Tungstite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
TUNGSTITE
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Origine du nom En raison de sa composition chimique :
en suédois,
« Sten tung »
signifie
« lourde pierre ».
Localité type " Mines Lanes
Monroe - Connecticut,
U.S.A.
Auteur(s) de la description James Dwight Dana
(1811 - 1883)
géologue, minéralogiste
et
zoologiste américain.
Date de la publication 1868.
Référence de la publication James Dwight Dana,
" System of Mineralogy ",

5th. Edition, New York
(1868).

Classe chimique IV OXYDES
Sous-classe chimique Oxydes de métal / O <1 / 2 / ittinéraire métal rapport oxydes / oxygène< 1/2.
Formule chimique WO3H2O
Système cristallin Orthorhombique
Classe de symétrie 2 / m 2 /m 2 /m Holoédrie Horthorhombique
Réseau de Bravais P Primitif
Dureté "Mohs" 2,5
Densité 5,78
Clivages OUI, {001}, parfait ; {110}, imparfait.
Cassures

Tungstite :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
  • La tungstite est minerai hydrique d'oxyde de tungstène, (composition : H 0.81 %, W 73.58 %, O 25.61 %).
  • Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide. Le minéral est infusible mais noircit toutefois sous la flamme du chalumeau. Il est en outre insoluble dans les acides et dans H2O ; non fluorescent et non-magnétique.
  • Indice de réfraction : 2,09 à 2,26
  • Couleur : Jaune pâle, jaune, jaune d'or, vert jaunâtre.
  • Éclat du minéral : Résineux, nacré
  • Trace : Jaune pâle
  • Critères de détermination : La tungstite peut être confondue avec d'autres minéraux de couleur jaune tel que la greenockite ainsi qu'avec des minéraux uranifères comme la limonite, toutefois son insolubilité et son infusibilité permettent de la reconnaitre sans la moindre équivoque ; de plus elle est toujours associée à des minéraux de tungstène comme la wolframite ou la hübnérite...
  • Morphologie des cristaux : cristaux plats à contour rhombique, en plaquettes massives, ou bien petits cristaux isolés en forme d'écailles ; la tungstite se présente généralement en revêtements terreux de couleur jaune sur minerai de tungstène, mais aussi pulvérulents, microscopiques.
  • Macles :
  • Morphologie des agrégats : Microscopique, aplati, massif, terreux, pulvérulents.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : La tungstite est un minéral secondaire qui dérive de l'altération des minéraux de tungstène, elle se trouve habituellement à la surface des gisements de tungstène, le minerai est intimement associée à la wolframite et la ferbérite dans les dépôts hydrothermaux de tungstène qu'elle recouvre d'un enduit. Il arrive également que le minéral colore la sheelite en jaune ou en vert. On la trouve généralement en compagnie de wolframite, ferbérite, ferritungstite,...
  • Utilisations : La tungstite est un excellent guide dans la recherche des gisements de tunstène.
  • Échantillons de collection : Lane's bismuth mine, Monroe - Connecticut, U.S.A. ; Quebec, Canada ; Panasqueira, Portugal ; Oruro, Bolivie , Australie ; Congo (Zaire) ;

    France (Corrèze – Meymac ; Haute-Vienne – Cieux, Margnac, Vaulry)



Retour à la liste des fiches minéraux