Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Les minéraux du Morvan

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Les minéraux du Morvan


Sommaire

Les minéraux du Morvan

Les grandes exploitations de schistes bitumineux du bassin Autunois ainsi que le plateau houiller de Montceau-les-Mines et le spath-fluor de Maine, Argentolle, Voltenne ont considérablement accentué la réputation de ces gisements autant par la qualité des minéralisations que par le tonnage obtenu.


Spath fluor du Morvan :

Les anciennes exploitations sont accessibles sur autorisations, soit auprès des sociétés exerçant ou ayant exercé une activité, soit auprès des actuels propriétaires ou mairies des communes concernées.

861 000 tonnes de minerai fluoré furent extraites sur six gisements du Morvan dont :

-Las- 5 000 tonnes
-Marigny/Corbigny- 6 000 tonnes
-Crot-blanc- 20 000 tonnes
-Argentolle- 100 000 tonnes
-Voltennes- 250 000 tonnes
-Maine-Reclesne 480 000 tonnes

Les cristallisations, en filons de plusieurs mètres de puissance, renferment des géodes et druses de cristaux présentant tous les faciès. Ces cristallisations de fluorite y sont souvent accompagnées de cristaux de barytine, quartz, galène et pyrite. Des géodes géantes furent découvertes sur les tracés des filons. Certaines d'entres elles comportant des cubes de fluorine de 8 à 12 cm d'arête ou des quartz de plusieurs kilos.


ARGENTOLLE

Connue des Eduens, cette ancienne exploitation fut entreprise environ 500 ans avant J-C pour sa galène argentifère (~0,3 % Ag).

Le site est reconnu comme gisement fluoré en début des années 1970 et sera exploité en tant que tel durant une quinzaine d'années.

Situé entre Glux en Glenne et St Prix (localité d'origine de la prixite), l'exploitation recueillera quelques 100 000 tonnes de minerai pur de 45 à 50 % de fluorure de calcium ( = fluorine). Deux filons de spath sont observés : le Bois du Sureau et le Rocher du Bœuf.

LE BOIS DU SUREAU

Son filon est encaissé dans un porphyre (micro-granite) dont la direction générale suit la faille de Glux en Glenne.

Il sera exploité en galerie dans un premier temps puis à ciel ouvert en second plan. Un puits sera entrepris, ne servant qu'aux ouvriers et matériels légers, dont l'emplacement correspond environ aux deux grands sapins au Nord-Ouest de la carrière. A proximité du filon fluoré, un filon pyriteux (pyrite) s'enlace avec une nappe de galène altérée en chloro-phosphate de plomb ( = pyromorphite).

Plusieurs minéraux secondaires seront reconnus ainsi qu'une impressionnante géode d'hémimorphite bleue de 0,80m/1,50m de profondeur avec des cristaux individuels dont les pompons atteignaient les 30 mm de section. La quasi totalité des minéraux d'altération du plomb sont présents dont, pour ne citer qu'eux : la cérusite, l'anglésite, la pyromorphite, l'hémimorphite, la wulfénite, le faciès campylite, la miesite, la calédonite...

Image:cérusite 24mm.JPG
Échantillon de cérusite (24mm), provenance Morvandelle-Argentolle, découverte Redsun-2002


Image:pyro2-3.JPG
Échantillon de pyromophite du gisement de l'Argentolle, découverte Redsun-2002

LE ROCHER DU BŒUF

Son filon est encaissé dans un calcaire métamorphique (silicifié) de moyenne et haute température, comprise entre 80 et 800°C.

Environ 477 632 tonnes de roches seront extraites ; minerais et stériles compris.

Au début des travaux, une géode de calcite fut découverte sur un affleurement plombifère. Des cristaux géants de calcite de forme scalénoèdrique, recouverte par endroit de pyromorphite, en tapissaient les parois.

En sa plus grande profondeur (62 m), une galerie fut creusée afin d'en rejoindre le puits d'accès des ouvriers. Sur son tracé, une géode géante de 20m/8m/12m (L,l,h) d'améthyste fut découverte. Les plus gros cristaux atteignaient les 15 cm de longueur et les plus gros flottants pesaient une vingtaine de kilos.

Image:argentolle.jpg




Barite du Morvan.
Barite du Morvan.

Fichier issus du site de J-Delfour. http://pagesperso-orange.fr/jacques.delfour/


Retour à Sites français.


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Portail Sites géologiques | Sites français
Modifier
Dernière modification de cette page le 11 août 2010 à 20:14.
  Cette page a été consultée 11 814 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements