Greenockite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
GREENOCKITE
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Origine du nom Dédié à
Lord Greenocke
Comte Ecossais
Charles Murray Cathcart
(1783~1859)
Localité type Bishopton, Renfrewshire
Ecosse
Auteur(s) de la description Robert Jameson
(1774~1854)
géologue
et
minéralogiste Ecossais
Date de la publication 1840
Référence de la publication Brooke, J. & Connell, A.
(1840)
Der Greenockit,
ein neues Mineral,
Annalen der Physik und Chemie, 127, 274-275.
Breithaupt, A.
(1840)
Greenockit,
ein neues Mineral, Annalen der Physik und Chemie, 127, 507-510.
Classe chimique II SULFURES
Sous-classe chimique Sulfures, seléniures, tellures
avec rapport
métal / S,Se,Te = 1
Formule chimique CdS
Trace Zn
Système cristallin Hexagonal
Classe de symétrie 6 m m Hénimorphie hexagonale
Réseau de Bravais Primitif P -
Dureté "Mohs" 3,00 à 3,50
Densité 4,90
Clivages OUI, {1120} distincts, {0001} imparfait.
Cassures Conchoïdale
Minéral fragile, cassant.

Greenockite :


  • Statut : Minéral agrée par l'I.M.A.
  • La greenockite est un sulfure de cadmium (composition : Cd 77.81 %, S 22.19 %).
  • Propriétés optiques et autres : Transparent, Translucide, Opaque, strié.
  • La greenockite soluble dans le HCL produit de l'hydrogène sulfuré. En tube fermé la poudre jaune vire au rouge sous l'effet de la chaleur, puis brunit lors du refroidissement. Le minéral est en outre non fluorescent et non magnétique.
  • Couleur : jaune, orange, rouge, brun orange, jaune miel, rouge brun.
  • Éclat du minéral : Adamantin, résineux, gras.
  • Indice de réfraction : 2,43 à 2,52.
  • Trace : orange jaune, rouge brique, jaune orange, rouge.
  • La greenockite est dimorphique avec la hawleyite
  • Critères de détermination : Son association avec de la wurtzite (Zn, Fe) S et sphalérite où la substitution du fer et du zinc pour le cadmium a lieu est un élément déterminant. Lorsqu'il est cristallisé, le minéral peut-être confondu avec de la blende, toutefois il s'en distingue par la forme de ses cristaux et par l'essai en tube. Sa forme cristalline, sa couleur jaune, ses stries et son clivage permettent également de la différencier d'autres minéraux. La détermination peut également être faite par diffraction des rayons X et par l'analyse chimique.
  • Morphologie des cristaux : Les cristaux sont rares ils ont un habitus pyramidal, prismatique ou tabulaire, striés de temps en temps sur la longueur...
    - Habituellement comme la sphalérite en croûtes, colonnaire, fibreuse ou d'enduit, mais aussi en enduits duveteux sur d'autres minéraux tels que la blende, la calcite ;...
  • Macles : Macles possibles {1122}, rare.
  • Morphologie des agrégats : Pyramidal, tabulaire, prismatique, terreux, pulvérulent hexagonal, agrégat, enduit, croûte.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : La greenockite se forme comme minerai secondaire dans les géodes, dans les veines hydrothermales à hautes température et dans les filons métallifères habituellement en compagnie de la calcite , la smithsonite, la sphalérite ; la préhnite ;...
  • Utilisations : Comme minerai de cadmium, c'est un sous produit de la métallurgie du plomb et d'étain ; il est également synthétisé en raison de ces propriétés
  • Échantillons de collection : Greenock, Ecosse ; Missouri, Arkansas, Illinois, Kentucky - Etats-Unis ; Llallagua, Bolivie ;

    France : Basses-Pyrénées (mine d'Anglas) ; Hautes-Pyrénées (Pierrefitte) ; Ariège (mine de l'Argentière) ; Rhône ;...



Retour à la liste des fiches minéraux