Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Rubidium

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Rubidium

Rubidium élément chimique naturel (métaux)

Symbole chimique : Rb

Origine du nom : du latin rubidius, rouge foncé, et du suffixe -ium métal. Nommé du fait de la couleur rouge des lignes spectrales qui ont permis de le détecter. Rubidium (n.m.) (en anglais rubidium).

Élément chimique de numéro atomique : 37.

Le rubidium, élément métal pur, argenté et mou, devient liquide vers 40 °C. C'est un métal alcalin ; comme les autres métaux alcalins, il s'enflamme spontanément dans l'air et réagit violemment avec l'eau. (Voir dans le Tableau périodique des éléments).
Il peut être obtenu liquide à température ambiante grâce au phénomène de surfusion, comme le césium et le gallium ; le mercure étant le seul métal liquide à température ambiante.

Cet élément fut en effet découvert en 1861 par Robert Wilhelm Bunsen et par Gustav Robert Kirchhoff, par spectrométrie, dans les lignes spectrales de la lépidolite. Il a été isolé l'année suivante par Bunsen.

On le trouve sous forme de traces :

dans des minéraux :
la carnallite : KMgCl3.6H2O,
la triphylite : LiFe+2PO4,
également dans des eaux minérales et dans l'eau de mer.

Utilisations :

-cellules photovoltaïques, en alliage avec le césium ;
-verre de sécurité, permet d'obtenir du verre de sécurité par trempage ;
-médecine : examen de la perfusion du myocarde ;
-fabrication de certains médicaments nooanaleptiques ;
-comme horloge atomique, permet d'obtenir des horloges ayant une stabilité relative de fréquence (erreur possible de 1 seconde sur un peu plus de 600 ans) ;
-capteur de gaz pour tubes cathodiques et tubes électroniques ;
-il est utilisé pour obtenir la couleur violette dans les feux d'artifice.

Retour à Liste alphabétique des éléments naturels

Modifier
Dernière modification de cette page le 23 mars 2013 à 16:45.
  Cette page a été consultée 2 907 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements