Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Les-Essarts

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Les-Essarts
Rochetréjoux-le-Boupére et Les Essarts
[[Image:‎|250px]]
Légende
Situation Vendée
Ville la plus proche
Région
Pays France
Intérêt
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Le district antimonifère de Vendée est composé de deux groupes de gisements distants de seulement 15 km l'un de l'autre :

l'est, le groupe de Rochetréjoux-le-Boupère comporte :
-le filon de Rochetréjoux, exploitation souterraine (16 800 t), commune de Rochetréjoux,
-le filon de la Ramée, exploitation (850 t), commune du Boupère,
-le filon de Sainte-Marie, exploitation, commune du Boupère,
-le filon de la Davière, exploitation, commune du Boupère,
-le filon de la Daudière, exploitation, commune du Boupère,
-le filon de la Poitière, exploitation, commune du Boupère,
-le filon de la Baussonnière, prospection, commune du Boupère,
-puits Ouvrard, St Paul en Pared,
-le filon Bariteau les Herbiers,
à l'ouest, le champ filonien des Essarts est surtout connu par :
-le filon de la Verronière, exploitation (450 t), commune des Essarts,
-le filon de Grand-Boireau, exploitation, commune des Essarts,
-le filon de Grezaye, exploitation, commune des Essarts.
  • Historique : Connu dés le 17éme siècle, le filon de la Ramée fut mis en exploitation en 1772 en même temps que ceux proches de la Davière et Sainte-Marie.
    Cette activité artisanale se poursuivit jusqu'en 1906 entrecoupée de périodes d'arrêts dues aux guerres, aux chutes de cours de l'antimoine ou aux difficultés d'exploitation.
    La découverte du filon de Rochetréjoux, exploité de 1907 à 1926, fit abandonner tous les autres travaux. C'est le deuxième filon français pour l'antimoine par son importance : 16 840 tonnes à sa fermeture ; l'extraction se reporta sur les autres filons du secteur de Ramée pour finir en 1934.
    L'ancienne concession de la Veronnière a été renoncée en 1935, celle de Rochetréjoux en 1949.
    La prospection a été reprise en 1957-59 puis 1963-64 et enfin en 1970 par le BRGM. Ces travaux ont permis de dé-noyée l'ancienne mine de Rochetréjoux, de mettre en évidence le filon du Grand-Boireau prés des Essarts et celui de Baussonnière prés de Pouzaugues mais les tonnages ne sont pas suffisants pour justifier une reprise économique.
  • Minéraux :
La stibine est soit massive soit présente en ruban dans le quartz, soit en fines mouches disséminées.
On trouve exceptionnellement des traces de barytine et de pyrite.
A Rochetréjoux, le quartz referme un peu d'or.
A la Véronnière, on trouve du mispickel, de la blende, de la schwatzite, et aussi marcasite, chalcopyrite, melnikovite.
  • A noter la dernière tentative d'exploitation aux Brouzils, toujours en Vendée, exploitation souterraine, de 1988 à 1992, ayant fourni 895 tonnes de minerai.

Retour aux sites français

Modifier
Dernière modification de cette page le 19 juin 2010 à 06:50.
  Cette page a été consultée 2 267 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements