Ilménite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Ilménite
[[Image:{{#if:Il56G.JPG|Il56G.JPG|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Ilmenite sur épidote, crique de Bilhéric, île de Groix, Morbihan (56). Collection musée ferme de l'orme.|Ilmenite sur épidote, crique de Bilhéric, île de Groix, Morbihan (56). Collection musée ferme de l'orme.|}}
Origine du nom d'après la localité type, les monts Ilmen.
Localité type Miass, Monts Ilmen, Sud Oural, Russie
Auteur(s) de la description Kupffer
Date de la publication 1827
Référence de la publication
Classe chimique IV OXYDES. Groupe d'appartenance : Ilménite.
Sous-classe chimique Oxydes avec rapport métal/oxygène = 2/3
Formule chimique FeTiO3
Système cristallin rhomboédrique
Classe de symétrie -3 Tétartoèdrie hexagonale rhomboedrique
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R
Dureté "Mohs" de 5 à 6
Densité 4,72
Clivages nul ; plans de séparation selon {10-11} et {0001}
Cassures conchoïdale, irrégulière. Minéral fragile, cassant.

Ilménite :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
L’ilménite forme deux séries isomorphes, l'une avec la pyrophanite MnTiO3, l'autre avec la geikielite MgTiO3.
Le nom ilménite a donné lieu à de nombreuses confusions : elle semble avoir d'abord été connue comme " manaccanite " du Cornwall, décrite par W. Gregor en 1791 ; tandis que les premières ilménites des monts Ilmen, collectées en 1824 par J.N. Menge (naturaliste et marchand de minéraux), seront publiées sous l'appellation de tantalite. Les " tantalites " de Menge seront analysées par Gustav Rose, qui montra que ce nouveau minéral contenait du titane et du fer. G. Rose et A.T. Kupffer, proposèrent le nom d'ilménite…
Par la suite, les ilménites et les crichtonites du Plan du Lac furent longtemps confondues en un seul et même minéral ; on alla jusqu'à exclure, pendant quelques années, la crichtonite de la liste des minéraux valides, pour ne plus parler que d'ilménite…
  • Propriétés optiques et autres : Opaque. Magnétique (faiblement) ou paramagnétique. Radio-actif. Présent dans les roches lunaires. Présent dans des météorites.
  • Couleur : Noir de fer, brun foncé, brun noir.
  • Éclat du minéral : Submétallique, gras, mat. Pouvoir réflecteur : 17 à 20 %.
  • Trace : Noir, brun noir.
  • Critères de détermination : La couleur du trait permet de la distinguer de l'hématite ; le magnétisme faible la diférencie de la magnétite.
  • Morphologie des cristaux : Tabulaire selon {0001}, lamellaire, rhomboédrique.
  • Macles : Macles possibles sur {10-11} et {0001}.
  • Morphologie des agrégats : En rosettes, massifs, grenus (en grains), micacés, compacts, sables...
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Minéral accessoire, commun, des roches magmatiques. Accompagnée de magnétite, l'ilménite constitue des masses importantes dans les gabbros, les diorites, les anorthosites. Avec la magnétite, le zircon, le rutile, etc. elle est un important minéral de placers. C'est d'ailleurs des placers d'Australie et autres lieux de l'hémisphère sud, que provient la plus grande part des minerais d'ilménite. On la trouve également dans des veines et filons pegmatitiques, et, dans sa localité type, dans la " miascite " et ses pegmatites
  • Utilisations : minerai de titane.
  • Échantillons de collection : De gros cristaux proviennent des monts Ilmen, Russie ; de Kragerø, et Arendal, Norvège ; … On rencontre, par exemple à Lärcheltini, Suisse, des pseudomorphoses d'ilménite en magnétite…
En France : Le Plan-du-Lac, St-Christophe-en-Oisans, Isère ; Île de Groix ; …


Ilmenite 2cm, Le Plan du Lac, St Christophe en Oisans, Isère ; Coll. Eric Asselborn ; Photo : Jeffrey Scovil ©
Ilmenite, St Renan, Finistère (29). Collection musée ferme de l'orme.
Ilmenite sur épidote, crique de Bilhéric, île de Groix, Morbihan (56). Collection musée ferme de l'orme.

Retour à la liste des Fiches minéraux