Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Skarns

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Skarns

Qu'est-ce qu'une ou un skarn ?

Le mot est norvégien et signifie " matériaux sans valeur " (!) il désigne des roches métamorphiques carbonatées, caractéristiques de l'auréole métamorphique d'un pluton de granite injecté dans des calcaires magnésiens ou des dolomies. Ce sont donc des roches du métamorphisme de contact, famille de roches comptant, outre les skarns eux-même, les cornéennes, les adinoles, les sanidinites, certains marbres. Au contact du granite, l'encaissant s'est enrichi en Si, Al, Fe, … (métasomatose) et en Cl, F, Bo, … (action des fluides pneumatolitiques).

Cette skarnification ne se limite pas forcément à l'encaissant (exoskarn), le granite intrusif lui-même, par endométamorphisme, peut être skarnifié (endoskarn). Les skarns sont des roches grenues, avec des cristaux atteignant des tailles comprises entre un et vingt centimètres. Les minéraux sont très variés : un skarn est un " musée minéralogique naturel " (in Aubouin et al.) où l'on peut trouver de la calcite, des sulfures et des oxydes, des grenats (grossulaire et andradite), du pyroxène, de la phlogopite, forstérite, humite, périclase, spinelles, scapolites, vésuvianite, wollastonite, magnétite, scheelite, molybdénite, … Cependant chaque skarn ne renferme qu'un nombre réduit de minéraux ; de plus, on observe fréquemment à l'intérieur du skarn une zonation, des ségrégations, aboutissant à des niveaux ne comportant que deux ou trois minéraux, voire à des portions monominérales (skarn à grenat, à diopside, à pyroxène, soit, respectivement, grenatites, diopsidites, pyroxénites). Ces ségrégations donnent, parfois, des concentrations exploitables de fer, tungstène, molybdène, béryllium… (gîtes pyrométasomatiques).

Je ne donnerais comme exemples que quelques skarns célèbres en France :

Dans le massif vosgien, ceux de Framont-Grandfontaine (un des "monstres" minéralogiques français) et celui de Raon-l'Étape (41 espèces minérales). Mais le massif français spécialisé est la chaîne des Pyrénées : les skarns sont distribués d'une extrémité de la chaîne à l'autre, et parmi eux - fortune du métallurgiste - des skarns à scheelite !

(Ce texte est extrait d'une étude consacrée aux grenats. Étude à paraître au Bulletin du Club de Minéralogie de Chamonix…).


Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique Fiches_de_présentation_des_roches
à voir aussi
Minéraux | Liste alphabétique des éléments naturels | Tableau périodique des éléments
Modifier
Dernière modification de cette page le 18 décembre 2010 à 21:41.
  Cette page a été consultée 10 389 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements