Orpiment

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Orpiment
[[Image:{{#if:h30c.jpg|h30c.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:
}}
Origine du nom Du latin aurum, or, et pigmentum, pigment ; en allusion à sa couleur et à ses emplois, en peinture, comme pigment doré.
Localité type localité type inconnue.
Auteur(s) de la description Pline
Date de la publication 77
Référence de la publication
Classe chimique II SULFURES
Sous-classe chimique Sulfures non métalliques
Formule chimique As2S3
Système cristallin Monoclinique
Classe de symétrie 2/m Holoédrie monoclinique
Réseau de Bravais Primitif P
Dureté "Mohs" de 1,5 à 2
Densité 3,49
Clivages Parfait sur {010}, imparfait sur {100}. Les lames de clivage sont flexibles.
Cassures Subconchoïdale ; minéral fragile, cassant.

Orpiment :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
Dans son traité d'alchimie (1595), Libavius appelle Räuchgäl un mélange d'arsenic et d'orpiment. Proust découvrit en 1901 que le réalgar et l'orpiment n'étaient pas des composés de l'oxygène.
  • Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide. Flexible.
  • Couleur : Jaune d'or, jaune, orange, brun, brunâtre, jaune brunâtre, jaune orange.
  • Éclat du minéral : Gras, nacré, résineux, adamantin.
  • Trace : Jaune clair.
  • Critères de détermination : Par chauffage dans un tube fermé, l'orpiment fond puis se sublime. Soluble dans l'eau régale avec libération de soufre ainsi que dans la soude et la potasse.


  • Morphologie des cristaux : Prismatique. Strié.
  • Macles : Macle sur {100} possible.
  • Morphologie des agrégats : Massifs, terreux, en veines, botryoïdaux, foliés, réniformes, radiés, fibreux, lamellaires, feuilletés, sphérolitiques, en croûtes.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : C'est un minéral hydrothermal de basse température, déposé non loin de la surface, ou bien un produit ultime (Quiruvilca, Pérou). C'est aussi un dépot de sublimation d'origine volcanique (Vésuve, Italie) ou de sources chaudes (Saint-Nectaire, Puy-de-Dôme, France), plus rarement de houillères embrasées (La Ricamarie, Saint-Étienne, Loire, France).
Il est fréquent, aussi, dans les gîtes de fractures ou en couches concordantes dans les séries sédimentaires (Lucéram, Alpes-Maritimes, France). L'orpiment poudreux peut être un produit d'altération du réalgar (comme à Jas-Roux, Hautes-Alpes, France) où ce dernier est accompagné de stibine, de kermésite et d'autres minéraux de thallium.
  • Utilisations : Autrefois comme minerai d'arsenic. Comme insecticide ; pour l'épilage des peaux dans les tanneries ; comme colorant artificiel (orpin doré). Dépilatoire corporel dans certain pays musulmans traditionnalistes.
  • Échantillons de collection :
Orpiment, mine de Matra, Haute-Corse (2b). Collection musée ferme de l'orme.
Orpiment, Luceram, Alpes-Maritimes (06).
Opale avec incrustation d'orpiment, Saint-Nectaire, Puy-de-Dôme (63).
Orpiment et picropharmacolite, Mine de Shimen, Province de Hunan, Chine.
Orpiment, Quiruvilca, province de Santiago de Chuco, La Libertad, Perou

Retour à la liste des Fiches minéraux