Diamant

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Diamant
[[Image:{{#if:Diams1.jpg|Diams1.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Diamants|Diamants|}}
Origine du nom du grec adamas, invincible…
Localité type localité type inconnue
Auteur(s) de la description
Date de la publication
Référence de la publication
Classe chimique I ÉLÉMENTS NATIFS
Sous-classe chimique
Formule chimique C
Système cristallin Cubique.
Classe de symétrie
Réseau de Bravais
Dureté "Mohs" 10
Densité 3,5
Clivages Octaédrique parfait.
Cassures Conchoïdale.

Diamant :

Le diamant est un des rares voyageurs en provenance directe des zones très profondes de l'écorce terrestre. De toutes les pierres précieuses, le diamant est celle dont la minéralogie est la mieux connue.

Le diamant s'est formé à très grande profondeur, de l'ordre de 150 à 200 km, sous des pressions colossales de plus ou moins 70 000kg/cm2 et à une température d'environ 2 000° C. Il est constitué exclusivement d'atomes de carbone, tout comme le graphite, minéral qui a simplement cristallisé sous des pressions et des températures bien plus faibles. Ce contexte de formation différent modifie radicalement les propriétés physiques de la substance par simple changement de système cristallin. Les diamants sont arrivés jusqu'à nous portés par une roche volcanique, baptisée du nom de kimberlite. Les éruptions de kimberlite sont issues de véritables volcans. Ces volcans ont été principalement actifs au Crétacé, il y a 70 à 140 millions d'années, dans des régions situées actuellement en Afrique du Sud, Inde, Australie ou Amérique du Sud. Il semble que la présence de roches très anciennes, de plus ou moins 2,5 milliards d'années, au cœur de régions continentales possédant une croûte fort épaisse, ait joué un rôle primordial pour l'apparition de la kimberlite diamantifère.

Toutes les kimberlites ne sont pas diamantifères, les gîtes riches restent extrêmement rares. On exploite surtout les restes de ces volcans kimberlitiques, souvent réduits du fait de l'érosion à leurs cheminées volcaniques. Les cheminées des volcans kimberlitiques peuvent avoir un diamètre de quelques dizaines de mètres à 2 kilomètres, dimensions finalement modestes pour des cheminées volcaniques. La remontée de la kimberlite des profondeurs de l'écorce terrestre doit être rapide, car si pression et température de la roche baissent trop vite en profondeur, le diamant se transforme alors en graphite, minéral bien moins intéressant !

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
  • Propriétés optiques et autres : Ordinairement transparent, parfois translucide ou opaque.
  • Couleur : Incolore ou occasionnellement teinté en jaune, rouge, orangé, vert, bleu, brun, parfois noir
  • Éclat du minéral : Eclat adamantin à gras
  • Trace : Iincolore, grise, noire
  • Critères de détermination : Parfois fluorescent aux ultraviolets et phosphorescent sous l’effet de décharges électriques. Insoluble dans les acides et les bases.
  • Morphologie des cristaux : En cristaux dérivant du cube parfois à arêtes courbes. L’octaèdre domine, le dodécaèdre est moins fréquent, rarement en hexaèdres, occasionnellement tétraédriques avec des formes généralement arrondies.
  • Macles :
  • Morphologie des agrégats : En grains informes, parfois à structure radiée, sphérique, rarement massif.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Minéral primaire remonté du manteau profond par les kimberlites (roches effusives ultrabasiques très riches en mica phlogopite) ; on le rencontre également dans les gisements détritiques dérivant de l'altération des kimberlites (conglomérats, alluvions, etc...).
  • Utilisations : joaillerie, outils de coupe et de polissage.
  • Échantillons de collection : Les gisements les plus connus se trouvent en Afrique du Sud (environs de Kimberley, alluvions du Vaal et de l’Oranje) ; Angola ; Inde (est du plateau du Deccan – mines de Golconde près de Madras) ; Namibie ; Zaïre (Kassaï) ; Sierra Leone ; Ghana ; Bornéo ; Brésil (mine du Passage de Diamantina au Minas Gerais) ; Tanzanie...
Le bort est la plus basse qualité (agrégats grenus, non transparents, gris à noir ; se trouve au Brésil, au Zaïre, en URSS, au Ghana).
Le ballas (accompagne souvent le bort ; ce sont de petits grains, disposition en fibres rayonnantes).
Le carbonado (agrégats massifs à grains fins ou poreux, gris à noir ; Se trouve au Brésil – Bahia-Cincora).
La fabulite : titanate de strontium, vieille imitation de diamant avant 1970.
La moissanite : autre imitation du diamant depuis 1998


Diamants, Afrique. Collection jean83

Retour à la liste des fiches minéraux