Encyclopédie sur la géologie, paléontologie, minéralogie, etc.




Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.
Publier un article
Menu GéoWiki
Navigation

. Encyclopédie de géologie, minéralogie, paléontologie et autres Géosciences
. Communauté
. Actualités
. Modifications récentes
. Une page au hasard
. Aide
. Créer une nouvelle page
. Galerie des nouveaux fichiers

Origine des noms de minéraux

Twitter



Facebook


Pour en apprendre plus sur la Terre au temps des dinosaures, visitez Jurassic World, un site de dinosaure et de paléontologie, la science qui étudie les fossiles. Une liste de nom de dinosaure permet d'accéder à plus de 300 fiches thématiques !

> Origine des noms de minéraux

Sommaire

Origine des noms de minéraux

(page en cours...) L’origine de certains noms anciens de minéraux, remonte à l’Antiquité, exemple: la galène nommée par Pline l'Ancien ; le cinabre nommé par Théophraste...
Nombre de dénominations ont une origine latine et grecque (mais aussi arabe, germanique, …). On utilise aussi des préfixes (tels que : clino-, ortho-, para-, méta-, pseudo-, ...), impliquant des modifications de structure, une déshydratation ou des ressemblances avec un autre minéral.
En général, le nom d’un minéral provient d’un des critères suivants :

  • Dédicace à une personnalité qui s’est illustrée en minéralogie ou dans une science annexe, exemple : haüyne pour R-J. Haüy...
  • Allusion à la morphologie ou à une propriété physique du minéral, exemple : Magnétite pour le magnétisme (du grec magnes, aimant).
  • Allusion à la composition chimique du minéral, exemple : Cuprite pour sa teneur en cuivre (de cuprum).
  • Rappel du lieu géographique de la découverte, exemple : Autunite de Autun (Saône et Loire).
  • ...

Aujourd'hui, il existe un organisme international visant à normaliser la définition des espèces minérales : l'Association internationale de minéralogie (I.M.A.).

Un minéral peut, porter le nom de la personne qui l'a découvert ou qui l'a analysé la première, ou être nommé en l'honneur d'une personne

  • Adamite : dédiée au minéralogiste français G.-J. Adam (1795-1881).
  • Agardite : dédiée au Français Jules Agard, géologue au B.R.G.M.
  • Becquerélite : dédiée à Becquerel, chimiste et physicien français.
  • Beudantite : dédiée à F.S. Beudant (1787-1850), minéralogiste français.
  • Berthiérite : dédiée à P. Berthier (1782-1861), chimiste et minéralogiste français.
  • Bertrandite : dédiée au minéralogiste français Léon Bertrand (1869-1947).
  • Biotite : dédiée au physicien français J-B. Biot (1774-1862).
  • Boulangérite : dédiée à C-L. Boulanger (1810-1849), ingénieur des Mines français .
  • Bournonite : dédié au cristallographe et minéralogiste français J.-L. de Bournon (1751-1825).
  • Brochantite : dédiée au minéralogiste et géologue français J. M. Brochant de Villiers (1772-1840).
  • Carnotite : dédiée au chimiste français M. A. Carnot (1839-1920).
  • Chervetite : dédiée à J. Chervet, minéralogiste français.
  • Cordiérite : dédiée au géologue et ingénieur français P.L.A. Cordier (1777-1831), le premier à l'étudier.
  • Cumengéite : dédiée au français Edouard Cumenge, ingénieur des Mines.
  • Curiénite : dédiée au cristallographe français et professeur à la Faculté des Sciences de Paris, H. Curien.
  • Curite : dédiée à Pierre et Marie Curie qui découvrirent la radioactivité, le radium et le polonium.
  • Damourite : dédiée à A. Damour (1808-1902), minéralogiste.
  • Descloizite : dédiée au minéralogiste français A. L. des Cloizeaux (1817-1897).
  • Devilline : dédiée au chimiste français H. E. Sainte-Claire Deville (1818-1881).
  • Dolomite : dédiée au minéralogiste D. de Gratet de Dolomieu (1750-1801).
  • Dufrénite : dédiée au minéralogiste français O. Dufrénoy (1792-1857).
  • Dufrénoysite : dédiée au minéralogiste français O. Dufrénoy (1792-1857).
  • Dumortiérite : dédiée au paléontologiste français M.E. Dumortier (1802-1873).
  • Faujasite : dédiée au français B. Faujas de Saint-Fond (1741-1819), professeur de géologie.
  • Friedelite : dédiée à Ch. Friedel, chimiste et minéralogiste français.
  • Garniérite : dédiée à l'ingénieur français J. Garnier (1839-1904).
  • Gaylussite : dédiée au chimiste et physicien français, L. J. Gay-Lussac (1778-1850).
  • Guilleminite : dédiée à C. Guillemin, minéralogiste français, fondateur du BRGM.
  • Grandidiérite : dédiée à A. Grandidier (1836-1921), naturaliste français, explorateur à Madagascar.
  • Grunérite : dédiée au chimiste français (d'origine suisse) L. E. Gruner (1809-1883).
  • Haüyne : dédiée au cristallographe français R. J. Haüy (1743-1822).
  • Lacroixite : dédiée à A. Lacroix (1863-1948) minéralogiste, pétrographe et volcanologue français.
  • Laumontite : dédiée au minéralogiste français Gillet de Laumont (1747-1834 ), qui la découvrit.
  • Pierrotite : dédiée à Roland Pierrot, Directeur du service minéralogie du B.R.G.M., qui dirigea les recherches qui aboutirent à la découverte de ce minéral.
  • Pisanite : dédiée au chimiste français F. Pisani (1831-1920).
  • Proustite : dédiée au chimiste français J.L Proust (1755-1826).
  • Roméite : dédiée au cristallographe français J-B. Romé de l’Isle (1736-1790).
  • Routhierite : dédiée au professeur de géologie minière à l'Université de Paris, P. Routhier.
  • Sénarmontite : dédiée au minéralogiste français H. de Sénarmont (1808-1862).
  • Thénardite : dédiée au chimiste français L. J. Thénard (1777-1857).
  • Valentinite : dédiée à Basile Valentin alchimiste du XVe siècle, qui découvrit les propriétés de l’antimoine.
  • Vauquelinite : dédiée à N.L. Vauquelin (1763-1829), chimiste français.
  • Vésigniéite : dédiée au collectionneur de minéraux français, L. Vésigné (1870-1954).
  • Villiaumite : dédiée au voyageur français Villiaume qui explora les îles de Los, ancienne Guinée française, où ce minéral fut découvert.
  • Wurtzite : dédiée au chimiste français C.A. Wurtz (1817-1884).
  • ...
  • (Limité volontairement à des personnalités françaises...)

Noms éponymes de lieux situés en France

  • Allemontite de Allemont (Isère).
  • Allevardite (S. CAILLÈRE et S. HÉNIN, 1950) de la Table d'Allevard (Isère).
  • Autunite de Autun (Saône et Loire).
  • Bauxite des Baux de Provence (Bouches du Rhône).
  • Capgaronnite (1992) gisement de cuivre de Cap Garonne (Var).
  • Chaméanite (1982) gisement d'uranium de Chaméane (Puy-de-Dôme).
  • Compreignacite (1964) localité de Compreignac (Haute Vienne).
  • Duranusite (1973) gisement d'arsenic de Duranus (Alpes-Maritimes).
  • Métalodèvite (1972) ville et bassin de Lodève (Hérault).
  • Meymacite (1965) gisement de tungstène de Meymac (Corrèze).
  • Montmorillonite (A. DAMOUR et A. SALVETAT, 1847) de la ville de Montmorillon (Vienne).
  • Nontronite (P. BERTHIER, 1827) de la ville de Nontron (Dordogne).
  • Quincyite (P. BERTHIER, 1871) du village de Quincy (Cher).
  • Rabejacite (1993) gisement d'uranium de Rabejac (Hérault).
  • Trimounsite (1990) carrière de talc de Trimouns, Luzenac (Ariège).
  • ...
  • (Limité volontairement à des localités françaises…)

Noms en rapport avec la couleur

  • Albite  : (du latin albus) pour la couleur blanche.
  • Aigue-marine : (aigue, eau, + marine) évoquant l'eau de mer.
  • Azurite : pour la couleur bleue.
  • Anthophyllite : (du latin anthophyllum) couleur clou de girofle.
  • Célestite : (du latin cælestis) allusion à la couleur du ciel.
  • Crocoïte : (du grec krokos, étamine de crocus sativa) pour la couleur safran.
  • Érythrite : (du grec eruthros) couleur rouge.
  • Hématite : allusion à la couleur rouge-sang de sa poussière.
  • Hyalophane : allusion à la transparence.
  • Lavendulanite : pour la couleur bleu lavande.
  • Orpiment : pour la couleur jaune or.
  • Rhodonite : pour la couleur rose.
  • Rubis : (du latin rubeus) pour la couleur rouge.
  • Rutile : (du latin rutilus) pour la couleur rouge.


Noms en rapport avec une des caractéristiques du minéral

composition chimique, forme cristalline, ou autres propriétés :

  • Analcime : dureté (du grec analkis) sans force.
  • Anorthose : forme cristalline (du grec an orthos) sans angle droit.
  • Anhydrite : composition (du grec an hudôr) sans eau.
  • Argentite : pour sa teneur en argent, qui en fait un minerai d'argent.
  • Axinite : forme cristalline (du grec axinê) en forme de hache.
  • Barite : pour sa densité (du grec barus) lourd.
  • Cobaltite : pour sa teneur en cobalt, qui en fait un minerai de cobalt.
  • Cuprite : composition (de cuprum) minerais de cuivre.
  • Disthène : résistance (du grec dis sthénos) deux forces.
  • Euclase : clivage, bon clivage.
  • Fluorite : utilisation (du latin fluere - fluor) s'écouler, allusion à sa propriété de fondant en métallurgie.
  • Graphite : utilisation (du grec graphein) écrire.
  • Halite : composition (du grec hals et lithos) sel et pierre.
  • Magnetite : magnétisme (du grec magnes) aimant.
  • Metatorbernite : composition (du grec meta) moins (d'eau).
  • Muscovite : utilisation (de vitum muscovitum) verre de Moscou, ce minéral, fréquent en grandes lames en Moscovie, est utilisé à la place du verre.
  • Scrorodite : réaction (du grec scorodion) ail, allusion à l'odeur dégagée quand on la chauffe.
  • Sodalite : composition, contient du sodium.
  • Tétraedrite : forme cristalline, en tétraèdres.
  • Triplite : clivage, trois clivages (deux en fait !).
  • Uraninite : composition, minerais d’uranium.
  • ...

Retour à la liste des minéraux
Géologie
Vocabulaire géologique | Lexique des termes employés en minéralogie | Lexique volcanologique | Fiches_de_présentation_des_roches
Modifier
Dernière modification de cette page le 25 décembre 2010 à 12:49.
  Cette page a été consultée 6 594 fois.  À propos de GéoWiki  Avertissements