Rhodonite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
RHODONITE
[[Image:{{#if:Rhodonite.jpg|Rhodonite.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Rhodonite sur galène, Brooken Hill, Yancowinna Co., New South Wales, Australie|Rhodonite sur galène, Brooken Hill, Yancowinna Co., New South Wales, Australie|}}
Origine du nom Son nom tire son origine du grec rhodon, rose ; en raison de la couleur de ce minéral.
Localité type localité type inconnue selon l'I.M.A. (Mine Kaiser Franz Schävenholz Lauthental et Elbingerode, Basse-Saxe, Allemagne).
Auteur(s) de la description Christoph Friedrich Jasche (1781 - 1871) minéralogiste.
Date de la publication 1819
Référence de la publication
Classe chimique VIII SILICATES. Groupe d'appartenance : Rhodonite.
Sous-classe chimique Inosilicates
Formule chimique CaMn4Si5O15. Impuretés, traces : Al, Ca, Fe, Zn.
Système cristallin Triclinique.
Classe de symétrie 1 Holoédrie triclinique
Réseau de Bravais Centre C
Dureté "Mohs" de 5,5 à 6,6
Densité de 3,57 à 3,76
Clivages {110} et {1-10} parfaits, {001} bon.
Cassures Chonchoïdale, irrégulière, esquilleuse, tenace ; minéral fragile, cassant.

Rhodonite

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
La rhodonite est un silicate de manganèse (composition O 38,36 %, Mg 2,91 %, Si 22,45 %, Ca 3,20 %), le manganèse peut parfois être en partie remplacé par le fer, le calcium ou bien encore le zinc.
Rhodonite est également le nom d'un groupe de huit silicates tricliniques…
  • Propriétés optiques et autres : Translucide, transparent à opaque. Non luminescent, non fluorescent. Certaines rhodonites roses, peuvent voir leur couleur s'altérer au contact de la lumière.
  • Indice de réfraction : 1,71 à 1,74
  • Couleur : Rose, rose rouge, rouge brunâtre, jaune, gris, gris jaune, verdâtre, jaunâtre.
  • Éclat du minéral : Vitreux, nacré.
  • Trace : Blanche.
  • Critères de détermination : La rhodonite fond en donnant un verre brunâtre. Lors du test de la perle de borax elle donne la réaction du manganèse. La rhodonite se dissout lentement dans l'acide chlorhydrique. Elle peut être confondue avec la rhodochrosite, cependant sa dureté est plus élevée que celle de la rhodochrosite ; elle peut être confondue avec les feldspaths qui ne donnent pas la réaction au manganèse lors du test de la perle de borax et qui - de plus - ne fondent pas facilement. La rhodonite peut également être identifiée par diffraction des rayons X et par l'analyse chimique.
  • Morphologie des cristaux : Tabulaire, prismatique, lamellaire, à arêtes arrondies.
    On trouve de beaux cristaux, noyés dans la calcite (prismes courts généralement arrondis sur les bords), des cristaux minces en lames, notons également la présence, dans les géodes de ces gisements, de petits cristaux prismatiques, aplatis, de couleur foncée.
  • Macles : macles lamellaires, avec {010} comme plan de composition.
  • Morphologie des agrégats : Massifs, arrondis, parallèles, grenus, fins, courbes, compacts. La rhodonite est généralement massive, parfois finement grenue.
  • Utilisations : La rhodonite est très appréciée des collectionneurs, considérée comme semi-précieuse, elle est utilisée dans la confection d'objets décoratif, bijoux, perles, etc. Dans le domaine industriel, elle fournit du minerai de manganèse.
  • Échantillons de collection : Franklin (grands cristaux roses), New Jersey + Massachusetts, USA ; Broken Hill (cristaux rouges transparents), Nouvelles-Galles du Sud,, Australie ; Oural, Russie; Chikla, Inde ; Suède ; ...
En France : Vosges ; Lorraine ; Ariège ; Hautes-Pyrénées ; Haute-Garonne ; ...


Brooken Hill, Yancowinna Co., New South Wales, Australie




Retour à la liste des fiches minéraux