Les Mines de Cabrières : Différence entre versions

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
[[Image : Livre Cabrieres.jpg|thumb|250ppx]]<br>
 
[[Image : Livre Cabrieres.jpg|thumb|250ppx]]<br>
 
</center>
 
</center>
<b>Présentation : </b>Les mines de Cabrières ont près de 5000 ans d'histoire ! Jean-Luc Espérou nous présente ici un inventaire des connaissances sur ces lieux miniers où l'homme à travaillé depuis près de 50 siècles à la recherche du cuivre et de l'argent.< /br>
+
<b>Présentation : </b>Les mines de Cabrières ont près de 5000 ans d'histoire ! Jean-Luc Espérou nous présente ici un inventaire des connaissances sur ces lieux miniers où l'homme à travaillé depuis près de 50 siècles à la recherche du [[cuivre]] et de l'[[argent]].< /br>
Passionné par le secteur minier de Cabrières, l'auteur y travaille à la recherche des mines et de leurs histoires, qu'il regroupe dans cet ouvrage. <br>
+
Passionné par le secteur minier de Cabrières, l'auteur y travaille à la recherche des [[mine]]s et de leurs [[histoire]]s, qu'il regroupe dans cet ouvrage. <br>
 
Cet ouvrage se compose de trois parties :<br>
 
Cet ouvrage se compose de trois parties :<br>
- La première est une approche du Biterrois oriental sous ses aspects géologique et minier. Il présente également la chronologie et l’occupation humaine du IIIe millénaire avant notre ère de cette micro-région.<br>
+
- La première est une approche du Biterrois oriental sous ses aspects [[géologique]] et minier. Il présente également la chronologie et l’occupation humaine du IIIe millénaire avant notre [[ère]] de cette micro-région.<br>
 
- La seconde est un inventaire de tous les sites miniers et métallurgiques présents sur le secteur de Cabrières. C’est la première fois que l’ensemble des données connues de cette région est publié. Plus de 60 mines et 14 zones d’ateliers sont décrites dans le détail.<br>
 
- La seconde est un inventaire de tous les sites miniers et métallurgiques présents sur le secteur de Cabrières. C’est la première fois que l’ensemble des données connues de cette région est publié. Plus de 60 mines et 14 zones d’ateliers sont décrites dans le détail.<br>
Depuis la préhistoire, en passant par l’époque romaine et jusqu’aux dernières tentatives du XIXe siècle, l’âge des mines, les techniques d’extraction,
+
Depuis la [[préhistoire]], en passant par l’époque romaine et jusqu’aux dernières tentatives du XIXe siècle, l’âge des mines, les techniques d’extraction,
 
leur morphologie, leur potentialité sont décrits secteur par secteur.<br>
 
leur morphologie, leur potentialité sont décrits secteur par secteur.<br>
Les problèmes concernant la métallurgie, les techniques de fonte, la production et la diffusion du métal sont également abordés.<br>
+
Les problèmes concernant la [[métallurgie]], les techniques de [[fonte]], la production et la diffusion du [[métal]] sont également abordés.<br>
- La dernière partie est entièrement consacrée à la mine de «Pioch Farrus», à son aménagement et à son ouverture au public. Elle est agrémentée d’un cahier présentant quelques échantillons de minéraux remarquables provenant du secteur.<br>
+
- La dernière partie est entièrement consacrée à la mine de «Pioch Farrus», à son aménagement et à son ouverture au public. Elle est agrémentée d’un cahier présentant quelques échantillons de [[minéraux]] remarquables provenant du secteur.<br>
<b>L’auteur</b> : Un sacré caractère et une somme de connaissances, voilà comment caractériser <b>Jean-Luc Espérou</b>. Décédé le 27 Août 2010 à l’age de 59 ans, il était originaire de Servian dans l'Hérault. <br> Jean-Luc Espérou a été "l'inventeur" de beaucoup de sites archéologiques de l'ouest biterrois. Il a été au bout de ses passions en aménageant et en faisant connaitre au public la mine préhistorique de Pioch-Farrus à Cabrières dont il était devenu le propriétaire et qu'il faisait visiter depuis une dizaine d'années. Il était président fondateur de l'association Pro Baeteris. Archéologue amateur il était reconnu et apprécié par ses collègues de la Fédération Archéologique de l'Hérault et par les professionnels de l'archéologie et notamment ceux qu'il appelait "la jeune garde " de l'INRAP. <br>
+
<b>L’auteur</b> : Un sacré caractère et une somme de connaissances, voilà comment caractériser <b>Jean-Luc Espérou</b>. Décédé le 27 Août 2010 à l’age de 59 ans, il était originaire de Servian dans l'Hérault. <br> Jean-Luc Espérou a été "l'inventeur" de beaucoup de sites [[archéologique]]s de l'ouest biterrois. Il a été au bout de ses passions en aménageant et en faisant connaitre au public la mine préhistorique de Pioch-Farrus à Cabrières dont il était devenu le propriétaire et qu'il faisait visiter depuis une dizaine d'années. Il était président fondateur de l'association Pro Baeteris. Archéologue amateur il était reconnu et apprécié par ses collègues de la Fédération Archéologique de l'Hérault et par les professionnels de l'archéologie et notamment ceux qu'il appelait "la jeune garde " de l'INRAP. <br>
  
 
Editions : PRO BAETERIS ;  2 rue de la Comédie 34290 SERVIAN (France)<br>
 
Editions : PRO BAETERIS ;  2 rue de la Comédie 34290 SERVIAN (France)<br>

Version du 11 janvier 2011 à 08:07

Les Mines de Cabrières (Hérault)
L'exploitation des cuivres argentifères depuis la fin du III° millénaire avant notre ère.
Jean-Luc Esperou et Pierre Roques


250ppx

Présentation : Les mines de Cabrières ont près de 5000 ans d'histoire ! Jean-Luc Espérou nous présente ici un inventaire des connaissances sur ces lieux miniers où l'homme à travaillé depuis près de 50 siècles à la recherche du cuivre et de l'argent.< /br> Passionné par le secteur minier de Cabrières, l'auteur y travaille à la recherche des mines et de leurs histoires, qu'il regroupe dans cet ouvrage.
Cet ouvrage se compose de trois parties :
- La première est une approche du Biterrois oriental sous ses aspects géologique et minier. Il présente également la chronologie et l’occupation humaine du IIIe millénaire avant notre ère de cette micro-région.
- La seconde est un inventaire de tous les sites miniers et métallurgiques présents sur le secteur de Cabrières. C’est la première fois que l’ensemble des données connues de cette région est publié. Plus de 60 mines et 14 zones d’ateliers sont décrites dans le détail.
Depuis la préhistoire, en passant par l’époque romaine et jusqu’aux dernières tentatives du XIXe siècle, l’âge des mines, les techniques d’extraction, leur morphologie, leur potentialité sont décrits secteur par secteur.
Les problèmes concernant la métallurgie, les techniques de fonte, la production et la diffusion du métal sont également abordés.
- La dernière partie est entièrement consacrée à la mine de «Pioch Farrus», à son aménagement et à son ouverture au public. Elle est agrémentée d’un cahier présentant quelques échantillons de minéraux remarquables provenant du secteur.
L’auteur : Un sacré caractère et une somme de connaissances, voilà comment caractériser Jean-Luc Espérou. Décédé le 27 Août 2010 à l’age de 59 ans, il était originaire de Servian dans l'Hérault.
Jean-Luc Espérou a été "l'inventeur" de beaucoup de sites archéologiques de l'ouest biterrois. Il a été au bout de ses passions en aménageant et en faisant connaitre au public la mine préhistorique de Pioch-Farrus à Cabrières dont il était devenu le propriétaire et qu'il faisait visiter depuis une dizaine d'années. Il était président fondateur de l'association Pro Baeteris. Archéologue amateur il était reconnu et apprécié par ses collègues de la Fédération Archéologique de l'Hérault et par les professionnels de l'archéologie et notamment ceux qu'il appelait "la jeune garde " de l'INRAP.

Editions : PRO BAETERIS ; 2 rue de la Comédie 34290 SERVIAN (France)
Ouvrage édité en 2008
Format : 21 x 29,7 cm
174 pages
243 photographies
Broché à couverture souple
ISBN 978-2-9532161-0-3