Corindon

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
CORINDON
[[Image:{{#if:Corindon_1.jpg|Corindon_1.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Corindon, Union indienne.|Corindon, Union indienne.|}}
Origine du nom du nom dravidien du minéral kauruntaka, ou de son nom indien kurund.
Localité type localité type inconnue ; possible : région de Bombay
Auteur(s) de la description Wooward
Date de la publication 1725
Référence de la publication
Classe chimique IV OXYDES. Groupe d'appartenance : Hématite.
Sous-classe chimique Oxydes avec rapport métal/oxygène = 2/3
Formule chimique Al2O3
Système cristallin Rhomboédrique
Classe de symétrie -3 2 m Hémimorphie hexagonale
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R
Dureté "Mohs" 9
Densité de 4 à 4,1
Clivages pas de clivage, mais séparations sur {0001} et {10-11}
Cassures Conchoïdale, irrégulière, esquilleuse ; minéral tenace, fragile, cassant.

Corindon :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A., le corindon se décline en diverses variétés :
    • corindon commun = émeri. Avec la magnétite, l’hématite et le spinelle, le corindon forme une roche appelée émeri. L’émeri est né par métamorphose de contact de roches argileuses (latérites, bauxites).
    • corindon rouge (gemme) = rubis
    • corindon bleu (gemme) = saphir
    • corindons diversement colorés (gemmes) (à l'exclusion du rouge) = saphir (exemple : " saphir jaune ").
  • Propriétés optiques et autres : transparent, translucide, opaque. Luminescent, fluorescent. Des inclusions peuvent produire un effet lumineux (astérisme, étoile à 6 branches sur surface polie perpendiculaire à l'axe principal = " saphir étoilé "…)
  • Couleur : gris, brun, bleuâtre, rouge, vert, bleu, jaune, orange, violet, incolore, rose, noir, pourpré, gris bleu.
  • Éclat du minéral : vitreux, adamantin, nacré, gras, mat.
  • Trace : incolore, blanche.
  • Critères de détermination : Sa dureté, les formes cristallines, suffisent généralement à le déterminer. Insoluble dans les acides. Luminescence parfois jaune.
  • Morphologie des cristaux : prismatique, en tonnelet, pseudohexagonal, tabulaire (selon {0001}, rhomboédrique, lamellaire. Faces des prismes et pyramides striées parallèlement à {0001} et, sur les faces {0001}, stries parallèles aux faces du prisme.
  • Macles : fréquentes, et souvent lamellaires, sur {10-11} et {0001}
  • Morphologie des agrégats : Massifs, grenus, compacts, sableux.
  • Utilisations : les gemmes colorée sont utilisées en joaillerie ; l'émeri seul ou avec ses accompagnateurs magnétite ou hématite est utilisé comme abrasif. Dans ses utilisations, le corindon naturel est fortement concurrencé par le corindon de synthèse, fabriqué à partir de la bauxite.
  • Échantillons de collection :
    • Émeri : Grèce (île de Naxos), en Turquie (près d’Ismir), en URSS (Oual – Marmorskoye), aux USA (Massachusetts – Chester).
    • Rubis : Mogock, Myanmar ;
    • Saphirs bleus : Padar, Cachemire ;
    • Saphirs diversement colorés = placers du Queensland, Australie ; du Cambodge ; du Groenland ; de Madagascar ; de Tanzanie ; de Thaïlande ; du Sri-Lanka ; … .
    • France (dans les basaltes du Velay – Hte-Loire ; Cauterets – Htes-Pyrénées ; Lac de Caillaouas – Hte-Garonne)
Corindon, Inde.
Saphir, Madagascar. Collection Runaway/Clément
Corindon (var saphir étoilé), Le Pallet, Loire-Atlantique (44). Collection musée ferme de l'orme.
Corindon (var saphir), cours de la Sioule, Puy-de-Dôme (63). Collection musée ferme de l'orme.
Corindon (var saphir), cours de la Sioule, Puy-de-Dôme (63). Collection musée ferme de l'orme.
Corindon (var rubis), Luc-Yen, Vietnam. Collection jean83
Corindon (var rubis / saphir), Chine. Collection jean83
Corindon (var rubis), Luc-Yen, Vietnam
Corindon (var saphir), Luc-Yen, Vietnam

Retour à la liste des fiches minéraux