Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Trilobites : pygidium, sa dimension par rapport au céphalon

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Trilobites : pygidium, sa dimension par rapport au céphalon

Pygidium : sa dimension par rapport au céphalon

La carapace (exosquelette) des trilobites se compose d’avant en arrière, de 3 structures majeures :

1 - Le céphalon, comportant le plus souvent des yeux, des antennes et les pièces buccales,… 2 - Le thorax, constitué d’une succession de segments articulés (partie flexible de l’exosquelette), 3 - Le pygidium, constitué de segments fusionnés (non articulés)

Le céphalon est normalement plus large que le thorax, par contre, la dimension du pygidium montre une grande variabilité.

Le rapport de taille Pygidium/ Céphalon, a permis d’isoler 4 catégories :

Le type ISOPYGE, dans lequel pygidium et céphalon sont de dimensions sensiblement égales. (voir ci-dessous le Panderidæ Panderia beaumonti)

Le type HETEROPYGE, dans lequel le pygidium est plus petit que le céphalon. (autre terme également utilisé lorsque le pygidium est presque de la même taille que le céphalon  : SUBISOPYGE). (Voir ci-dessous Prionocheilus mendax et Nobiliasaphus nobilis)

Le type MICROPYGE, dans lequel le pygidium est nettement plus petit que le céphalon. (Ci-dessous l'exemple caractéristique d'un Paradoxididæ du Cambrien)

Le type MACROPYGE, le pygidium est en ce cas plus grand que le céphalon. (Exemple ci-dessous Paralejurus du dévonien marocain)

Cette typologie présente une certaine utilité en classification sans qu’il faille en faire une règle absolue.

Ainsi le type MICROPYGE est particulièrement fréquent au Cambrien (Paradoxididæ, Redlichiidæ, Olenellidæ etc...)  ; Illænidæ, Panderidæ, Asaphidæ de l'Ordovicien seront de type ISOPYGE à HETEROPYGE (SUBISOPYGE) ; le type MACROPYGE caractérise nombre de Styginidæ (Scutellum ; Paralejurus -voir illustration- et autres).

Trilobites : trilobation longitudinale et transversale

--Osiris 10 juillet 2007 à 18:32 (CEST)

Yvan LEMEUR


Portail Paléontologie
Vocabulaire géologique | Répertoire des fossiles | Lexique des termes employés en paléontologie descriptive
Dernière modification de cette page le 1 décembre 2009 à 10:02.
  Cette page a été consultée 7 323 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements