Béryllium

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher

Béryllium élément chimique naturel (métaux)

Symbole chimique : Be

Origine du nom : Du latin beryllus, emprunté au grec ancien beryllos, minerai de béryl, et du suffixe -ium métal. Béryllium (n. m.) (en anglais : beryllium). (Synonyme : glucinium, première dénomination à cause de son goût sucré.)

Élément métallique de numéro atomique Z 4 ; de masse atomique : 9,013 ; ion 2+ de rayon 0,035 nm ; Clarke 6 grammes par tonne.

Le béryllium élément métal pur, gris-acier, fragile, toxique, et léger, de densité faible : 1,85. Métal de la série des métaux alcalino-terreux. (Voir dans le Tableau périodique des éléments).
Il a le point de fusion le plus élevé de tous les métaux légers : il fond à 1 278 °C.

Découvert en 1798, par Nicolas Louis Vauquelin, sous forme d'oxyde (BeO) dans le béryl et dans l'émeraude, il ne sera isolé qu'en 1828, par Friedrich Wöhler et A. A. Bussy.
Le béryllium entre dans la composition de plusieurs silicates divers dont : béryl, tourmalines, pyroxènes et amphiboles sodiques, néphéline, etc. , minéraux que l'on rencontre plus particulièrement dans des pegmatites et des skarns.

Utilisations :

sous forme d'alliages divers, pour sa très faible densité, avec le cuivre en particulier ;
électronique, isolant dans les semi-conduteurs ;
dentisterie (prothèses dentaires) ;
industrie nucléaire, comme réflecteur neutronique.
  • Béryl (n.m.) minéral composé de silicate de béryllium et d'aluminium. Principal minerai de béryllium.
  • Béryllium (n.m.) ou bérylliose (n. f.) : maladie due à l'inhalation de poussières de béryllium.

Retour à Liste alphabétique des éléments naturels