Cryolite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Cryolite
[[Image:{{#if:Cryolite.jpg|Cryolite.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Ivigtut. Groenland.|Ivigtut. Groenland.|}}
Origine du nom Du grec crios, froid et lithos, pierre, allusion à son éclat, voisin de celui de la glace.
Localité type gîte de cryolite d'Ivigtut, Ivittuut, dans le sud-est du Groenland Ouest, Groenland.
Auteur(s) de la description Albigaard
Date de la publication 1799
Référence de la publication
Classe chimique III HALOGÉNURES.
Sous-classe chimique Halogénures doubles anhydres.
Formule chimique Na3 Al F6
Système cristallin Monoclinique. (cubique au-dessus de 550°C.)
Classe de symétrie 2/m Holoédrie monoclinique
Réseau de Bravais Primitif P
Dureté "Mohs" 2,5
Densité 2,97
Clivages pas de clivage, séparations selon {110} et {001}.
Cassures Irrégulière ; minéral fragile, cassant.

Cryolite

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
  • Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide. Plongée dans l'eau, prend l'aspect de la glace, car sa réfringence est voisine de celle de l'eau.
  • Couleur : Incolore, blanc, brunâtre, rougeâtre, gris, noir, jaune d'or, brun rougeâtre, brun noir ; rouge dû à la radioactivité.
  • Éclat du minéral : Vitreux, gras, nacré.
  • Trace : Blanche.
  • Critères de détermination :
  • Morphologie des cristaux : Les cristaux sont rares et constituent des groupes à orientations parallèles, développés sur la cryolite massive. Prismatique, pseudocubique, pseudoquadratique, cuboïde. Faces striées.
  • Macles : communes par interpénétration (selon plusieurs lois de macle).
  • Morphologie des agrégats : Massifs, grenus, grossiers, groupes des cristaux à orientations parallèles.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Après plus d'un siècle d'exploitation, le site d'Ivigtut (plus grand gisement mondial) est épuisé ; il était constitué d'une masse lenticulaire de pegmatite à quartz et microcline dans un granite. La cryolite y était accompagnée de sidérite, de sulfures divers, pyrrhotite, etc. et de fluorite et autres fluorures, pachnolite, thomsénolite (dédiée au chimiste danois Hans Thomsen - 1826-1909 - promoteur de l'industrie de la cryolite du Groenland), cryolithionite, chiolite, ces quatre fluorures provenant généralement de l'altération de la cryolite.
  • Utilisations : Employée comme fondant dans la préparation électrolytique de l'aluminium, la cryolite naturelle est, de nos jours, remplacée par de la cryolite synthétique obtenue à partir de la fluorite.
  • Échantillons de collection : Ivigtut, et autres sites du Groenland ; USA (Colorado – Pikes Peak et Creede) ; URSS (Oural – Miass) ; Nigéria (dans les granites de Kaffa)

Retour à la liste des fiches minéraux


Retour à Préfixes et suffixes employés en géologie, minéralogie, volcanologie, paléontologie, etc.‎