Tellure

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher

Tellure élément chimique naturel* (métalloïdes)

Symbole chimique : Te

Origine du nom : dérivé de Tellus, la déesse romaine de la Terre. Son nom a été proposé par Martin Heinrich Klaproth qui a isolé cet élément en 1798. Comme cet élément a été découvert à la même période que le sélénium, leurs noms dérivent de la Terre et de la Lune (en grec Séléné), également liées l'une à l'autre de manière indissociable. Tellure (n.m.) (en anglais tellurium).

Élément chimique de numéro atomique : 52

Le tellure, élément métal d’un blanc bleuâtre, argenté très brillant, lamelleux et fragile, cassant et facilement pulvérisé (poudre grise à brunâtre) à odeur d'alliacée, est un métalloïde du groupe des chalcogènes. (Voir dans le Tableau périodique des éléments).
Cet élément est relativement stable, insoluble dans l'eau et dans l'acide chlorhydrique, mais soluble dans l'acide nitrique et dans l'eau régale.
Il se combine avec l'hydrogène ou certains métaux. Le tellure existe à l'état natif, mais c'est principalement associé à des éléments chalcophiles, dont des métaux (or, argent, mercure, fer) avec lequels il forme des tellurures et des tellurites, qu'on le rencontre dans la nature.


Le tellure a été découvert en 1782 par Franz Joseph Müller von Reichenstein dans des minerais d'or de Transylvanie. En 1798, il a été isolé par Martin Heinrich Klaproth qui a proposé le nom tellure. Le tellure a été découvert à la même période que le sélénium.

La production mondiale s'élève à environ 250 tonnes par an, principalement extraites des résidus de traitement du plomb et du cuivre, en même temps que le sélénium. Utilisations :

dans certains détonateurs, on combine le tellure avec du peroxyde de baryum ;
vulcanisation du caoutchouc, utilisé comme catalyseur ;
semi-conducteur utilisé dans les diodes laser, les cellules photovoltaïques, les détecteurs infrarouge ;
peut être associé au sélénium dans les imprimantes laser et photocopieurs ;
alliage, en faible quantité dans l'acier et le cuivre, il en facilite l'usinage ;
identification bactériologique (les Staphylococcus aureus sont capables de réduire le tellurite en sels de tellure)
certains colorants.

.*Élément quasi synthétique, considéré comme élément naturel : six éléments qui ont tous été observés pour la première fois comme éléments produits artificiellement en laboratoire (=éléments synthétiques), et qui doivent être produits artificiellement pour en disposer en quantité significative, mais néanmoins présents dans le milieu naturel, sur Terre, à l'état de traces (d'où le terme quasi synthétique).


Retour à Liste alphabétique des éléments naturels