Aégirine

De Géowiki
(Redirigé depuis Ægirine)
Aller à : navigation, rechercher
Ægirine
[[Image:{{#if:aegirine-1-hbt.JPG|aegirine-1-hbt.JPG|interrogation.jpg}}|250px]]
{{#if:Ægirine, Mt Zomba, Malawi|Ægirine, Mt Zomba, Malawi|}}
Origine du nom Dédié à Ægir, dieu scandinave de la mer
Localité type Rundemyr, Nedre Eiker, Buskerud, Norvège et Låven (Skådön; Lamö; Lamanskjaer), Langesundsfjorden, Larvik, Vestfold, Norvège
Auteur(s) de la description Berzelius
Date de la publication 1835
Référence de la publication Neues Jahrbuch für Mineralogie, Geognosie, Geologie und Petrefaktenkunde (von Leonard und Bonn)
Classe chimique VIII SILICATES groupe des pyroxènes
Sous-classe chimique Inosilicates
Formule chimique NaFe+3Si2O6
Système cristallin Monoclinique
Classe de symétrie 2/m Holoédrie monoclinique
Réseau de Bravais Centré C
Dureté "Mohs" 6
Densité 3,5 - 3,6
Clivages Bon {110}
Cassures Irrégulière

Aégirine :

  • Statut : Minéral approuvé par l'I.M.A.
Appelée autrefois, acmite.
  • Propriétés optiques et autres : Opaque, translucide. Les cristaux zonés d'ægirine sont très communs et l'altération en chlorite est fréquente, plus rare en épidote.
  • Couleur : vert foncé, noir, brun rouge, brun noir, noir verdâtre. Le pléochroïsme est très fort : allant du vert d'herbe à vert brunâtre ou brun jaunâtre.
  • Éclat du minéral : vitreux, gras, résineux.
  • Trace : jaune grisâtre, gris jaunâtre, vert foncé.
  • Critères de détermination : L'ægirine fond assez facilement en-dessous de 1 000°C en donnant un verre non magnétique et en colorant la flamme en jaune. Pratiquement insoluble dans les acides. Pléochroïsme.
  • Morphologie des cristaux : Prismatique, aciculaire, capillaire.
  • Macles : Macle simple et lamellaire sur {100}
  • Morphologie des agrégats : Radié, fibreux, lamellaire.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Constituant typique des syénites néphéliniques, de leurs équivalents effusifs et de leurs pegmatiques où l'ægirine peut exister en grands cristaux associés à la catapléiite, l'astrophyllite, l'ænigmatite, la sérandite, l'analcime... Gites classiques : île de Los (Guinée), mont Saint-Hilaire (Québec, Canada), Narsarsuk (Groenland), Kvodor, Khibiny, Lovozero (Péninsule de Kola, Russie). On en trouve aussi dans certains granites alcalins (Corse), ainsi que dans quelques schistes cristallins, associée à la riébeckite et au glaucophane.
  • Utilisations :
  • Échantillons de collection : De grands cristaux de plus de 20 centimètres ont été trouvés au mont Malosa (Malawi).
En France : Évisa, Corse.
Aégirine, Mont Malosa, Malawi
Ægirine, péninsule de Kola, Russie
Ægirine et feldspath, Mt Zomba, Malawi

Retour à la liste des fiches minéraux