Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Nappe

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Nappe

Nappe (n. f.) : Toute masse étalée ou formant une couche…

Nappe aquifère (g.n. f.) : Ce synonyme de nappe d'eau souterraine est à éviter, en effet, si le substantif d'ésigne l'eau, l'adjectif se rapporte au terrain qui la contient. Voir Nappe d'eau souterraine.

Nappe artésienne (g.n. f.) de l'Artois, province française ; en anglais artesian water: Synonyme de nappe captive. Voir Nappe d'eau souterraine.

Nappe de charriage (g.n. f.) terme initié par M. Lugeon, en 1902, ou Nappe de recouvrement (g.n. f.) terme initié par M. Bertrand, en 1884, mais devenu obsolète ; en anglais (thrust) sheet - (thrust) nappe : Ensemble de terrain (allochtone) qui a la suite d'un déplacement est venu en recouvrir un autre (autochtone), dont il étéit, à l'origine, relativement éloigné. Les séries mises en contact, ont généralement, à âge égal, des caractéristiques différentes (hétéropisme).
Les parties les plus avancées forme le front de la nappe, le reste constituant son corps. La flèche, est l'amplitude du recouvrement.
Des fenêtres montrent l'autochtone complètement entouré par la nappe. Les demi-fenêtres ne le montrant que partiellement entouré.
La nappe peut comporter des lambeaux isolés, les klippes. Au cours de son avancée, elle peut arracher à son substratum des lambeaux de poussée qu'elle entraîne sous elle.
Postérieurement à sa mise en place, la nappe peut être déformée par des plis postnappes, recouverte par des dépôts postnappes qui, parfois, reposent sur le contact anormal de la base de la nappe et permettent de lui assigner un âge minimal.
Les zones internes de certaines chaînes de montagnes peuvent montrer des superpositions de nappes avec des phases tardives, ou phases postnappes, avec écaillages, encapuchonnements, failles, etc. Il en résulte des édifices structuraux très complexes, aux interprétations difficiles, voire, controversées.

  • Types de nappes de charriage, en fonction de l'origine et des modalités de formation :
    • Nappe de couverture : Elle affecte une couverture décollée de son socle ;
    • Nappe pennique (d'après les Alpes pennines) : Formée de grands plis couchés ; le socle et la couverture - généralement affectés par un métamorphisme syncnschistique de même degré - ont le même comportement ;
    • Nappe de socle : Un socle ancien, déjà déformé au cours d'une phase tectonique antérieure, y est impliqué, il peut être, ou non, accompagné de sa couverture ;
    • Nappe du premier genre, et
    • Nappe du second genre, ces deux termes, initiés par Pierre Termier, en 1904, ne sont plus usités de nos jours…

Les orogènes où se trouvent les nappes les mieux caractérisées sont le résultat de la collision de plaques lithosphériques porteuses de croûte continentale - collision de deux continents, ou d'un continent et d'un arc insulaire. Les marges sont écrasées et se débitent en nappes qui se superposent progressivement…
Les ophiolites, qui constituent tout ou partie de certaines nappes, seraient des portions de croûte océanique prises dans la collision (obduction)…


Nappe d'eau souterraine (g.n. f.) ; en anglais (under) ground water : Eaux qui remplissent entièrement les interstices d'un terrain poreux et perméable, l'aquifère, en sorte qu'il y a toujours liaison par l'eau entre les pores. On distingue deux types de nappes d'eaux souterraines :

  • La nappe libre se forme par accumulation des eaux infiltration au-dessus d'un terrain imperméable (lequel interdit leur progression vers le bas).
Par gravité, l'eau remplit toutes les cavités accessibles du terrain jusqu'à la surface libre (surface à laquelle l'eau se stabilise dans les puits qui atteignent la nappe) ; ce volume de terrain est appelé zone de saturation ; il est surmonté par un volume non saturé, la zone d'aération dans laquelle circulent les eaux vadoses et vers le bas de laquelle, les eaux remontent par capilarité ; cette dernière zone est dite frange capillaire
    • Nappe phréatique (g.n. f.) terme initié par Auguste Daubrée, en 1887, du grec phreas - phreatos, puits ; en anglais phreatic (ground)water, uncounfined groundwater : Nappe d'eau souterraine libre, peu profonde, accessible aux puits habituels. Le niveau phréatique est la surface libre de cette nappe, il correspond au niveau de l'eau dans les puits.
  • La nappe captive, ou nappe artésienne est emprisonnée entre deux couches de terrains imperméables et ne comprend que la zone saturée


Érosion en nappe (g.n. f.) : Voir érosion.


Nappe de gravats (g.n. f.) en anglais stone()line : Nappe de cailloutis connue dans certains sols ferrallitiques, sensiblement parallèle à leur surface topographique et peu éloignée d'elle. Son origine est sujette à controverses… (On peut voir deux illustrations en suivant ce lien : http://www.geoforum.fr/index.php?s=&showtopic=12933&view=findpost&p=288721 ).


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Liste roches par taille des grains | Articles de géologie générale
Modifier
Dernière modification de cette page le 19 décembre 2010 à 19:13.
  Cette page a été consultée 9 224 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements