Aragonite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Aragonite
[[Image:{{#if:Ar40B.JPG|Ar40B.JPG|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Aragonite, Bastenne, Landes (40).|Aragonite, Bastenne, Landes (40).|}}
Origine du nom Nommé par Werner d'après le gisement de Molina de Aragon, Castille, Espagne. (Voir étymologie, ci-contre).
Localité type Molina de Aragon, Castille, Espagne. (Première publication par Joseph Torrubia, “ Aparato para la Historia Natural Espanola ” 1754.)
Auteur(s) de la description J-B. Romé de l’Isle. (Première description complète et exacte).
Date de la publication 1767
Référence de la publication “ Catalogue Systématique et Raisonné des Curiosités de la Nature et de l'Art qui Composent le Cabinet de Monsieur Davilla ”. (voir publication… , ci-contre).
Classe chimique V CARBONATES. Groupe d'appartenance : Aragonite.
Sous-classe chimique Famille des carbonates orthorhombiques
Formule chimique CaCO3
Système cristallin Orthorhombique, pseudohexagonal ; holoèdre.
Classe de symétrie 2/m2/m2/m
Réseau de Bravais
Dureté "Mohs" de 3,5 à 4
Densité 2,9
Clivages Net {010}
Cassures Conchoïdale

Aragonite : CaCO3 avec, souvent, un peu de Sr.

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
Trimorphe de CaCO3 avec la calcite et la vatérite. L'aragonite, métastable à la température ordinaire, se transforme en calcite, par exemple lors d'une diagenèse, elle est donc un polymorphe instable de CaCO3.
  • Étymologie : De la province d’Aragon en Espagne. En effet, en lisant le nom de la localité, Molina de Aragon, A.G. Werner crut qu'il s'agissait d'une ville sise en la province d'Aragon ; or Molina de Aragon est une localité castillane !
Werner la nomma d'abord, Arragonischer Apatit, en 1788 ; nom qu'il rectifia, après analyse par Klaproth, en Arragonischer Kalkspath, en 1790 ; puis qu'il abrégeat ultérieurement en Arragonit en 1796.
  • Publication de référence : Les 2 cotypes de l'aragonite, sont décrits et figurés par J-B. Romé de l’Isle, dans le “ Catalogue Systématique et Raisonné des Curiosités de la Nature et de l'Art qui Composent le Cabinet de Monsieur Davilla ”, vendue par la suite à CARLOS III, roi d'Espagne. Ils sont actuellement perdus parmi les échantillons dans les collections du Museo Nacional de Ciencas Naturales de Madrid.
  • Propriétés optiques et autres : Transparente à translucide.
  • Couleur : Blanche, peut être colorée par des impuretés en jaune, rouge, bleu à vert, gris ± noir...
  • Éclat du minéral : Vitreux.
  • Trace : Blanche.
  • Critères de détermination : comme pour la calcite, il y a une forte effervescence à l'acide chlorhydrique froid… l'aragonite se distingue de la calcite par une densité plus élevée, un clivage différent, son faciès cristallin, ses macles
  • Morphologie des cristaux : Prismatique allongé.
  • Macles : Macles fréquentes par accolement sur {110}, par pénétration. Généralement triples, elles simulent un prisme hexagonal…
  • Morphologie des agrégats : Masses fibreuses, oolithiques, columnaires, coralloïdes.
  • Utilisations : Décoration, collection.
  • Échantillons de collection : Autriche ; Allemagne ; Sicile ; Tsumeb, Namibie ; ESPAGNE +++, MAROC+++, Amérique du Sud.
En France : Bastenne, Landes ; Gergovie, Puy-de-Dôme (ou elle est accompagnée de calcite) ; Salsigne, Aude ; … .


Boule d'aragonite du Maroc (diamètre : 5 cm)
Aragonite, Bastenne, Landes (40). Collection musée ferme de l'orme.
Aragonite, mine de Salsigne, Aude (11). Collection musée ferme de l'orme.
Aragonite de Gergovie.

Retour à la liste des fiches minéraux