Berthollet

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher

Claude-Louis BERTHOLLET : 1748 - 1822
Comte d'Empire et Pair de France, né à Talloire, en Haute-Savoie, le 9 décembre 1748. Issu d'une famille noble de Savoie, le jeune Berthollet suit ses premières études au collège d'Annecy. Il part ensuite pour l'université de Chambéry, puis pour celle de Turin où il y est reçu " Docteur " en 1768.

BERTHODEF.jpg

C'est en 1772, à l'âge de 22 ans, que Berthollet s'installe à Paris... Très rapidement il obtient une place de docteur dans la maison d'Orléans ; ce qui lui permet de passer une licence de médecine à la Faculté de Paris (1779).
L'année suivante, il est nommé à l'Académie des Sciences. C'est à cette époque qu'il décide de quitter la médecine pour le poste de Directeur des teintures à la Manufacture Royale des Gobelins ; il y effectue d'importants travaux de chimie, dont la découverte des propriétés décolorantes du chlore et l'application de ces propriétés au blanchiment des toiles.
Il travaille ensuite avec Lavoisier notamment à constituer la " nomenclature chimique ", contribuant à révolutionner la chimie et à constituer la nouvelle langue de cette science, ainsi que la découverte de la composition du gaz d'ammoniac (combinaison gazeuse d'azote et d'hydrogène) ...
En 1793, il est chargé avec Monge, par le Comité de Salut Public, de multiplier les moyens de défense de la Patrie (études sur la chimie des explosifs et la métallurgie du fer et de l'acier etc.).
Après leur entreprise commune au service de la Patrie en danger, Berthollet et Monge enseignent tous les deux à l'École Normale et à l'École Centrale des Travaux Public... Ajoutons que Berthollet et Monge sont également cofondateurs de l'école Polytechnique (An II de la République - 1794)...
Le Directoire l'envoie dès l'An IV de la République (1796) en Italie, avec pour mission de rapporter les chefs-d'oeuvre Italiens en France afin d'enrichir les collections des musées de la République, tâche fort délicate dont il s'acquittera fort honorablement... C'est là, en compagnie de Monge également commissaire de la République, qu'il fera la connaissance du commandant en chef de l'armée d'Italie : le Général Bonaparte...
De retour à Paris, et quelques mois plus tard, au moment de la création de La Commission des Sciences et des Arts par décret du Directoire, le 26 ventôse An VI, Berthollet est l'un des premier, avec Monge, à quitter son cabinet pour suivre le jeune général et futur empereur dont il a fait la connaissance en Italie. Bien que la destination finale soit tenue secrète, un petit nombre dont Berthollet était dans le secret... Il est intégré à la "section chimie" du corps scientifique expéditionnaire composé de : Descotils, Champy père, Samuel, Bernard, Potier, Champy fils, Regnault.
Sitôt l'Institut d'Egypte crée par un décret du Général Bonaparte, le 5 fructidor An VI (mercredi 22 août 1798) Berthollet est intégré à la "section physique" en compagnie de Dolomieu, Conté, Geoffroy, Descotils, Savigny, Delille, Dubois, Desgenettes et Champy.
La première séance eut lieu le 6 fructidor An VI, Berthollet est tout de suite mis à contribution par le général en chef Bonaparte, le chargeant entre-autre " d'étudier les différents moyens de purifier et clarifier l'eau du Nil " (commission composée des citoyens : Berhollet, Monge, Costaz et Venture).
Mais également " d'étudier les différentes ressources existantes pour la fabrication de la poudre " (commission composée des citoyens : Berthollet, Monge, Andréossy, Mallus et Venture)
Berthollet étudiera également le Natron - substance blanchâtre que l'on trouve au bord des lacs, et dont les Egyptiens se servaient pour le nettoyage du corps, la momification, mais également pour le blanchiment du linge et la conservation de la viande - minéral qui est composé de carbonate de sodium naturel hydraté : Na2CO310(H2O). Il découvre qu'une réaction de double échange (carbonate, chlorure - calcium et sodium) peut s'effectuer dans un sens ou inversement en fonction de différents critères (température et concentration)... C'est ce que l'on nomme " l'Equilibre chimique ".
Lorsque Bonaparte quitte prématurément l'Egypte le 6 fructidor An VIII (vendredi 23 août 1799), laissant le commandement au général Kléber, Berthollet fait partie des privilégiés qui l'accompagnent... De retour en France, il devient avec Monge l'un des tout premiers sénateurs, après le coup d'État du 18 brumaire An VIII (samedi 9 novembre 1799)... L'année suivante, il s'installe à Arcueil, puis souhaitant pleinement se consacrer à la science, il démissionne de l'école Polytechnique... Il est nommé, en l'An X (1802), président de la commission chargé de préparer " la Description de l'Egypte "
Napoléon a toujours associé Berthollet qu'il appellera " son chimiste " et Monge dans les mêmes promotions et honneurs, c'est ainsi qu'il est fait grand officier de la Légion d'Honneur, puis comte d'Empire en 1808...
Poursuivant ses recherches, Berthollet fonde avec Laplace " la Société d'Arcueil ", un cercle privé où il reçoit chaque quinzaine des savants : Etienne Pariset, Frédéric Cuvier, Hippolyte-Victor, ...
En 1814, il vote la déchéance de Napoléon Ier... Nommé Pair de France sous la première restauration, il vote la déportation au procès du Maréchal Ney...
Claude-Louis Berthollet s'éteint dans sa maison d'Arcueil le 6 novembre 1822...

On lui doit notamment :
* La fabrication de plusieurs poudres fulminantes.
* Découverte des propriétés décolorantes du chlore
* L'emploi du charbon pour purifier l'eau.

Bibliographie :
* Eléments de l'Art et de la Teinture (1791 - 1804 - 2 vol.)
* Recherches sur les Lois de l'Affinité Chimique et sa Statique (An IX - 1801)
* Statique Chimique (An XI - 1803)
*
Président de la Commission préparatoire (An X - 1802) de " la Description de L'Egypte " (1809 - 1828).


Voir aussi : La Commission des Sciences et des Arts - Expédition d'Egypte


Retour à Liste des personnalités