Magnétite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Magnétite
[[Image:{{#if:Magnétite_2.jpg|Magnétite_2.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Magnétite, Bolivie|Magnétite, Bolivie|}}
Origine du nom du mont Magnetos (« grand mont »), une montagne grecque particulièrement riche en ce minéral ; et du Grec magnês qui signifie "aimant"
Localité type Magnesia, Théssalie
Auteur(s) de la description Wilhelm Karl Ritter von Haidinger
Date de la publication 1845
Référence de la publication
Classe chimique IV OXYDES. Groupe d'appartenance : Spinelle.
Sous-classe chimique Oxydes avec rapport métal/oxygène = 3/4
Formule chimique Fe+2 Fe2+3O4
Système cristallin Cubique (Isomètrique)
Classe de symétrie 4/m -3 2/m Holoédrie cubique
Réseau de Bravais Faces centrées F
Dureté "Mohs" de 5,5 à 6,5
Densité de 5,17 à 5,18
Clivages Non
Cassures Irrégulière, subconchoïdale

Magnétite :

  • Statut : Minéral reconnu par l'I.M.A., forme une série avec la Magnésioferrite et la Jacobsite. Une tradition voudrait que son nom vienne du berger grec Magnès, fils d'Éole et Énarête, qui l'aurait découvert sur le mont Ida en notant que son baton ferré y adhérait.
  • Propriétés optiques et autres : Opaque. Magnétique. Inaltérable. À une température de 580°C (point de Curie) le magnétisme disparait pour réapparaitre ensuite en refroidissant.
  • Couleur : Noir de fer, noir grisâtre, noir brunâtre.
  • Éclat du minéral : Métallique, gras, mat.
  • Trace : Noir.
  • Morphologie des cristaux : Octaédrique, rhombododécaèdrique, squelettique.
  • Macles : Macle des spinelles. La macle sur {111} par contact peut être simple ou polysynthétique, lamellaire dans ce cas.
  • Morphologie des agrégats : Massif, grenu, lamellaire.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : C'est un minéral ubiquiste commun, que l'on trouve dans de nombreux types de roches. Minéral se formant lorsque la pression partielle d'oxygène est insufisante pour que l'hématite puisse apparaître. Les pseudomorphoses en hématite sont fréquentes, le nom de martite leur a été donné.
    • Roches intrusives : Commune dans toutes les roches intrusives, aussi bien acides que basiques, mais c'est surtout dans les diorites et les gabbros, ainsi que dans leurs équivalents volcaniques, qu'elle est le plus abondante.
    • Skarns, roches métamorphiques : Minéral classique dans les skarns, elle y est introduite par métasomatose dans les roches calcaires.
    • Formations hydrothermales : Elle peut y être présente comme minéral accessoire. Dans les fentes alpines, elle existe en trés beaux échantillons (Alp Lercheltini, Binntal, Suisse).
    • Roches sédimentaires : Relativement stable dans le milieu supergène, la magnétite peut se rencontrer comme élément lourd détritique dans les sédiments ; des sables à magnétite d'intérêt économique sont connus par exemple dans le nord de la Nouvelle-Zélande. Elle peut aussi s'y former à basse température comme c'est le cas dans les couches grises des minerais oolithiques de Lorraine.
    • Fumerolles volcaniques : On peut signaler sa présence comme dépôt des fumerolles du Vésuve et de l'Etna et, accessoirement à l'hématite plus fréquente, au Puy de la Tâche (Puy-de-Dôme): son faciès peut y être arborescent ou dentritique.
  • Utilisations : Minerai de fer. Utilisée finement broyée et mélangée à l'eau, comme milieu dense dans les procédés minéralurgique de séparation. Elle entre dans la composition des pigments brun rougeâtre (terre d'ombre) ou brun foncé (terre de Sienne) pour les peintures ou les industries du bâtiment (coloration des briques, des mortiers...). Certains pigments noirs sont composés de magnétite pure. Naturelle ou synthétique, c'est le principal composant de la poudre de ferrites utilisée pour la fabrication des aimants. Elle a également été utilisée dans des récupérateurs de chaleur et comme lit fluidisé pour le traitement de certains minerais au four solaire.

Minéralurgie : L'objet de la minéralurgie est de traiter des matières premières minérales afin d'en extraire, dans des conditions économiques données et dans un site où il conviendra de respecter l'environnement, des produits de conservation utile dont il faudra tirer des bénéfices. Elle est l'étape amont de la métallurgie.

Métasomatose : Cas extrême du métamorphisme, s'accompagnant d'un changement de la composition chimique globale des roches originelles avec apport de certains éléments chimiques et départ d'autres (Na, K, Si, etc ...). Se dit également d'un remplacement complet d'un minéral par un autre par le même processus, avec conservation de la forme initiale.

  • Échantillons de collection : D’énormes cristaux ,(jusqu’à 250kg) ont été découverts à Faraday, Comté de Hastings, Ontario, Canada et dans les pegmatites de Teete, Mozambique.
Traversella, Piémont, Italie ; Lecherltini, Binnenthal, Valais, Suisse ; Stubachthal, Autriche ; etc...
France (Olmeta, Farinole – Corse ; minerai de fer de Lorraine ; Berry ; Morbihan ; Côtes du Nord.....)
Magnétite, Bolivie
Magnétite, Bolivie
Magnétite, Paulx, Loire Atlantique (44). Collection musée ferme de l'orme

Retour à la liste des Fiches minéraux