Collet de Dèze

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Collet de Dèze, Felgerette
[[Image:{{#if:‎|‎|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:
}}
Légende
Situation Lozère
Ville la plus proche Alès
Région
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Collet de Dèze
Le gisement est constitué par le filon de Felgerette, situé à cheval sur les concessions de Collet de Dèze et de Saint Michel de Dèze. Il a pu, selon les auteurs, recevoir l'un de ces trois noms, sans compter celui de filon Jean qui lui a été donné à une époque récente. Il est situé à 18 km au nord-ouest d'Alès prés de la limite est du département de la Lozère.

  • Historique :

Connu dès 1809, le filon de la Felgerette a été l'objet de travaux importants à partir de 1820 : quatre galeries en traçage, espacées de 20 à 25 m, ont été effectuées sur une longueur moyenne de 130 m ; deux puits furent creusés sous les deux dernières galeries (puits Chassagne et puits Saint-Louis).
Après un arrêt, ces travaux reprirent en 1906 et la mine connut une activité très intermittente jusqu'en 1947 (1908 à 1911 ; 1912 à 1913 ; 1915 à 1916 ; 1918 à 1919 ; 1928 à 1933 ; 1938 à 1939 ; 1941 ; 1944 ; 1947).
Depuis 1928, ces travaux sont le fait de la Compagnie française des mines de Dèze. Ces travaux sont très importants : le filon est reconnu sur toute sa longueur (600m) sur les niveaux 390 et 312. Dans les zones minéralisées de nombreux niveaux intermédiaires ont été tracés, dont le niveau 366 sur 400m. L'accès à la mine se faisait au niveau 390 par les travers-bancs de la Felgerette et, aux deux puits intérieurs principaux du niveau 312, par le travers banc du Gardon long de 350 m.


Felgerette (travers-banc).jpeg
Entrée (mise en sécurité) du travers-banc de la Felgerette
  • Description :

Ce filon est situé au sein d'une série schisto-gréseuse cambro-ordovicienne métamorphisée sous le faciès des micaschistes. Il serait encaissé dans un niveau repère de cette série, constitué par un banc de quartzite feldspathique à épidote.
Le filon de la Felgerette a été reconnu sur 600 m de long. Dans sa partie sud-ouest, il rencontre un filon croiseur, le filon des Anglais, de direction est-ouest, qui semble le décaler légèrement et qui sépare le filon de la Felgerette du quartier de Saltre à l'ouest.
Le filon de Felgerette a un pendage de 45° sud-est et une puissance généralement faible, mais il existe des tronçons de 4 à 5 m et même 7 m de puissance. Le quartier de Saltre a les mêmes caractéristiques, mais avec un pendage plus fort. Il est limité à l'ouest par la faille de Saltre. Le filon des Anglais a une puissance nettement plus faible.
La minéralisation est distribuée en colonnes irrégulières constituées de lentilles qui forment des panneaux de 500 à 1 000 mètres carrés dans les zones de filons épais, mais où la puissance réduite ne dépasse pas 0,50 m, souvent en plusieurs veines.
La colonne principale se trouve à l'ouest du filon dans le quartier de Saltre, à l'intersection avec le filon des Anglais. Cette colonne a une enveloppe de 100 m sur 80 m de hauteur et disparaît sous le dernier niveau connu.
La production totale est estimée à 2 500 tonnes d'antimoine. Les minéralisations connues ont été épuisées et les derniers travaux de reconnaissance, en 1941, n'ont pas fait de nouvelles découvertes.

  • Minéraux :

La minéralisation est composée de quartz et stibine en veines dans la brèche silicifiée qui constitue le remplissage de la caisse filonienne. La paragénèse comprend du mispickel, de la pyrite et de la sphalérite.


Retour à Sites français.