Le-Haut-Poirot : Différence entre versions

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 21 : Ligne 21 :
  
 
*Description
 
*Description
Les travaux les plus importants se trouvent du coté de Lyris ou ils ont reconnus sur une longueur de 600 m , un filon principal . l'épaisseur varie entre 1 m et 0,4 m mais elle se réduit en profondeur a 20 dans le travers-banc 1 et le filon n'a pas été reconnu dans le travers-banc 2 . il ne subsisterait donc que les racines de ce filon.<br>
+
Les travaux les plus importants se trouvent du coté de Lyris ils ont reconnus sur une longueur de 600 m, un filon principal. L'épaisseur varie entre 1 m et 0,4 m mais elle se réduit en profondeur à 20 cm dans le travers-banc 1 et le filon n'a pas été reconnu dans le travers-banc 2. Il ne subsisterait donc que les racines de ce filon.<br>
le filon principal de Lyris est directement associé a une bande de mylonite
+
Le filon principal de Lyris est directement associé à une bande de mylonite
et a un filon de quartz hématoïde . il présenterait trois phases de minéralisations : une phase ferrifére , une phase quartzifére et une phase manganésifére.
+
et à un filon de quartz hématoïde. Il présenterait trois phases de minéralisations : une phase ferrifére , une phase quartzifére et une phase manganésifére.
  
 
* Les minéraux
 
* Les minéraux

Version du 17 juin 2010 à 21:08

Gisement du Haut-Poirot
[[Image:{{#if: 250px]]
{{#if:
}}
Légende
Situation Vosges
Ville la plus proche
Région
Pays France
Intérêt minéralogique
Possibilité d'accès
Type d'accès
Temps de visite nécessaire
Voir

Les filons du gisement dit du Haut-Poirot se trouvent dans les forêts du Haut-Poirot et de Lyris sur les deux rives du ruisseau du Roulier à 8 km de Gerardmer. Ils sont encaissés dans des roches granitiques (granite fondamental sur la rive gauche et granite à deux micas de Remiremont sur la rive droite) non loin du granite syncinématique du chevauchement du Célet.

  • Historique :

Les premières fouilles y ont été effectuées vers 1890 et elles auraient produit 30 tonnes en 1894. D'autres travaux eurent lieu entre 1911 et 1912 qui fournirent environ 30 tonnes à des teneurs de 45% de manganèse. Tous ces travaux restèrent superficiels et ne dépassèrent pas 5 à 6 mètres de profondeur.
De 1942 à 1944, M Stoeffler exploita plus profondément avec l'aide du ministre de l'industrie.

  • Description

Les travaux les plus importants se trouvent du coté de Lyris où ils ont reconnus sur une longueur de 600 m, un filon principal. L'épaisseur varie entre 1 m et 0,4 m mais elle se réduit en profondeur à 20 cm dans le travers-banc 1 et le filon n'a pas été reconnu dans le travers-banc 2. Il ne subsisterait donc que les racines de ce filon.
Le filon principal de Lyris est directement associé à une bande de mylonite et à un filon de quartz hématoïde. Il présenterait trois phases de minéralisations : une phase ferrifére , une phase quartzifére et une phase manganésifére.

  • Les minéraux

braunite, manganite, pyrolusite, polianite, barytine, hollandite, scheelite, calcite . quelques traces d'uraniumdans ce gisement on donnée aussi : méta-autunite, méta-chalcocite, francevillite.



Retour à Sites français.


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Portail Sites géologiques | Sites français