Curie : Différence entre versions

De Géowiki
Aller à : navigation, rechercher
(Nouvelle page : <b>Pierre Curie</b> (1859-1906) Pierre Curie est issu d'une famille de médecins, de tradition républicaine, opposée à "toute forme de servitude". Il n'alla pas au lycée et fut i...)
 
m
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
Pierre Curie est issu d'une famille de médecins, de tradition républicaine, opposée à "toute forme de servitude". Il n'alla pas au lycée et fut instruit au sein même de sa famille.  
 
Pierre Curie est issu d'une famille de médecins, de tradition républicaine, opposée à "toute forme de servitude". Il n'alla pas au lycée et fut instruit au sein même de sa famille.  
  
A 21 ans, il découvre avec son frère Jacques, alors assistant au laboratoire de Charles Friedel, le phénomène de la piézoélectricité. Il est nommé chef de Travaux de Physique à l'École Municipale de Physique et de Chimie de Paris où, à partir de 1895, il étudie la radioactivité avec sa femme Marie Sklodowska. En 1904, il prend la direction du laboratoire nouvellement équipé par ses soins à la Sorbonne. Il meurt, en 1906.
+
A 21 ans, il découvre avec son frère Jacques, alors assistant au laboratoire de Charles [[Friedel]], le phénomène de la [[piézoélectricité]]. Il est nommé chef de Travaux de Physique à l'École Municipale de Physique et de Chimie de Paris où, à partir de 1895, il étudie la [[radioactivité]] avec sa femme Marie [[Sklodowska]]. En 1904, il prend la direction du laboratoire nouvellement équipé par ses soins à la Sorbonne. Il meurt, en 1906.
  
La partie de son oeuvre ayant trait à la cristallographie, a d'abord été réalisée en collaboration avec son frère Jacques, et porte sur le phénomène de piézoélectricité, phénomène découvert à partir de considérations sur les symétries cristallines mais dont les applications prirent vite de l'importance. Après le départ de son frère, Pierre Curie développe seul ses idées sur la symétrie, publiées entre 1883 et 1894, et que résume la fameuse phrase: "<em>C'est la dissymétrie qui crée le phénomène</em>".   
+
La partie de son oeuvre ayant trait à la [[cristallographie]], a d'abord été réalisée en collaboration avec son frère Jacques, et porte sur le phénomène de piézoélectricité, phénomène découvert à partir de considérations sur les symétries cristallines mais dont les applications prirent vite de l'importance. Après le départ de son frère, Pierre Curie développe seul ses idées sur la symétrie, publiées entre 1883 et 1894, et que résume la fameuse phrase: "<em>C'est la dissymétrie qui crée le phénomène</em>".   
  
 
<br>
 
<br>
 
<hr>
 
<hr>
 
Retour à la [[Liste des personnalités]]
 
Retour à la [[Liste des personnalités]]

Version du 18 juillet 2009 à 13:27

Pierre Curie (1859-1906) Pierre Curie est issu d'une famille de médecins, de tradition républicaine, opposée à "toute forme de servitude". Il n'alla pas au lycée et fut instruit au sein même de sa famille.

A 21 ans, il découvre avec son frère Jacques, alors assistant au laboratoire de Charles Friedel, le phénomène de la piézoélectricité. Il est nommé chef de Travaux de Physique à l'École Municipale de Physique et de Chimie de Paris où, à partir de 1895, il étudie la radioactivité avec sa femme Marie Sklodowska. En 1904, il prend la direction du laboratoire nouvellement équipé par ses soins à la Sorbonne. Il meurt, en 1906.

La partie de son oeuvre ayant trait à la cristallographie, a d'abord été réalisée en collaboration avec son frère Jacques, et porte sur le phénomène de piézoélectricité, phénomène découvert à partir de considérations sur les symétries cristallines mais dont les applications prirent vite de l'importance. Après le départ de son frère, Pierre Curie développe seul ses idées sur la symétrie, publiées entre 1883 et 1894, et que résume la fameuse phrase: "C'est la dissymétrie qui crée le phénomène".



Retour à la Liste des personnalités