Chert

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher

Le Chert est composé de calcédoine, il est le plus souvent gris, blanc, brun ou noir. Il se casse en blocs aplatis ou arrondis, lisses en surface, avec un éclat vitreux. On le trouve en lits ou en nodules. Le chert se forme par précipitation de silice dans des fluides plus ou moins visqueux et peut remplir des fractures dans les roches magmatiques.

Chert (n. m.), ce mot anglais, était originellement employé par les carriers britanniques, qui désignaient ainsi l'ensemble des nodules siliceux plus anciens que les silex de la craie.
• Léon Cayeux, en 1929, restreint les acceptions de ce terme et ne l'applique que pour désigner les amas et rognons siliceux que l'on rencontre au sein de roches siliceuses riches en spicules de Spongiaires.
• Pour les anglo-saxons, l'acception est beaucoup plus large, puisque utilisée pour désigner des roches sédimentaires siliceuses et des accidents siliceux, principalement formés de calcédoine, et/ou d'opale, d'origine chimique, ou biochimique. Le terme pouvant regrouper dans la pratique, les chailles, les jaspes, les silex, les silexites.

  • Taille de grain : Non granulaire.
  • Composant majeur : Calcédoine.
  • Composants accessoires : Aucun.
  • Origine : Précipitation chimique de silice.
  • Roche similaire : le silex qui a une cassure chonchoïdale.

Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique Fiches_de_présentation_des_roches | Termes miniers | Détermination des roches