Néon

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher

Néon élément chimique naturel (gaz rares)

Symbole chimique : Ne

Origine du nom : du grec neon, nouveau, simplement parce qu’il s’agissait d’un élément nouvellement découvert. Néon (n.m.) (en anglais neon).

Élément chimique de numéro atomique : 10

Le néon est un gaz rare presque inerte, inodore et incolore. Le néon est le second gaz rare, il appartient au groupe 18 du tableau périodique des éléments, c'est un gaz inerte, composé de 10 neutrons, 10 protons, ainsi que de 10 électrons.
Le néon est présent dans l’atmosphère à une concentration de 0,0018 %.
Découvert en 1898, par Sir William Ramsay et Morris Travers, en Grande-Bretagne, dans l’air liquéfié.

Le néon possède (à volume égal) 40 fois la capacité de réfrigération de l'hélium liquide et trois fois celle de l'hydrogène liquide. Dans la plupart des applications, c'est un réfrigérant moins cher que l'hélium.
Le néon donne une lueur rougeâtre distinctive lorsqu'il est utilisé dans les tubes à vide et les lampes néon, lorsqu’il est soumis à une décharge électrique à basse pression, c’est-à-dire quand il est ionisé. À des tensions et des courants normaux, le néon a la décharge la plus intense de tous les gaz rares.

Utilisations :

couleur orange rougeâtre dans les tubes "néon" pour les signaux publicitaires ;
liquéfié, il est utilisé commercialement comme réfrigérant cryogénique ;
dans les tubes de télévision dits "plasma" en mélange avec le xénon ;
utilisé dans certains lasers ;
paratonnerres.

On trouve à l’état naturel trois isotopes du néon : 20Ne (le plus abondant), 21Ne et 22Ne.

  • "Néon" est devenu, en particulier pour l'éclairage domestique, le nom donné aux "lampes néons" ou "tubes néons". C'est par une généralisation abusive, un abus de langage, puisqu'il s'agit en réalité de tubes fluorescents ou tubes luminescents (de leur nom officiel).
    Seul le rouge des enseignes lumineuses, est en effet possible avec le néon et les autres couleurs sont, soit obtenues avec d'autres composés (hélium-jaune, gaz carbonique-blanc, argon-violet, argon/mercure-bleu), soit produites par un revêtement fluorescent excité par un rayonnement ultraviolet.

Retour à Liste alphabétique des éléments naturels