Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Indice

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Indice

Quelques acceptions minéralogiques utilisant le substantif, indice.

Sommaire

Indice

Indice, du latin "index - indicis" = qui montre, découle "indicium" = signe révélateur.

En géologie ou prospection minière : un indice est, pour une substance donnée, la révélation en un point, de quelques traces qui permettent d'envisager la présence de cette substance en grande quantité dans un lieu proche…(voir : Gisement et Gîtologie)

Indice de réfraction, ou réfraction

Réfraction, du latin "refringere" = briser ; changement de vitesse et, généralement, de direction d'un rayon vibratoire ; brusquement, au contact de deux corps différents, ou progressivement, lorsque les propriétés d'un corps varient de manière continue dans l'espace.

Les gaz, les liquides homogènes et les cristaux du système cubique, sont ISOTROPES pour les rayons lumineux : l'indice de réfraction est constant, quelle que soit la direction de propagation des rayons lumineux. De plus, un seul rayon incident donne un seul rayon réfracté ; on qualifie de tels milieux de MONORÉFRINGENTS.

Les cristaux des autres systèmes cristallins, sont ANISOTROPES, l'ndice de réfraction varie selon la direction envisagée. Comme un rayon incident donne deux rayons réfractés se propageant à des vitesses différentes et polarisés dans deux plans orthogonaux (dans le plan d'incidence : " rayon extraordinaire ", l'autre perpendiculairement : "rayon ordinaire) on dit qu'ils sont BIRÉFRIGENTS.

L'ensemble des valeurs des indices, constitue, pour un cristal donné, un ELLIPSOÏDE DES INDICES, caractérisé par 3 axes orthogonaux qui correspondent à 3 indices principaux. Si l'ellipsoïde est " de révolution ", le cristal est dit " uniaxe " (cristaux des systèmes quadratique, hexagonal, rhomboédrique) l'axe de révolution est l'axe optique du cristal. Si l'ellipsoïde n'est pas de révolution, le cristal est dit " biaxe " (cristaux des systèmes orthorhombique, monoclinique, triclinique) il y a deux axes perpendiculaires aux deux sections cycliques…

Les observations faites avec le microscope polarisant, sur les valeurs de ces indices, sur la biréfringence, sur le caractère uniaxe ou biaxe, permettent, en tenant compte des autres critères que sont la forme, la couleur, le clivage, le relief, le maclage, …, de déterminer les cristaux étudiés en lames minces.

Voir aussi à Compléments sur la dureté, la densité et l'indice de réfraction

Indice de saturation

Cet indice est utilisé pour classifier les roches magmatiques. On différencie les roches magmatiques en fonction de leur teneur en silice.

Indices de Miller

Les indices de Miller sont une manière de désigner les divers éléments de géométrie d'un cristal.

Pour désigner les éléments géométriques des cristaux (faces, plans, troncatures, formes, axes, arêtes, directions) on utilise des NOTATIONS, soit à l'aide de lettres (notation de Haüy, Lévy…) soit à l'aide de chiffres (notation de William Hallowes Miller 1801-1880). C'est ce dernier système qui, pour sa commodité, est le plus employé aujourd'hui. Il reprend le principe établi pour la notation des nœuds en utilisant 3 chiffres pour l'ensemble des système et 4 chiffres pour les systèmes hexagonal et trigonal (les 7 systèmes cristallins).

Noter que les chiffres sont lus séparéments (111) = un, un, un ; et qu'un chiffre surmonté d'un petit tiret se lit : " moins ", car il représente un indice négatif (1-11) = un, moins un, un.

  • Les faces se notent entre parenthèses : (010) où le premier chiffre est relatif à l'axe a, le deuxième, à l'axe b, le troisième, à l'axe c. (a, b, c peuvent être surmontés d'une petite flèche…).
  • Les formes se notent entre accolades {100}.
  • Les directions et arêtes se notent entre crochets [001]…

Image:Plans_miller.jpg


Retour à Lexique des termes employés en minéralogie

Modifier
Dernière modification de cette page le 26 avril 2010 à 20:16.
  Cette page a été consultée 6 641 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements