Le-Haut-Poirot : Différence entre versions

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
 
(3 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
|  
 
|  
 
}}
 
}}
Les filons du gisement dit du Haut-Poirot se trouvent dans les forêts du Haut-Poirot et de Lyris sur les deux rives du ruisseau du Roulier à 8 km de Gerardmer. Ils sont encaissés dans des roches granitiques (granite fondamental sur la rive gauche et granite à deux micas de Remiremont sur la rive droite) non loin du granite syncinématique du chevauchement du Célet.
+
Les [[filon]]s du [[gisement]] dit du <b>Haut-Poirot</b> se trouvent dans les forêts du Haut-Poirot et de Lyris sur les deux rives du ruisseau du Roulier à 8 km de Gerardmer.  
  
* Historique :
+
*Les filons sont encaissés dans des [[roche]]s granitiques ([[granite]] fondamental sur la rive gauche et granite à deux [[mica]]s de Remiremont sur la rive droite) non loin du granite syncinématique du chevauchement du Célet.
Les premières fouilles y ont été effectuées vers 1890 et elles auraient produit 30 tonnes en 1894. D'autres travaux eurent lieu entre 1911 et 1912 qui fournirent environ 30 tonnes à des teneurs de 45% de manganèse. Tous ces travaux restèrent superficiels et ne dépassèrent pas 5 à 6 mètres de profondeur. <br>
 
De 1942 à 1944, M Stoeffler exploita plus profondément avec l'aide du ministre de l'industrie.
 
  
*Description
+
* Historique : Les premières [[fouille]]s y ont été effectuées vers 1890 et elles auraient produit 30 tonnes en 1894. D'autres travaux eurent lieu entre 1911 et 1912 qui fournirent environ 30 tonnes à des teneurs de 45% de [[manganèse]]. Tous ces travaux restèrent superficiels et ne dépassèrent pas 5 à 6 mètres de profondeur. <br>De 1942 à 1944, Mr Stoeffler exploita plus profondément avec l'aide du ministre de l'industrie.
Les travaux les plus importants se trouvent du coté de Lyris où ils ont reconnus sur une longueur de 600 m, un filon principal. L'épaisseur varie entre 1 m et 0,4 m mais elle se réduit en profondeur à 20 cm dans le travers-banc 1 et le filon n'a pas été reconnu dans le travers-banc 2. Il ne subsisterait donc que les racines de ce filon.<br>
+
 
Le filon principal de Lyris est directement associé à une bande de mylonite
+
*Description : Les travaux les plus importants se trouvent du coté de Lyris où ils ont reconnus sur une longueur de 600 m, un filon principal. L'épaisseur varie entre 1 m et 0,4 m mais elle se réduit en profondeur à 20 cm dans le [[travers-banc]] 1 et le filon n'a pas été reconnu dans le travers-banc 2. Il ne subsisterait donc que les racines de ce filon.<br>Le filon principal de Lyris est directement associé à une bande de mylonite et à un filon de [[quartz]] hématoïde. Il présenterait trois phases de minéralisations : une phase ferrifère, une phase quartzifère et une phase manganésifère.
et à un filon de quartz hématoïde. Il présenterait trois phases de minéralisations : une phase ferrifére , une phase quartzifére et une phase manganésifére.
 
  
 
* Les minéraux
 
* Les minéraux
[[braunite]], [[manganite]], [[pyrolusite]], [[polianite]], [[barytine]], [[hollandite]], [[scheelite]], [[calcite]] . quelques traces d'uraniumdans ce gisement on donnée aussi : [[méta-autunite]], [[méta-chalcocite]], [[francevillite]].
+
:[[braunite]], [[manganite]], [[pyrolusite]], [[polianite]], [[barytine]], [[hollandite]], [[scheelite]], [[calcite]].  
 +
:Quelques traces d'uranium dans ce gisement ont donné aussi : [[méta-autunite]], [[méta-chalcocite]], [[francevillite]].
  
  

Version actuelle datée du 19 juin 2010 à 05:08

Gisement du Haut-Poirot
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Légende
Situation Vosges
Ville la plus proche
Région
Pays France
Intérêt minéralogique
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Les filons du gisement dit du Haut-Poirot se trouvent dans les forêts du Haut-Poirot et de Lyris sur les deux rives du ruisseau du Roulier à 8 km de Gerardmer.

  • Les filons sont encaissés dans des roches granitiques (granite fondamental sur la rive gauche et granite à deux micas de Remiremont sur la rive droite) non loin du granite syncinématique du chevauchement du Célet.
  • Historique : Les premières fouilles y ont été effectuées vers 1890 et elles auraient produit 30 tonnes en 1894. D'autres travaux eurent lieu entre 1911 et 1912 qui fournirent environ 30 tonnes à des teneurs de 45% de manganèse. Tous ces travaux restèrent superficiels et ne dépassèrent pas 5 à 6 mètres de profondeur.
    De 1942 à 1944, Mr Stoeffler exploita plus profondément avec l'aide du ministre de l'industrie.
  • Description : Les travaux les plus importants se trouvent du coté de Lyris où ils ont reconnus sur une longueur de 600 m, un filon principal. L'épaisseur varie entre 1 m et 0,4 m mais elle se réduit en profondeur à 20 cm dans le travers-banc 1 et le filon n'a pas été reconnu dans le travers-banc 2. Il ne subsisterait donc que les racines de ce filon.
    Le filon principal de Lyris est directement associé à une bande de mylonite et à un filon de quartz hématoïde. Il présenterait trois phases de minéralisations : une phase ferrifère, une phase quartzifère et une phase manganésifère.
  • Les minéraux
braunite, manganite, pyrolusite, polianite, barytine, hollandite, scheelite, calcite.
Quelques traces d'uranium dans ce gisement ont donné aussi : méta-autunite, méta-chalcocite, francevillite.



Retour à Sites français.


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Portail Sites géologiques | Sites français