Hornblende

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Hornblendes
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Origine du nom vieux terme minier allemand, de Horn, corne, et blenden, aveugler - tromper ; soit, corne trompeuse.
Localité type localité type inconnue.
Auteur(s) de la description voir pour chaque membre de la série.
Date de la publication dito
Référence de la publication dito
Classe chimique VIII SILICATES Groupe d'appartenance : Amphiboles II.
Sous-classe chimique Inosilicates.
Formule chimique générale de cette série : (Ca,Na,K)2-2 (Fe2+ ,Mg)4 (Al,Fe3+ )[Si3(Si,Al)O11(OH,F)]2
Système cristallin Monoclinique.
Classe de symétrie voir pour chaque membre de la série.
Réseau de Bravais dito
Dureté "Mohs" dito
Densité dito
Clivages dito
Cassures dito
  • Statut : Ce substantif désuèt, non reconnu par l'I.M.A. désigne une série d'amphiboles monocliniques. Les minéraux de cette série ont pour caractéristiques principales d'être de couleur vert foncé à noir, et de partager la plupart des propriétés physiques d'une série voisine - celle de la trémolite-ferroactinolite - bien que n'étant jamais fibreux.

Les minéraux de la série des hornblendes sont :

l'édénite, qui forme une série avec la ferro-édénite ;
l'hastingsite, qui forme une série avec la magnesiohastingsite ;
la kaersutite, qui forme une série avec la ferrokaersutite ;
la pargasite, qui forme une série avec la ferropargasite ;
la tschermakite, qui forme une série avec la ferrotschermakite.

Ces amphiboles appartiennent au sous-groupe II, celui des amphiboles calciques.


Hornblende, Boutaresse, Puy-de-Dôme (63).
Collection musée ferme de l'orme.

Retour à Lexique des termes employés en minéralogie