Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Uranotile

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Uranotile
Uranophane (série)

Uranotile, Mine de Lachaux, Puy-de-Dôme (63)
Origine du nom De uran(ium) et du grec phainesthai, être apparent, en allusion à sa composition incertaine lorsqu'il a été décrit.
Localité type voir ci-contre, pour chacun des dimorphes.
Auteur(s) de la description voir ci-contre, pour chacun des dimorphes.
Date de la publication voir ci-contre, pour chacun des dimorphes.
Référence de la publication
Classe chimique VIII SILICATES
Sous-classe chimique Nésosilicates
Formule chimique Ca (UO2)2[HSiO4]2.5H2O
Système cristallin Monoclinique
Classe de symétrie voir ci-contre, pour chacun des dimorphes.
Réseau de Bravais Primitif P
Dureté "Mohs" voir ci-contre, pour chacun des dimorphes.
Densité voir ci-contre, pour chacun des dimorphes.
Clivages Parfait sur {100}
Cassures Conchoïdale ; minéral fragile, cassant.

Uranophane.

  • Statut : Minéraux agréés par l'I.M.A.
Uranophane, désigne en fait deux polymorphes :
• l'uranophane-alpha, dont la localité type est Miedzianka (ex Kupferberg), Silésie, Pologne ; décrit par Websky en 1853 ; Classe de symétrie = 2 Hémimorphie triclinique ; Dureté "Mohs" = 2,5 ; Densité = De 3,81 à 3,91.
• l'uranophane-béta, dont la localité type est Jáchymov (ex Joachimsthal), Zapadocesky Kraj, Bohème, Tchéquie ; décrit par Novacek en 1935 ; Classe de symétrie = 2/m Holoédrie monoclinique ; Dureté "Mohs" = De 2,5 à 3 ; Densité = De 3,90 à 3,95.
Uranotile est un synonyme désuet d'uranophane.
  • Propriétés optiques et autres : Transparent, translucide. Faible luminescence vert-jaune. Parfois fluorescent en vert, mais habituellement non fluorescent pour des agrégats massifs . Radioactif. Pléochroïsme net.
  • Couleur : Jaune paille, vert-jaune, jaune...
  • Éclat du minéral : Vitreux, gras, soyeux, mat.
  • Trace : Jaunâtre
  • Critères de détermination : Soluble dans les acides avec un faible dégagement de CO2 et formation de gel de silice. Caractérisation du calcium par l'acide sulfurique (SO4H2) (formation de cristaux de gypse).
  • Autres propriétés : Soluble dans les acides en laissant un squelette siliceux.
  • Morphologie des cristaux : Prismatique, aciculaire, lamellaires.
  • Macles : Macle rare de type Carlsbad sur {100}.
  • Morphologie des agrégats : Sphérolitiques, rayonnants, agrégats de cristaux aciculaires groupés en gerbes ou en oursins, masses fibreuses ou terreuses, croûtes.
  • Conditions de formation et/ou de gisement : Minéral secondaire des gisements d'uranium et des pegmatites. Il constitue la phase principale des "gummites jaunes", c'est-à-dire d'un ensemble de minéraux secondaires d'uranium indéterminés constitué principalement de silicates d'uranium. Ce minéral comme les autres silicates d'uranium est soluble dans les acides avec dégagement gazeux de radon qui pourrait entraîner une confusion avec les carbonates d'uranyle s'il ne subsistait un squelette siliceux. Il est souvent associé à la kasolite et à la rutherfordine.
  • Utilisations : Minerai d'uranium.
  • Échantillons de collection : Wölsendorf, Menzenschwand, Allemagne ; Jachymov, Tchéquie ; Pankkajarraara, Finlande ; Miedzianca, Silésie, Pologne ; Faraday Uran Mine, Bancroft, Ontario, Canada ; Poison Canyon, Nouveau-Mexique, USA ; …
En France : La Crouzille et Mine de Margnac, Hte-Vienne ; Mine de Lachaux, Puy-de-Dôme ; La Faye, Bauzot près d’Issy l’Evêque, Saône-et-Loire ; Les Bois Noirs, Limouzat près de St Priest-la-Prugne, Loire ; Bigay, Puy de Dôme ; …


Uranotile, Gourniaud, Mine de Lachaux, Puy-de-Dôme (63). Collection musée ferme de l'orme
Uranotile, Gourniaud, Mine de Lachaux, Puy-de-Dôme (63). Collection musée ferme de l'orme
Uranotile, Vénachat, Compreignac, Haute-Vienne (87). Collection musée ferme de l'orme.
Uranotile, Vénachat, Compreignac, Haute-Vienne (87). Collection musée ferme de l'orme.

Retour à la liste des Fiches minéraux

Modifier
Dernière modification de cette page le 2 novembre 2010 à 20:49.
  Cette page a été consultée 3 928 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements