Pyrargyrite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Pyrargyrite
[[Image:{{#if:Pyrargyrite.jpg|Pyrargyrite.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Pyrargyrite cristallisé dans galène. Andréasberg. Allemagne.|Pyrargyrite cristallisé dans galène. Andréasberg. Allemagne.|}}
Origine du nom " argent de feu " du grec pyr = feu et argyros = argent, allusion à sa couleur et à sa composition chimique
Localité type localité type inconnue
Auteur(s) de la description Ernst Friedric Glocker,
(1793~1858)
minéralogiste, géologue
et
paléontologue allemand.
Date de la publication 1831
Référence de la publication " Charakteristik
der
schlesisch-mineralogischen Literatur "
(Breslau 1827-32, 2 Bde.).

Edward Salisbury Dana Yale University 1837-1892, Volume I: " Elements, Sulfides, Sulfosalts, Oxides."
John Wiley and Sons, Inc., New York. 7th édition, révisée et augmentée: 362-366.
Classe chimique II SULFURES
Sous-classe chimique sulfosels
Formule chimique Ag3SbS3
Système cristallin Rhomboédrique.
Classe de symétrie 3m Hémimorphie trigonale
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R
Dureté "Mohs" 2,5
Densité 5,82
Clivages {10-11} assez net
Cassures Conchoïdale, ou irrégulière ; minéral fragile, cassant.

Pyrargyrite :

La Pyrargyrite faisait partie des "argents rouges" d'Abraham Gottlot Werner ; la proustite était l'argent rouge clair, la pyrargyrite, l'argent rouge foncé ; c'est en 1831 que lui a été donné ce nom de pyrargyrite…


  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
La pyrargyrite est dimorphe avec la pyrostilpnite monoclinique.
La pyrargyrite est un sulfo-antimoniure d'argent (composition : Ag 59,9 %, Sb 22,3 %, S 17,8 %).
  • Propriétés optiques et autres : Translucide, Transparente, Opaque. Altération en Argentite, en argent et plus rarement en cerargyrite formant parfois des pseudomorphoses.
  • Couleur : rouge sombre, gris foncé, brun noir, rouge violet, rouge, noir gris. Éviter l'exposition à la lumière, noircit superficiellement.
  • Éclat du minéral : adamantin, submétallique. Pouvoir réflecteur de 26,4 à 31,7%
  • Trace : rouge sombre, brun rouge, rouge pourpré.
  • Critères de détermination : La pyrargyrite est attaquée par l'acide nitrique avec dépôt de soufre et de Sb2O3 ; en ajoutant NaCl, précipité blanc noircissant à la lumière (AgCl). En tube fermé, fond en donnant un sublimé rouge sombre de Sb2S3. En tube ouvert, vapeur sulfureuse et sublimé blanc. Sur le charbon, fond en donnant une forte odeur sulfureuse, un enduit blanc et enfin un globule d'argent métallique.
  • Morphologie des cristaux : Prismatique, scalénoédrique. À nombreuses faces.
  • Macles : macles de croissance selon {10-14} ou {10-11} fréquentes.
  • Morphologie des agrégats : Massifs, en enduits.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : La pyrargyrite s'associe à divers autres minéraux argentifères, à la galène et à la calcite, dans des formations hydrothermales tardives.
  • Utilisations : Important minerai d'argent.
  • Échantillons de collection : Andréasberg et Freiberg, Allemagne ; Pribram, Tchéquie ; Hiendelaencina, Espagne ; …
En France, Sainte-Marie-aux-Mines, Haut-Rhin ; Les Chalanches, Isère ; …

Retour à la liste des Fiches minéraux