Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Chimie

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Chimie

Chimie (n.f.), le mot chimie dérive du terme ancien "alchimie", directement tiré de l'arabe (al-kemi). C'est la science de la nature qui étudie la composition de la matière et ses modifications par réactions chimiques.
Les mots alchimie et chimie sont restés synonymes jusqu'à l'avénement de la chimie moderne au XVIIIe siècle. L'étude qualitative de la matière a naturellement conduit les premiers chimistes, des années 1620-1650, à modéliser sa composition, et a essayer de donner une définition moderne de la notion d'atome. L'atome est une particule fondamentale, ou une combinaison de plusieurs d'entre elles (élément).

La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités :

la biochimie qui étudie les réactions chimiques au sein de la biologie,
la chimie analytique est l'étude des méthodes d'analyses qualitatives et/ou quantitatives qui permettent de connaître la composition d'un échantillon donné,
la chimie des matériaux est la préparation et l'étude de substances avec une application en tant que matériau,
la chimie inorganique ou chimie minérale, concerne la description et l'étude des éléments chimiques,
la chimie organique est la description et l'étude des composés organiques,
la chimie physique dont l'objet est l'étude des lois physiques,
la chimie théorique est l'étude de la chimie à travers un raisonnement théorique fondamental (mécanique quantique, chimie quantique).

La chimie existe en d'autres domaines spécialisés : agrochimie, astrochimie, catalyse homogène, catalyse hétérogène, carbochimie, chimie de l'atmosphère et de la haute atmosphère, chimie bioinorganique, chimie du carbone, chimie environnementale, chimie industrielle, chimie médicinale, chimie nucléaire, chimie organométallique, chimie des argiles et zéolithes, chimie de la combustion et des milieux plasma, chimie des polymères, chimie des sucres, chimie des surfaces, chimie des solutions, chimie radicalaire, chimie supramoléculaire, chimie verte, électrochimie, génie chimique, géochimie, immunochimie, microchimie, nanotechnologie, pétrochimie, pharmacologie, photochimie, phytochimie, tribologie...

  • Chimique (adj.) : qui à trait à la chimie, issue de la chimie.
  • Chimiste (n.m. ou f.) : spécialiste de la chimie.
  • Chimisme (n.m.) : ensemble de phénomènes étudié du point de vue de la chimie.
  • Analyse chimique : consiste à la recherche, détermination, voire quantification, des éléments d’un corps composé.
  • Alchimie (n.f.) : Science occulte dont le but était de découvrir la pierre philosophale, "ancètre" de la chimie.
  • Alchimiste (n.m.) : qui pratique l'alchimie.


  • L'histoire de la chimie est liée à la volonté de l'Homme de comprendre la nature et les propriétés de la matière et la façon dont celle-ci se transforme.

Elle débute avec la domestication du feu (par homo erectus). Le feu est la première source d'énergie utilisée par l'homme pour améliorer son quotidien : éclairage, chauffage, cuisson des aliments, etc. La maitrise du feu a permis de réaliser les premières transformations contrôlées de la matière, notamment la fabrication de la céramique et du verre, mais également le dévellopement de l'âge des métaux, la fonte du minerai, la métallurgie et les alliages métalliques.

L'histoire de la chimie est également marquée par les nombreuses tentatives pour développer une théorie cohérente de la matière, de la théories de l'atome de Démocrite à celle des quatre éléments d'Aristote pendant la période antique, ou le développement de l'alchimie au Moyen Âge.

L'achimie cherche à fabriquer, à partir de métaux divers, le métal parfait qu'est l'or. L'objectif est la fabrication de la pierre philosophale qui transmute les métaux en or et permet la préparation de la panacée ou remède universel. Les corps sont classés en solides, liquides et vapeurs et selon leur couleur. Ils interagissent suivant des notions de sympathie et d'antipathie. Cette philosophie repose sur la théorie des quatre éléments (le feu, l’eau, la terre et l’air) reprise par Platon.
Il n'est pas interdit de penser que l'alchimie soit perçue comme mode de perfectionnement de l'individu qui la pratique, ce serait alors, purement une philosophie, l'alchimie ésotérique. La pierre philosophale représenterait, dans ce cas, l'objectif, la perfection à atteindre. Mais ceci est une autre histoire…

Au XVIe siècle, la recherche d'une explication autre que divine aux phénomènes naturels est interdite jusqu'à l'héliocentrisme de Nicolas Copernic. Paracelse, par sa pratique de la médecine et ses recherches sur les médicaments, est considéré comme le précurseur de la chimie moderne. Agricola fonde la chimie métallurgique et définit plus précisément métaux et alliages.
En 1675, Nicolas Lémery publie le premier grand traité de chimie. La nature est divisée en minéraux, végétaux et animaux.

La chimie a connu un énorme progrès quantitatif avec Antoine Lavoisier, qui l'a promue au rang de science exacte. Son Traité élémentaire de chimie (1789) est considéré comme le premier manuel chimique moderne ; cet ouvrage contient une liste d'éléments ou substances qui ne peuvent être décomposés davantage, incluant l'oxygène, l'azote, l'hydrogène, le phosphore, le mercure, le zinc et le soufre. Antoine Lavoisier est considéré comme étant le père de la chimie moderne.

De nouveaux métaux sont découverts : le cobalt par George Brandt en 1735. En 1751, Alex Frederik Cronstedt découvre le nickel. Le manganèse est extrait de la pyrolusite en 1780 et le molybdène est découvert en 1782. La découverte du tungstène surviendra l’année suivante. En 1791, William Gregor découvre le titane et Jean Gadolin l’yttrium. En 1797, Nicolas Vauquelin caractérise le chrome ; le tellure est découvert en 1798 par Martin H. Klaproth...

C'est au cours du XIXe siècle, que la chimie prend véritablement son essor : théorie atomique de Dalton, lois sur les gaz, hypothèse d'Avogadro, calcul des poids atomiques, naissance de la chimie organique, théorie de la valence, chimie structurale et classement des éléments par Mendeleïev avec sa classification périodique des éléments. A la fin du siècle, physique et chimie contribueront à la découverte de la radioactivité...
C'est la découverte des rayons X (en 1895), puis de la radioactivité par Henri Becquerel en 1896 et ses travaux avec Pierre et Marie Curie à partir de 1898 qui ont permis de commencer à comprendre la structure des atomes.

Au vingtième siècle, l'essor des mesures physiques a facilité aux chimistes la caractérisation des composés avec lesquels ils travaillent, (chromatographie, spectrométrie électromagnétique, résonance magnétique nucléaire, microscopies électroniques et autres analyses par diffraction de rayon X ...).

  • Découverte des éléments Certains sont connus depuis des temps immémoriaux, mais la plupart des éléments ont été découverts récemment. Sur les 94 éléments chimiques naturels que l’on trouve sur la Terre, 10 seraient connus depuis l'Antiquité, 15 étaient connus avant 1700, 34 avant 1800 et 84 avant 1900. On compte actuellement 118 éléments, le 117 est le dernier dont la confirmation de découverte date du début 2010 !
depuis l'Antiquité :
Carbone-Or-Argent-Cuivre-Soufre-Étain-Plomb-Mercure-Fer-Zinc
1250 - Arsenic
depuis le IVe millénaire - Antimoine
1540 - Bismuth
1557 - Platine
1669 - Phosphore
XVIIIe siècle
1737 - Cobalt
1751 - Nickel
1755 - Magnésium
1766 - Hydrogène
1772 - Azote
1774 - Oxygène - Chlore - Manganèse
1778 - Molybdène
1782 - Tellure
1783 - Tungstène
1789 - Uranium - Zirconium
1793 - Strontium
1794 - Yttrium
1797 - Titane - Chrome
1798 - Béryllium
XIXe siècle
1801 - Vanadium - Columbium renommé plus tard Niobium
1802 - tantale
1803 - Cérium - Rhodium - Palladium - Osmium - Iridium
1807 - Potassium - Sodium
1808 - Calcium - Baryum - Bore
1811 - Iode
1817 - Lithium - Cadmium - Sélénium
1823 - Silice
1825 - Aluminium
1826 - Brome
1828 - Thorium
1839 - Lanthane
1843 - Terbium - Erbium
1844 - Ruthénium
1860 - Césium - Rubidium
1861 - Thallium
1863 - Indium
1868 - Hélium
1875 - Gallium
1878 - Ytterbium
1879 - Thulium - Scandium - Holmium - Samarium
1880 - Gadolinium
1885 - Praséodyme - Néodyme
1886 - Germanium - Fluor - Dysprosium
1894 - Argon
1898 - Néon - Krypton - Xénon - Radium - Radon - Polonium
1899 - Actinium
XXe siècle
1901 - Europium
1907 - Lutécium
1917 - Protactinium
1923 - Hafnium
1925 - Rhénium
1937 - Technétium
1939 - Francium
1940 - Astate - Neptunium
1941 - Plutonium
1944 - Curium
1945 - Américium - Prométhium
1949 - Berkélium
1950 - Californium
1952 - Einsteinium
1953 - Fermium
1955 - Mendélévium
1958 - Nobélium
1961 - Lawrencium
1964 - Rutherfordium
1970 - Dubnium
1974 - Seaborgium
1976 - Bohrium
1982 - Meitnérium
1984 - Hassium
1994 - Darmstadtium - Roentgenium
1996 - Copernicium
1999 - Ununquadium
….2010 - Unhexseptium N°117...


Voir en complément :
l'Origine des éléments,
l'analyse chimique,
l'Histoire de la minéralogie,
et La détermination des minéraux.

Et aussi : le Tableau périodique des éléments et les formules chimiques. page en cours....

Modifier
Dernière modification de cette page le 25 décembre 2010 à 13:35.
  Cette page a été consultée 15 163 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements