Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Ammonites du Toarcien et de l'Aalenien de Saint Quentin Fallavier, Isère

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Ammonites du Toarcien et de l'Aalenien de Saint Quentin Fallavier, Isère

AMMONITES DU TOARCIEN &

AALENIEN

PRES DE

SAINT-QUENTIN-FALLAVIER (ISERE)


Image:saint-quentin-chateau.jpg

Château de Saint-Quentin-Fallavier


Protégée par un château du XIIIe siècle, c’est surtout par ses dépôts ferrugineux riches en fossiles, présents dans les collines avoisinantes, que la ville de Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère est bien connue des paléontologues professionnels, amateurs et des collectionneurs. L’objet de cet article est de présenter, faire découvrir ou redécouvrir les principales ammonites du Toarcien et de l’Aalénien récoltées dans les déblais des anciennes exploitations minières, situés entre Villefontaine et Saint-Quentin-Fallavier, sur le bord de la D313. Après un bref aperçu historique et géologique, les fossiles les plus fréquents seront décrits.

1. HISTORIQUE DE L’EXPLOITATION DU MINERAI DE FER

Le sous-sol du département de l’Isère est très riche d’un point de vue paléontologique et minéralogique. De nombreuses exploitations minières ont été ouvertes à travers tout le département. Au XIXe siècle, l’exploitation du minerai de fer s’est développée dans l’Isère, et notamment dans le secteur de La Verpillière et de Saint-Quentin-Fallavier où elle a été la plus active. Les dépôts ferrugineux d’âge Toarcien et Aalénien, riches en fossiles, ont été exploités par la Compagnie des Forges de Pont-Evêque et de Givors jusqu’à la fin du XIXe siècle. Le minerai était extrait et acheminé dans les hauts-fourneaux près de Vienne et Givors où il était traité.

Image:SQ-minerai.jpg

Minerai de fer

Image:SQ-galerie.jpg

Ancienne galerie

En 1883, bien que les couches exploitées soient encore riches en minerai, la Compagnie des Forges de Pont-Evêque et de Givors cessa toute activité en raison des coûts trop important que génère l’exploitation. Aujourd’hui subsistent encore quelques galeries, dont d’ailleurs la plupart son maintenant inaccessibles, mais c’est surtout par les haldes que forment des déblais que le passer minier de la région se révèle à nous.

Image:SQ-déblais.jpg

Déblais au milieu de la végétation

2. STRATIGRAPHIE

Voici simplifiées les zonations du Toarcien et de l’Aalénien, d’après le système défini et adopté par le Groupe français du Jurassique.

Zonation de l’Aalénien

Zonation du Toarcien

Les déblais présents dans le site prospecté sont donc constitués de blocs de calcaire noir, parfois très riches en débris coquilliers, compacts et assez dures. On y trouve essentiellement Hildoceras, Harpoceras, Lytoceras, Dactylioceras, Phylloceras, dont parfois certains exemplaires sont totalement calcifiés, ainsi que des bélemnites en assez grand nombre selon les blocs. On trouve également des blocs de calcaire rouge-orangé, constitués d’oolithes ferrugineuses plus ou moins concentrées, associés à une couche de quelques centimètres d’épaisseur, très condensée et donc très riche en fossiles. Il s’agit de la fameuse couche dite "banc à coquillages" On peut y retrouver associées des espèces d’ammonites allant de la zone à Aalensis à la zone à Opalinum.

Image:banc-coquillages.jpg

Bloc très fossilifère du "banc à coquillages"

3. LES AMMONITES DU TOARCIEN & AALENIEN

La richesse des dépôts a permis de récolter un matériel fossilifère très important dont il est trop fastidieux de faire un état complet ici. Ne sont figurées que les ammonites les plus fréquentes.

3.1 PHYLLOCERATIDAE

Phylloceras heterophyllum

3.2 LYTOCERATIDAE

Lytoceras verpillierense

3.3 DACTYLIOCERATIDAE

Dactylioceras commune Zugodactylites braunianus

3.4 HILDOCERATIDAE

Harpoceras falciferum

Hildoceras bifrons (morphe épais) Hildoceras bifrons

Hudlestonia serrodens

3.5 GRAPHOCERATIDAE

Dumortieria subundulata Dumortieria rhodanica

Dumortieria pseudoradiosa Dumortieria nicklesi

Dumortieria munieri

Tmetoceras scissum

Pleydellia paucicostata Pleydellia bifax

Leioceras (Cylicoceras) sp.

Leioceras opalinum Leioceras comptum

Staufenia sehndensis

Ludwigia literata

Brasilia bradfordensis Brasilia subtilicosta

Graphoceras concavum

3.6 HAMMATOCERATIDAE

3.7 ERYCITIDAE


Portail Paléontologie
Vocabulaire géologique | Répertoire des fossiles
Modifier
Dernière modification de cette page le 8 octobre 2009 à 20:37.
  Cette page a été consultée 24 670 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements