Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Turbidite

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Turbidite

Turbidite (n. f.) du latin turbidus, trouble ; en anglais turbidite : Couche de sédiments détritiques déposée par un courant de turbidité en une seule fois.
L'épaisseur de cette couche est - généralement - de quelques décimétres, bien qu'elle puisse atteindre un mètre ou deux, voire plus. On connaît des turbidites tant dans le milieu marin qu'en milieu lacustre (par exemple : lac Cornu, massif des Aiguilles Rouges).
Les turbidites constituent la quasi totalité des formations de type flysch, ainsi qu'une partie des formations de type molasse.
Dans sa forme le plus complète, une turbidite est décrite selon la séquence type de A. Bouma. Cette séquence comporte cinq intervalles, soit, de bas en haut :

  • A : grossier et granoclassé (graviers et sables) ;
  • B : gréseux, fin et laminaire (sables et silts) ;
  • C : fin, convoluté ou ondulé (sables et silts) ;
  • D : silteux, fin et laminaire (silts) ;
  • E : argileux (argiles).

Cette séquence est souvent incomplète ; toutefois l'analyse séquentielle (examen des séries dont est formée la séquence) permet d'avoir des indications sur les conditions de sédimentation :

  • près de la source, l'intervale A est très développé = turbidites proximales ;
  • loin de la source, l'intervale A est manquant = turbidites distales.

Le plus souvent, c'est un matériel quartzeux qui forme les turbidites, mais c'est parfois un matériel calcaire (calcaires allodapiques).

Turbiditique (adj.) :

Courant de contour (g.n. m.) en anglais contour current : Courant marin qui longe subhorizontalement un relief sous-marin, tel une marge continentale. Ce type de courant, dont la vitesse est de l'ordre de quelques dm/s, reprend les éléments les plus fins du matérel turbiditique apporté par les canyons sous-marins, puis les dépose plus loin sous forme de contourites

Courants de turbidité (g.n. m.) : Courant existant dans une nappe d'eau et dû à la forte densité d'eaux boueuses glissant sur le fond. La turbidité accroît la densité des eaux et peut provoquer des courants dits courants de turbidité

Fluxoturbidite (n. f.) terme initié par Ph.H. Kuenen, en 1958, du latin fluxus, écoulement, et de turbidite ; en anglais fluxoturbidite : Type de turbidite caractérisé par son matériel détritique très grossier, pauvre en argiles, et peu granoclassé. Interprété comme une dépôt proche de ses sources d'apport terrigène, il se forme, entre autre, dans les canyons sous-marins ou à leur débouché.

Turbide (adj.) du latin turbidus, trouble : Agité, troublé, mouvementé…
Turbidité (n. f.) de turbide, + sufixe. -(i)té : Caractère trouble d'un liquide, dû à la présence de particules en suspension - état d'un liquide trouble - teneur en matériaux en suspension dans un liquide - teneur en matériaux transportés en suspension. La turbidité de certaines eaux fait que la lumière y pénètre peu…


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches | Liste roches par taille des grains | Articles de géologie générale
Modifier
Dernière modification de cette page le 28 février 2011 à 22:37.
  Cette page a été consultée 5 328 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements