette page a été consultée 21 213 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements