Garniérite

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Garniérite
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Origine du nom Dédiée à son découvreur, l'ingénieur des mines Jules Garnier.
Localité type
Auteur(s) de la description
Date de la publication
Référence de la publication
Classe chimique
Sous-classe chimique
Formule chimique
Système cristallin Monoclinique
Classe de symétrie
Réseau de Bravais
Dureté "Mohs" 3
Densité 2.6
Clivages
Cassures sub-conchoïdale à tendance esquilleuse.

Garniérite :

  • Statut : La garniérite n’est pas à proprement parler un minéral, bien qu’elle soit un silicate magnésien hydraté nickélifère, car la garniérite contient du nickel en proportions variables (maxi 10 %) ; elle provient de l’altération des péridotites et est un important minerai de nickel. C'est un terme général désignant un minerai de nickel composé de différents silicates hydratés de Ni.
  • Propriétés optiques et autres : non transparent
  • Couleur : verte à bleu-verte
  • Éclat du minéral : mat, parfois cireux à gras
  • Trace : vert clair
  • Morphologie des cristaux : visible au MET
  • Macles : pas de macle connue
  • Morphologie des agrégats : assez diversifiée. Agrégats massifs, fibreux subparallèles, écailleux, cryptocristallins, amorphes, terreux ; enduits, stalactites.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Produit d’altération des roches ultra-basiques sous les climats chauds, particulièrement des serpentines massives.
  • Utilisations : Minerai de Nickel
  • Échantillons de collection : Nouvelle-Calédonie (Nouméa) ; Cuba ; Brésil ; URSS (Oufaleï) ; Allemagne (St Egedien) ; Pologne (Szklary)

Retour à la liste des fiches minéraux