Maar

De Géowiki
Révision datée du 14 janvier 2012 à 21:01 par Le sablais (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher


Maar



Maar (n. m.) terme employé dans le parler local de l'Eifel (Allemagne). On appelle "maar" un cratère d’explosion, généralement de grand diamètre, occupé par un lac ou comblé, entaillant les formations préexistantes, et surmontant, souvent, un diatrème. L’encaissant forme en volume la majeure partie des produits émis.

Ce genre de cratère se forme lorsque le magma, lors de sa remontée, rencontre une nappe d’eau ou bien une rivière souterraine en profondeur, (voir : phréatomagmatisme). Une partie de l’eau se vaporise et entraine une pressurisation du milieu qui fragmente les roches encaissantes (explosion violente) et forme généralement un cratère circulaire. Par la suite, ce cratère, dans la plupart des cas se rempli d’eau et forme un lac ; que des sédiments pourront combler petit à petit.

En France, dans la Chaîne des Puys, on rencontre deux types de maars :

  • Les maars basaltiques (Gour de Tazenat, narse d’Espinasse), (voir : Basalte).
  • Les maars trachytiques (Lac Pavin), (voir : Trachyte).
Maar de la Sauvetat.jpg


Le maar de La Sauvetat (Haute-Loire, environ 25 kms au sud du Puy-en-Velay) est très spectaculaire et forme encore une dépression de 90 m de profondeur ; le fond est occupé par un étang et des marais ; sa datation serait de 0,61 (+- 0,17) Ma (in : Guide des volcans de France - Editions du BRGM). A noter que 3 maars se situent sur la commune de Landos-La Sauvetat : Maars de Landos, de Praclaux et de La Sauvetat.


Voir l'article complet sur Les Maars en France


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique Fiches_de_présentation_des_roches