Plumbogummite

De Géowiki
(Redirigé depuis Hitchcockite)
Aller à : navigation, rechercher
Plumbogummite
[[Image:{{#if:Plumbogummite 1.jpg|Plumbogummite 1.jpg|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Mine d'uranium Quinglong, Chine.|Mine d'uranium Quinglong, Chine.|}}
Origine du nom des mots latins plumbum = plomb et gummi = gomme, caoutchouc.
Localité type Huelgoat, Poullaouen, Finistère, Bretagne, France.
Auteur(s) de la description De Laumont
Date de la publication 1819
Référence de la publication
Classe chimique VII PHOSPHATES Groupe d'appartenance : Alunite-Jarosite.
Sous-classe chimique Phosphates, arseniates et vanadates anhydres avec anion étranger.
Formule chimique PbAl3(PO4)2(OH)5•(H2O)
Système cristallin Rhomboédrique
Classe de symétrie -3 2 m Hémimorphie hexagonale
Réseau de Bravais Hexagonal rhomboédrique R
Dureté "Mohs" de 4,5 à 5
Densité 4.01 g/cm3
Clivages aucun
Cassures irrégulière, subconchoïdale ; minéral fragile, cassant.

Plumbogummite :

  • Statut : Minéral agréé par l'I.M.A.
La plumbogummite, minéral du groupe alunite-jarosite, conserve un synonyme non agréé I.M.A., l'hitchcockite.
  • Propriétés optiques et autres : Translucide. La plumbogummite peut être semi-transparente à translucide, dans certains cas relativement cassante, fragile, d'un éclat mat, plus ou moins résineux. Elle ne présente pas de clivage et l'indice de réfraction est de 1,65 à 1,67.
  • Couleur : Blanc grisâtre, gris jaunâtre, brun, brun rougeâtre, jaune, verdâtre, bleuâtre, bleu verdâtre, blanc gris. Elle peut avoir des teintes allant du blanc-gris marron-rougeâtre, jaune et bien sûr bleu-vert...
  • Éclat du minéral : Mat, résineux, gras.
  • Trace : Blanche.
  • Critères de détermination : Au chalumeau, colore la flamme en bleuâtre, ne fond pas mais gonfle après avoir décrépité et dégagé de l'eau. Soluble dans l'acide chaud. Elle peut éventuellement être confondue avec la calcédoine, mais avec un éclat nettement plus gras et une dureté plus faible. Il est possible de mettre le plomb en évidence aprés mise en solution dans l'acide nitrique à chaud.
  • Morphologie des cristaux : Très rarement en cristaux prismatiques ou hexagonaux, se présente surtout en agrégats cristallins.
  • Macles : pas de macles.
  • Morphologie des agrégats : Massifs, botryoïdaux, stalactitiques, subéreux, mamelonnés, testacés, compacts… Cette espèce minérale peut revêtir de nombreuses apparences, notamment des masses arrondies fibro-radiées, en croûte recouvrant d'autres minéraux comme de la pyromorphite, de la mimétite.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : C'est un minéral d'origine secondaire, souvent associé à la pyromorphite.
  • Utilisations :
  • Échantillons de collection : noter la présence de ce minéral en France dans la Mine des Montmins, Allier ; Huelgoat, Finistère ; La Nussière, Rhône...
Plumbogummite, mine d'uranium Quinglong Mine, Guizhou Province, Chine
Pl69C.JPG
Plumbogummite, Chénelette, Rhône (69). collection musée ferme de l'orme. (ex coll Béhier)

Retour à la liste des Fiches minéraux