Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Charbes

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Charbes
Charbes

Légende
Situation Lalaye, Bas-Rhin
Ville la plus proche Sélestat
Région Alsace
Pays France
Intérêt minéralogique
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Le gîte de Charbes est situé sur la commune de Lalaye à 20 km de Sélestat.

  • Historique :

Les trois filons qui constituent le gîte semblent avoir été exploités dès le 16iéme siècle. Puis ils furent repris en 1794 et 1840. La période d'exploitation moderne a duré de 1894 à 1905.

  • Description :

Le champ filonien de Charbes est situé dans la série briovérienne des phyllades de Villé. L'encaissant est constitué par des schistes noirs pyriteux, des phyllades grises et des tufs ou tuffites vertes.
Le champ filonien comprend 3 secteurs : Honilgoutte, le plus important, Trou du Loup (ou Wolfsloch) et La Mine prés de Wagenbach.
Honilgoutte est composé de 3 filons principaux d'allure lenticulaire et d'épaisseur très variable (de quelques centimètres à 1,5 m). Les travaux d'exploitation ont comporté 3 niveaux étagés sur 92m qui débouchent tous au jour par 3 travers-bancs accessibles sur une dizaine de mètres.
Trou du Loup comprend un niveau qui a pu être relevé et qui montre 80 m de galerie. Des travaux de prospection ont été entrepris de 1974 à 1979 par le BRGM : la géochimie des sols a permis de définir de nouvelles anomalies en dehors des indices connus ; ces anomalies ont été reconnues par sondages carottés.
La production est très mal connue. En extrapolant le chiffre de production de 1901 qui a été de 150t d'antimoine (provenant du traitement de 2 500t de minerai à 6 %) on peut estimer que la production totale durant les 11 années d'exploitation a pu avoisiner 1 000 tonnes d'antimoine.

  • Minéraux :

Honilgoutte : Le remplissage bréchique est constitué par des fragments des schistes encaissants, cimentés par du quartz et de la sidérite imprégnée de fines aiguilles de berthiérite accompagnée d'un peu de stibine. La paragenèse comprend aussi de la barytine, avec la gangue, ainsi que de la pyrite et du mispickel parfois concentrés aux épontes.
Trou du Loup comprenait deux filons de même orientation et de remplissage analogue avec toujours prépondérance de berthiérite dans la minéralisation et un peu de fuloppite, de zinkénite et de sphalérite.
A La Mine, qui est moins connue, on avait exploré un faisceau de minces veinules renfermant de la stibine, de la sphalérite et de la pyrite dans une gangue de quartz.
L' association minérale de Charbes comprend aussi un peu de marcasite, de chalcostibite, de l'ullmanite et de l'antimoine natif.


Retour à Sites français.


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Portail Sites géologiques | Sites français
Modifier
Dernière modification de cette page le 26 juin 2010 à 22:07.
  Cette page a été consultée 2 402 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements