Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Pyrogénation

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Pyrogénation

Pyrogénation (n. f.) du grec puros, feu, et du grec gennan, engendré, (d’où dérive le latin et grec genesis, origine), terme de chimie : Réaction chimique que l’on obtient en soumettant un corps à une température élevée. Procédés chimiques basé sur cette réaction. Exemples : pyrogénation de la houille, pyrogénation des schistes bitumineux.

  • Pyrogénation des schistes bitumineux : Déjà en 1823, M. Bergougnioux, de Clermont-Ferrand, obtenait divers produits par calcination en vase clos des schistes bitumineux d’un gisement de la région de Menat (Puy-de-Dôme)… Le site d’Igornay, près d’Autun, a été prospecté dès 1827… D'autres exploitations sont plus récentes, telle celle de Lapanouse-de-Sévérac (Aveyron)…
Après abattage en carrières, les schistes sont concassés, broyés et criblés, puis les concassés sont distillés dans des fours ; l’huile est obtenue en refroidissant les gaz issus de la distillation, elle est ensuite raffinée par lavages à la soude, puis à l’eau et finalement à l’acide. Cette méthode permet d’obtenir des bitumes, de l’essence et du gas-oil…

Pyrométamorphisme (n. m.) du grec puros, feu, et de métamorphisme : Ce qui, dans le cas d’une pyrogénation, se passe dans les fours, peut se produire de façon plus ou moins naturelle et spontanée, dans les mines et/ou terrils embrasés (combustion spontanée de niveaux charbonneux – généralement par suite de l’oxydation des pyrites) et donner des roches appelées paralavas, riches en calcium et dérivant de la fusion à haute température et basse pression de roches sédimentaires.
Un phénomène identique, mais cette fois tout à fait naturel, débouche sur le pyrométamorphisme ; on y retrouve les paralavas et un cortège exceptionnel de minéraux. Ces formations occupent, dans le nord des Grandes Plaines étasuniennes, une vaste superficie (500 000 km2, soit une superficie égale à celle de notre pays) entre le Dakota, le Montana, le Wyoming ; il se manifeste aussi dans le bassin de Kopeisk, Oural, Russie, et dans la fameuse formation Haturim (partagée entre Israël et la Palestine et la Jordanie). D'autres formations pyrométamorphiques sont connues en Australie et dans une quinzaine de pays différents.

NB : En chimie, le préfixe pyr(o) tiré du grec puros, feu, indique une décomposition sous l’action de la chaleur.


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Liste roches par taille des grains | Articles de géologie générale
Modifier
Dernière modification de cette page le 31 mai 2010 à 14:45.
  Cette page a été consultée 5 572 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements