Chessy

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Mine de Chessy
[[Image:{{#if:‎|‎|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:
}}
Légende
Situation Vallée de l'Alzergues
Ville la plus proche Lyon (30km)
Région Rhône
Pays France
Intérêt Géologique, minéralogique et historique.
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir Musée de la Mine à St-Pierre-la-Palud.

Le bourg et l'église de Chessy


  • Historique : La présence de cuivre sur le site de Chessy est probablement connue depuis l'époque gallo-romaine, mais rien de précis n'est venu à ce jour étayer cette hypothèse.
    C'est au début du XViéme siècle que des marchands lyonnais s'intéressent à ce gisement et commencent des travaux miniers. L'argentier de France, Jacques Cœur s'y associe alors. Cette mine de cuivre cessera toute activité en 1875.
  • Les minéralisations sont localisées dans des marnes et des grès triasiques ) strates très relevées qui butent sur une faille contre des schistes micacés métamorphisés par le granite.
    Les sulfures ont été exploités dans divers chantiers, chacun ayant son appellation particulière : la mine jaune, riche en sulfures divers et notamment en chalcopyrite ; la mine noire, située au voisinage de la faille, où la chalcopyrite était très altérée et transformée partiellement en mélaconite associée à du cuivre natif ; la mine rouge, dont deux formations minéralisées étaient séparées par une faille remplie d'argile rouge ; et la mine bleue, riche en azurite, localisée dans les grès et les argiles du Trias.


  • Les minéraux
L'azurite : découverte en 1811, elle est présente en imprégnations, mais aussi en cristaux dans des fractures et les cavités de retrait de l'argile. Certains nodules ont atteint 25 cm de diamètre. Ce minéral était si remarquable que Brooke & Miller le nommèrent chessylite.
La malachite : souvent fibreuse parfois massive avec l'azurite.
La cuprite : un des minéraux les plus remarquables de Chessy, elle se présentait en imprégnations dans les grès ou en cristaux isolés dans l'argile et pouvant atteindre 4 cm. Elle montre souvent une pseudomorphose, souvent réduite à la zone corticale, en malachite.
La smithsonite : en rhomboèdres centimétriques ; sa couleur verte était due à la présence du cuivre. La smithsonite de Chessy, lorsqu'elle apparaissait en cristaux, ne fut pas surpassée avant la découverte des productions namibiennes de Tsumeb.
cuivre natif.
gypse.
plus toute une série de micro-minéraux...

(Page à compléter…)

Azurite malachite chessy.jpg
Azurite et malachite, Chessy


Cuprite chessy.jpg
Cuprite, Chessy
542 azurite chessy.jpg
Azurite, Chessy

Retour à Sites français.