Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Ce ne sont pas des dinosaures

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Ce ne sont pas des dinosaures


Dinosaures de France


Ce ne sont pas des dinosaures !


Les dinosaures étaient des animaux purement terrestres, qui n’ont pas colonisé les mers. Il n’a donc pas existé de dinosaures marins, contrairement à ce que l’on entend parfois dire. Divers groupes de reptiles marins aujourd’hui disparus ont été contemporains des dinosaures, mais ils ne leur sont apparentés que de très loin. Les principaux sont les ichthyosaures, les sauroptérygiens et les mosasaures.

Les ichthyosaures apparurent au Trias et disparurent vers le début du Crétacé supérieur, il y a environ 94 millions d’années, soit presque trente millions d’années avant les dinosaures. Ils se signalaient par un corps fuselé ressemblant à celui d’un dauphin, des membres transformés en nageoires, une queue ressemblant à celle d’un requin, et des mâchoires allongées pourvues de nombreuses dents. Les plus grands ichthyosaures pouvaient dépasser dix mètres de longueur. Les restes de ces animaux sont assez fréquents dans les dépôts marins du Trias, du Jurassique et du Crétacé inférieur de diverses régions de France (Normandie, Boulonnais, Argonne, Franche-Comté, Alpes de Haute-Provence, Languedoc, Ariège…).

Parmi les sauroptérygiens, les plésiosaures avaient un corps compact et une queue relativement courte. Ils se propulsaient dans l’eau au moyen de leurs grandes palettes natatoires, les quatre membres étant transformés en nageoires. Les plésiosaures proprement dits avaient un long cou terminé par une petite tête aux dents longues et pointues. Un autre groupe de sauroptérygiens, les pliosaures, se caractérisait au contraire par un cou court et une tête énorme, aux mâchoires puissantes armées de fortes dents. Les plus gros pliosaures pouvaient atteindre la taille de certaines baleines. Apparus au Trias, les sauroptérygiens disparurent à la fin du Crétacé, il y a 65 millions d’années. Leurs restes se recontrent assez souvent dans le Trias, le Jurassique et le Crétacé de France (Normandie, Boulonnais, Argonne, Lorraine, Berry, Alpes du Sud…).

Les mosasaures sont des varans adaptés à la vie aquatique, aux membres transformés en nageoires, au corps serpentiforme, aux mâchoires allongées et pourvues de dents tranchantes, ou parfois broyeuses. Les plus grands mosasaures pouvaient approcher une dizaine de mètres de longueur. Apparus au cours du Crétacé supérieur, ils s’éteignirent à la fin du Crétacé. On a découvert des restes de mosasaures dans le Crétacé supérieur de quelques régions de France, telles que la Somme, le Cotentin, les Landes et les Corbières.

Parmi les reptiles marins contemporains des dinosaures, il faut aussi signaler des crocodiles et des tortues adaptés à la vie dans les mers, connus au Jurassique et au Crétacé, dont les restes ont été découverts dans différents sites français.

On considère parfois les ptérosaures, ou reptiles volants, comme des dinosaures ailés. Il n’en est rien, il s’agit d’un groupe différent de reptiles, qui volaient grâce à une membrane tendue entre le corps et le membre postérieur et le quatrième doigt de la main, extrêmement allongé.

Les ptérosaures firent leur apparition au Trias et disparurent à la fin du Crétacé. Les plus petits ne dépassaient pas la taille d’un moineau, mais les plus grandes espèces, à la fin du Crétacé, pouvaient dépasser dix mètres d’envergure. Les os des ptérosaures étant creux et fragiles, leurs restes sont relativement rares, mais on en connaît en France dans le Trias (Lorraine), le Jurassique (Normandie, Lorraine, Jura, Provence, Quercy) et le Crétacé (Aube, Argonne, Charentes, Languedoc, Provence).

Les seuls « dinosaures volants » qui aient existé sont les oiseaux, ce groupe de vertébrés descendant directement de certains petits théropodes. Des oiseaux crétacés sont connus en Languedoc et en Provence.


Illustrations :

3.1. Ichthyosaure et plésiosaures dans une mer du Jurassique inférieur. Illustration Alain Bénéteau.

Image:Ocean-jurassique.jpg

3.2. Mâchoires de mosasaure provenant du Crétacé supérieur de l’Yonne.

Image:Mosasaure.jpg

3.3. Crâne de crocodilien marin (Oceanosuchus) du Cénomanien (début du Crétacé supérieur) de Normandie.

Image:Oceanosuchus.jpg

3.4. Humérus de ptérosaure du Crétacé supérieur du Var.

Image:Pterosaure.jpg


Texte d'Eric Buffetaut, CNRS.

Qu'est-ce qu’un dinosaure ?, Les principaux groupes de dinosaures, Ce ne sont pas des dinosaures, La France des dinosaures, Les découvertes du XIXe siècle, Le XXe siècle et après, Trias supérieur : les plus anciens dinosaures de France, A l’aube du Jurassique, Les dinosaures du Jurassique moyen, en Normandie et ailleurs, Les débuts du Jurassique supérieur : de la Normandie au Jura, Géants et nains à la fin du Jurassique, Le Crétacé commence…, Au milieu du Crétacé, Campanien et Maastrichtien : les riches gisements du Sud de la France, Dinosaures saurischiens du Campanien / Maastrichtien, Les œufs de dinosaures du Crétacé supérieur de France, Les derniers dinosaures de France, Où voir des dinosaures en France ?.


Portail Paléontologie
Vocabulaire géologique | Répertoire des fossiles | Lexique des termes employés en paléontologie descriptive
Dernière modification de cette page le 27 mai 2010 à 07:43.
  Cette page a été consultée 15 119 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements